Le procès Fortin

Xavier Fortin a donc été condamné à 2 ans de prison dont 2 mois ferme, pour soustraction d’enfants. Condamnation symbolique puisqu’il a déjà passé ce temps en préventive.

Fotin2.jpgXavier Fortin et son ex-épouse vivaient une vie simple, dans la nature, sans confort. C’était leur choix. Puis ils ont divorcés. La garde des deux fils a été confiée à la mère. A la fin des vacances de Noël 1998, les deux garçons demandent à leur père de ne pas les ramener chez la mère. Il les a donc gardé avec lui, contre une décision de justice.

S’en suivirent 10 ans de vie sous de fausses identités, dans la nature (une vieille ferme). Il ont été retrouvés en janvier dernier.

Que disent les fils? Ils soutiennent leur père et avaient choisi de ne pas retourner chez leur mère car, disent-ils "chez elle, on a été malheureux pendant 18 mois car on avait une vie comme les autres, dans un appartement. On avait une nounou, notre mère travaillait et ne rentrait que le soir. On était tout le temps malades. On a choisi la vie qui nous rendait heureux".

Ils disent que même s’ils étaient jeunes à l’époque (6 et 7 ans), ’ils étaient "parfaitement lucides".

"Rien ne nous fera regretter notre vie d’avant" affirment-ils dans Le Parisien.

Leur père leur faisait la classe le matin classe le matin, et l’après-midi ils vivaient au milieu des animaux.

Mais rappellent-ils : "nous ne sommes pas des marginaux : on sait aussi se servir d’Internet et on n’a jamais été coupés du monde".

Ils souhaitent d’ailleurs continuer à vivre avec leur père.

Toutefois, quelle que soit leur position actuelle et la vie qu'ils ont eue, il faut bien souligner que le père a pris une décision relevant du pénal en les gardant pendant 10 ans. Et étaient-ils assez mûrs pour décider à 6 et 7 ans?

Les enlèvements et les soustractions d’enfants ne sont pas acceptables. J’imagine que négocier avec la mère aurait été difficile, mais on ne peut faire ce qu’on veut des enfants.

J’imagine la mère sans nouvelles pendant 10 ans! Là il y a quelque chose qui ne passe pas. Quel que soit le parent qui subit cela ce n’est pas acceptable.

Et cette condamnation, c’est bien peu payer les 10 ans d’angoisse de la mère.

 

7LybieTime.jpg

Catégories : société 13 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Bonsoir Hommelibre,

    Ah il me semblait bien... que la balance ne pouvait pas pencher en défaveur de la femme.

    Ce billet semble avoir été mis pour rétablir l'équilibre...

    Vous êtes toujours si attentif à ne pas soutenir plus l'homme au détriment de la femme, et vice et versa, que votre précédent billet m'avait... surprise !
    Mais là, la balance est rétablie.

    Vive la platitude ;-)

  • Bonsoir Loredana,

    En effet! Je ne prévoyais plus de parler de Madame Garbani, s'il n'y avait eu cette lettre ouverte de madame Brunner. Donc vous n'auriez eu droit qu'au procès Fortin. S'il rééquilibre, tant mieux, car comme je l'ai écrit je trouve très léger ce procès et la sanction. Les enlèvements d'enfants sont des crimes graves, faits par les parents comme par autrui. J'essaie de plus en plus de garder un équilibre dans mes billets, même si je défends plus les hommes pour des raisons que j'ai déjà expliquées. Et les dialogues que j'ai avec des femmes super sur ce blog me montrent l'importance de cet équilibre.

    Bien à vous.

  • L'équilibre est important, Hommelibre, je suis d'accord.
    Mais un coup de gueule de temps en temps ? Non ?

  • Mais Loredana, vous me poussez au crime?! ...

    ),o))

    Si bien sûr, pas toujours l'équilibre tout le temps, mais sur la globalité. Et puis les coups de gueule font parfois passer des choses que l'analyse ne rend pas de la façon souhaitée. Depuis le début de mon blog (en mai 08), j'ai eu mes coups de gueules en faveur des femmes aussi: contre l'excision, la lapidation, entre autres. Mais aussi sur des sujets plus proches de nous comme ce billet-ci.

    Je sais ce que vivent des pères coupés de leurs enfants. J'imagine la même chose pour la mère. La douleur est une, la justice doit être une.

  • Je ne survole les blogs, comme dirait Redbaron, que depuis quelques mois. J'ai louper vos coups de gueule...(un crime le coup de gueule ? 100 % nordique pour dire cela, lol), dommage j'aurais aimé les lire ;-))

  • Hommelibre, vous faites une erreur de taille : c'est bien Xavier Fortin qui a obtenu au départ la résidence principale des enfants. Et c'est bien son ex-épouse qui un beau jour les a gardés définitivement chez elle, à 1000 kms de chez lui. Il a demandé à la Justice d'assurer leur retour, mal lui en a pris : le Juge a constaté le fait accompli et attribué la résidence à la mère ! Après, de non-présentation en non-présentation, Xavier Fortin ne voyait presque plus ses enfants. C'est ce qui l'a conduit à une solution illégale et radicale. Mais comment ne pas le comprendre ?

  • "Les enlèvements et les soustractions d’enfants ne sont pas acceptables, j’imagine que négocier avec la mère aurait été difficile, mais on ne peut faire ce qu’on veut des enfants" :
    Je confirme que c'est la mère qui a d'abord enlevé les enfants confiés à la garde du père.

    Voir émission de ce jour "c'est à dire" de ce jour sur "France 5".

    voir les commentaires sur : http://gaia2050.blogs.nouvelobs.com/

  • @ Antisthene & jeandefoix: j'ai trouvé confirmation de votre complément d'information, sous la plume de Serge Hefez, homme qui a ma confiance:

    http://familles.blogs.liberation.fr/hefez/2009/03/un-pre-une-mr-1.html

    Donc merci pour cette précision. Cela éclaire l'affaire un peu différement. Cela ne justifie cependant pas les soustractions ou enlèvement d'enfants. Les parents font leur loi? Certes, je sais combien la justice peut s'égarer dans ce genre d'affaires. Mais cela justifie-t-il ce genre de rapt?

    Ce genre d'affaire est loin d'être rare. Quelles que soient les raisons, on ne peujt laisser un parent - quel qu'il soit - faire sa loi tout seul. Il y a des principes à affirmer, comme: "un enfant deux parents". Je n'ai pas pour habitude de charger les pères, au contraire je sais trop bien ce que nombre d'entre eux vivent. Mais il faut d'autres solutions, dont la médiation dans les séparations conflictuelles, afin de rétablir une autorité indépendante - comme c'est déjà lée cas dans le mariage et la reconnaissance civile de la filiation des enfants.

  • A propos d'enlèvement d'enfant et de la connerie des femmes étrangères:

    Ce qui vient de se passer du côté d'Arles et la suite, démontre que cette femme étrangère est loin d'être une conne. Parvenir à échapper plusieurs jours à toutes les polices de France et de Navarre et de Genève ou d'Espagne, c'est déjà un exploit.

    Conne n'est pas l'adjectif qui convient.
    Le père par contre doit se mordre les doigts d'avoir accepté que sa fille reçoive la nationalité russe.

  • Dans l'affaire Fortin, c'était aussi le choix des enfants d'être avec leur père. Ce choix doit aussi être respecté.

    En bonne justice, comment peut-on accepter qu'un juge renverse une décision antérieure en donnant droit au fait accompli en violation de cette décision?

  • bonjour a tous,
    Je suis le fils ainée de Catherine Martin.

    Je suis, comme vous vous en douter de très prés les évènements.J'ai crée une adresse mail pour mes deux frères: "mediafevrier@gmail.com" et également une boite pour ma mère "catherinemartin83@gmail.com".
    Ces boites mails vous permettent de communiquer avec ma famille ;comprenez que si vous souhaitez passer un message directement avec les un ou les autres,votre réflexion est la bienvenue.
    La courtoisie et le respect sont de circonstance.

    Cela permettra ,(je l'espère) l'amélioration du dialogue et la compréhension générale.

    Merçi
    cordialement
    Nicolas MARTIN

  • Sans doute.
    Nicolas ta tâche ne sera pas facile, mais s'est bien de réagir.
    Nous comptons sur toi pour soutenir tes fréres, si possible avec beaucoup de tact. Leur père aussi, un peu.

    Nous en aurons beaucoup moins, nous les observateurs et les médiats, à en juger par le reportage de ce soir sur TF1, qui semble motivée par l'espoir de créer un désordre (un "bordel" selon certains auteurs) qui ne va dans le sens que tu souhaiterais.
    J'ai envie de donner mon avis sur notre justice et nos médiats. Je le ferais sur d'autres colonnes.

    Voir dans les jours qui viennent : http://gaia2050.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/02/05/liberez-xavier-fortin.html et suivants.

  • Nicolas,

    Merci pour cette démarche. Je vais y réfléchir. C'est bien de prolonger un billet, forcément réducteur de par le nombre d'éléments qui manquent et pas la complexité de ce genre d'affaires qui protent souvent des enjeux qui les dépassent.

    J'apprécie vraiment beaucoup votre intervention.

    Bien à vous.

Les commentaires sont fermés.