Genève: grand déblocage politique

C’est l’événement de l’automne. La TdG nous l’annonce avec renfort d’image de synthèse, long article et satisfaction unanime du Conseil d’Etat: une nouvelle plage est envisagée à Genève.

Plage1.jpgRaaahhh... les cocotiers, les barbecues qui enfument, les sonos tonitruantes entre techno et Céline Dion, les parasols de travers, la bonne odeur des litres de crème solaire... Enfin Genève se lâche. Enfin les vacances à moins de 5 km en 4x4.

Et enfin cet automne on parlera d’autre chose que les méandres de cette vilaine politique politicienne. Que veut le peuple? Du pain et des jeux, mon cher Monsieur, Comme d’hab.

Après 3 ans de guéguerre Conseil d’Etat-Procureur Général, de contournement de l’initiative sur l’école, de plan sur l’énergie qui n’avance pas, d’interdictions en vue, d’immobilisme, Genève se débloque. Ce 27 septembre 2008 est un grand jour. Et oui, pour faire oublier les trois dernières années, c’est enfin l’événement politique majeur: “Le Conseil d’Etat est unanime. Il veut marquer cette fin de législature. “

Les canidés marquent leur territoire en faisant pipi sur la plage. Le Conseil d’Etat marque la législature en leur offrant la plage pour faire pipi. Qui disait que Genève est en retard sur Lausanne, que Genève n’a pas d’imagination?

Bon d’accord, il faut encore faire les études, présenter un projet de loi, et tout le toutim. Vu la vitesse habituelle des choses, on verra dans 20 ans où Plage2.jpgen est le projet. Et puis pourquoi pas une plage, après tout? C’est très social, une plage. Nos aînés qui survivent à peine avec leur AVS pourront aller chercher un extra dans les restes de pique-nique. Les personnes handicapées qui ne trouvent pas d’embauche pourront regarder les vagues s’éteindre à l’horizon. Si la Ville participe, S.S. pourra sévir contre les voyeurs.

Et les fumeurs de Havane se croiront enfin aux Caraïbes. Pas belle, la vie?


(Suite de la minisérie Dogma très prochainement)


Et pendant ce temps là on n'a pas besoin de parler des Suisses retenus en Lybie...
1QuoiLybie.jpg.jpg
Catégories : Humour 4 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • En fait l'idée de la plage me plaît bien, c'est juste dommage qu'il n'y ait qu'une bonne idée par législature. Quand au remblais du CEVA, je regrette que l'idée d'un métro n'ait pas eu plus d'adeptes. On aurait aussi eu du remblais. Et plus d'utilité à travers Genève pour diminuer les voitures.

  • Depuis qu'ils nous promettent monts et merveilles les Cramer & Cie, avec la complaisance de Pagani, pour se maintenir au pouvoir, on ne veut plus les entendre! Qu'ils aillent se cacher!

  • Quid de l'impact de cette plage encore virtuelle et à priori sympathique sur la santé des poissons et surtout sur la potentielle traversée dont l'urgence n'est plus à démontrer ?

  • Comme vous dites Philippe: a priori sympa comme idée, et bon pour les genevois et le tourisme. Mais l’unique idée forte de la législature ressemble aussi à un sucre pour détourner l’attention des nombreux autres problèmes à Genève. Dont la traversée de la rade. Avec cette plage, on ne voit pas où un pont ou un tunnel pourraient être mis en place. Alors, la plage est-elle faite pour enterrer définitivement la traversée? Qu’on ait au moins le courage de le dire ouvertement.

Les commentaires sont fermés.