Soja bio de Chine: alerte à la mélamine

Du soja biologique importé en France en provenance de Chine a été testé avec 75 mg/kg selon les lots, trente fois supérieur au seuil maximal acceptable, fixé à 2,5 mg/kg par les autorités sanitaires.

soja1.jpgQue se passe-t-il en Chine? Les autorités n’ont-elles aucun moyen de contrôle sur la filière alimentaire? Ou bien est-ce la manifestation du péril jaune?

Il y a eu le lait à la mélamine, qui a déjà tué plusieurs bébé dans ce pays. Des milliers d’autres sont encore hospitalisés. Des traces de mélamine ont également été trouvés aux USA dans du lait maternisé.

Il y a les fauteuils empoisonnés qui ont rendu malades de nombreuses personnes en France. Il y a eu les bottes empoisonnées. Idem. Il y a les jouets empoisonnés.

Et maintenant le soja, particulièrement du soja censé être bio!

La mélamine est un composé qui entre dans la fabrication du plastique. Elle est reconnue comme toxique pour les reins. Elle est utilisée pour faire apparaître les aliments comme plus riches en protéines. Selon Wikipedia:

“De la mélamine a plusieurs fois été volontairement introduite dans des aliments et des friandises pour faire croire qu'ils étaient plus riches en protéines qu'en réalité. En mars 2007, un scandale agro-alimentaire a fait connaître ce fait en Amérique du Nord, avec le rappel de 60 millions de boîtes d'aliments pour chiens et chats fabriquées en Chine et vendues sous 95 marques différentes, aux États-Unis, au Canada et au Mexique. Ces boites contenaient du gluten de blé contaminé par de la mélamine, adjuvant illégal aux États-Unis. Un mois plus tard, le gouvernement chinois a déclaré bannir cette pratique. La mélamine pourrait dans certaines conditions bloquer les fonctions rénales, selon des chercheurs de l'Université de Guelph (Ontario), ce qui expliquerait certaines morts de chiens et chats ayant consommé ces aliments, de la mélamine ayant été détectée dans l'urine ou les reins de chats décédés, ainsi que de l'acide cyanurique (sous-produit métabolique de la mélamine), ces deux composés réagissant en formant des cristaux pouvant bloquer la fonction rénale, selon des chercheurs de l'Université de Guelph . Menu Foods a le 16 mars 2007 rappelé 60 millions de boîtes de nourriture pour chiens et chats produites aux États-Unis avec des aliments importés, vendues sous 95 marques différentes aux États-Unis, Canada et Mexique ; après la mort anormale d'au moins 14 animaux, à la suite d'une défaillance rénale dans la plupart des cas. Plus de 8 000 plaintes (pour certaines en nom collectif) ont été déposées à la FDA dans les semaines qui ont suivi aux États-Unis et au Canada.

En mai, en juillet et enfin en septembre 2008, quatre bébés chinois sont morts et des dizaines de milliers sont tombés malades après avoir absorbé du lait artificiel pour nourrisson contaminé : on y avait ajouté de la mélamine, afin de le faire apparaître plus riche en protéines. Les autorités chinoises ont reconnu que deux des compagnies laitières incriminées dans le scandale exportaient leurs produits (vers les Burundi, Gabon, Bangladesh, Birmanie et Yémen). Et l'ampleur du scandale a continué, touchant d'autres entreprises, d'autres produits et un nombre toujours plus important de personnes.

En octobre 2008, en Europe, un résultat d'analyse non conforme a été détecté dans des friandises produites en Chine et vendues dans des magasins asiatiques en Belgique (11,24 mg/kg).”


Bon appétit!
Catégories : société 0 commentaire Lien permanent

Les commentaires sont fermés.