Lettre ouverte à un jeune homme de 20 ans

Un commentaire m’a donné envie de rédiger ce billet. Il y a quelques jours, Boo me parlait de l’attitude de certains garçons de 20 ans concernant la sexualité et les filles. Peut-être est-ce utile de rappeler deux ou trois notions élémentaire pour des relations humaine plus claires.

SexuAdos1.jpgJeune homme,

J’entends certains garçons de ton âge parler des filles. J’entends votre désir intense, votre quête physique bien naturelle. Je ne voudrais pas que tu passes pour un goujat mal élevé, jeune homme, alors si tu veux bien je vais te donner quelques indications sur les filles - et sur les garçons.

Loin de moi l’idée de te faire la morale. Je ne suis pas un moraliste. Par contre je suis sensible à ce qui fait que les hommes et les femmes ont envie de se découvrir et de se comprendre.

J’ai entendu une fille dire que vous, les garçons, ne savez pas maîtriser votre instinct. Deux choses à ce sujet.

D’une part, ton instinct et ton désir sont normaux. Tu n’as pas à en rougir. L’animalité de l’humain n’est pas sale, ou immorale. L’intensité du désir sexuel n’est pas en cause, tout au plus la manière de l’exprimer.

Mais d’autre part, les filles ne vous estiment pas quand votre instinct prédomine sur d’autres manières d’être en relation.

As-tu envie d’être estimé? Le garçon est estimé quand il s’adresse à la fille non seulement pour son corps (ce qui encore une fois est normal), mais pour le reste d’elle aussi: son coeur, son âme, son cerveau. Il est bon de rappeler ce point fondamental. Mais pour autant ne nie pas ton désir, car les filles aiment aussi un garçon bien présent, pas un trop grand rêveur dont elles ne sauraient que faire.

Ensuite, les filles ont besoin d’être estimées. Les hommes ont l’habitude de s’envoyer des vannes. Les filles ont peut-être davantage besoin de se sentir estimées et respectées. J’ai entendu une fille dire que celles avec qui tu couches se font traiter de salopes, et que tes copains aimeraient ensuite se marier avec une fille quasi-vierge.

Qu’est-ce que c’est, cette histoire? Si tu penses vraiment cela, viens que je te tire sérieusement les oreilles et que je te botte le cul! La réciprocité fait partie des relations humaines: si toi tu admets que tu puisses ne pas être vierge au mariage, alors admets qu’elle aussi ne le soit pas.

Une fille qui offre son corps n’est jamais, jamais une salope: c’est toujours un bonheur qu’elle te donne, et que légitimement elle prend aussi. Si tu penses qu’elle l’est, alors que penser de toi: tu couches avec elle? Tu ne t’estimes toi-même qu’à la hauteur où tu estimes les autres.

Remercie ces filles, ces jeunes femmes qui jouent le jeu, qui expriment leur désir et répondent au tien, et qui font de toi peu à peu un homme dans ta sexualité. Remercie celles grâce à qui tu découvres et apprends la joie du corps.

Et dis-toi que, même si ce n’est pas forcément le grand amour, le plaisir partagé dans l’écoute et l’estime mutuelles est bien plus grand que le coup tiré vite fait pour frimer ensuite devant ses copains.

Et le jour où tu penseras avoir rencontré celle avec qui tu veux aller plus loin, remercie le ciel de l’avoir rencontrée. Il y a peu de chance qu’elle soit vierge. Elle aura peut-être eu 1, 5, 10, 100 amants. Et alors? A ce moment, elle te choisira toi et personne d’autre. C’est bien plus important, car elle saura pourquoi elle te choisit.


demilibrestripoliuf2.jpg
Catégories : société 54 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Mahomet lui-même, s'était marié avec Khadija, une femme plus âgée que lui...riche aussi, mais dans le contexte de l'article, cela ne doit pas interférer...
    Donc, plus âgée...plus expérimentée...souvent, on n'y pense pas, mais faire l'amour c'est aussi comme un entrainement, pour mieux savoir le faire...à la longue, c'est aussi de l'expérimentation, grandeur nature, par rapport aux cours de l'école...

    Faire l'amour a aussi une connotation spirituelle...union des 2 âmes, de 2 corps, dans un élan unique...1+1=1...(ça peut sembler du Jean-Claude Van Damme, je le sais) dont il résulte un plaisir partagé...

  • c'est fou comme homme croit de connaitre la femme...en général

    et le discours sur la tendance dominatrice sexuelle de l'homme envers la femme elle est ou dans votre texte ?

    parce que il faut le dire, la petite maison dans la prairie ne suffit pas hein, ce discours des échanges est très enfantin
    la réalité est bien plus compliqué que ce que vous envoyez là ...en passant par le contrôle de la femme sexuellement
    avec une sensibilité décrite comme détournant, qui veut l'homme bienfaiteur du bonheur du couple ..elle est ou l'égalité là ?


    il faut se marrer ?

  • Linn, vous vous foutez du monde? C'est quoi ce commentaire agressif et décalé? (Encore une fois, d'ailleurs). Vous replongez dans votre pathos et dans un texte décousu, mal organisé et peu clair intellectuellement? Et bien parce que j'ai un minimum de respect pour les personnes qui se donnent la peine de commenter ici, je vais vous répondre, mais là il faut que je me pousse tant votre commentaire est à côté de la plaque et blessant.

    "Contrôle de la femme sexuellement?" C'est l'hôpital que se moque de la charité. Les femmes contrôlent autant les hommes que l'inverse! Les femmes sont aussi jalouses, possessives, suspicieuses et contrôlantes que les hommes. Les femmes rompent même plus vite que les hommes sur une seule incartade. La monogamie implique cela. Chacun a un certain sentiment d'appartenance, légitime, et sans lequel on se ficherait bien de ce qui arrive à l'autre.

    La tendance dominatrice de l'homme pendant l'acte sexuel existe, elle est un élément que l'on retrouve chez presque tous les mâles dans la nature. Je parlerais d'ailleurs plus d'un sentiment de puissance grâce à la femme qui l'accueille, que comme un sentiment de domination. On peut avoir un rapport puissant tout en étant très amoureux et respectueux, nom d'un chien! D'ailleurs, les femmes qui ne cultivent pas de pathos aiment souvent ressentir cette puissance de l'homme, qui amplifie son désir et son érection. Et le bonheur du couple est dans une acceptation mutuelle, y compris des pulsions et archétypes de l'un et de l'autre.

    Je vous dirai aussi que les femmes qui aiment vivre elles-mêmes cette puissance ne sont pas du tout rares, et certaines positions au-dessus de l'homme le leur permettent bien. Perso je trouve cela super que chacun ait cette place dans la relation à deux. Et c'est la victoire de la femme que de sentir le désir puissant de l'homme, et son abandon ensuite dans ses bras.

    Vous écrivez encore: "c'est fou comme homme croit de connaitre la femme... en général". Venant de vous qui prétendiez me connaître en détails il y a quelques jours sur ce blog, ce que vous écrivez là est assez dérisoire et peu crédible. Je disais bien: vous vous foutez du monde.

    Vous avez envie de cracher du venin? De salir tout? De pleurer toute votre vie sur votre sort? De dénigrer et dévaloriser tout et les hommes... en général? Libre à vous. Moi je ne prends pas.

    Soignez-vous, Linn, après vous commencerez peut-être à respecter les hommes. Parce qu'écrire ce commentaire dans un billet sympa où justement j'envoie le message aux jeunes hommes de mieux respecter et accueillir les jeunes femmes, c'est franchement ridicule et totalement irrespectueux de l'intention sincère de l'homme que je suis.

    Et franchement votre attitude ne va pas inciter les hommes au respect... Les hommes ne sont pas des caniches sur lesquels passer vos nerfs, Linn. Le respect c'est réciproque. Donnant donnant. Donnez-en, peut-être en recevrez-vous.

  • J'ajoute: encore faudrait-il que vous sachiez ce que signifie le mot respect.

  • Qui fouille les poches et le répertoire du portable de l'autre ?

    Dites, hommes et femmes, nous avons tous des ... mères ... alors si il y a pas de respect ... voyez cela avec les parents ... enseignants ... professeurs ... politiciens qui se mettent plein les poches, des traitres, des vendus, des corrompus...

    Louise Arbour et Micheline Calmy-Rey voilées en Iran...bien dociles...

  • Bonjour,

    J'ai bcp aimé votre billet.... et j'aimerais tellement que dans la réalité nous puissions dialoguer aussi simplement avec des jeunes hommes qui ont perdu tout sens de respect envers la femme (ceci n'inclut pas leur mère...) ... mais l'intention est vraiment sympa et j'espère qu'un jour il y aura réciprocité dans le domaine relationnel... je ne pense pas que ce soit prêt d'arriver...

    " Une fille qui offre son corps n’est jamais, jamais une salope: c’est toujours un bonheur qu’elle te donne, et que légitimement elle prend aussi. Si tu penses qu’elle l’est, alors que penser de toi: tu couches avec elle? Tu ne t’estimes toi-même qu’à la hauteur où tu estimes les autres. "

    Je trouve que ce passage est le meilleur dans le texte... mais allez expliquer ça à un jeune qui pense que son pouvoir réside dans son entre-jambe et la faiblesse de la femme dans la sienne... car malheureusement c'est bien de là que vient le problème...

    En passant... je tiens à faire un mini-hommage à un collègue qui c'est interposé (un peu violemment mais si j'avais eu les muscles je pense que j'aurais fait pareil...) avec 2amis contre 2jeunes de 17 et 20ans qui tentaient de violer une jeune fille... la police avait été alertée avant que mon collègue et ses amis n'interviennent par une voisine effrayée par les cris... les pandores sont arrivés 35min plus tard... Mon collègue leur à tranquillement fait remarquer que si ils n'étaient pas intervenus les malfaiteurs auraient même eu le temps de mettre un préservatif... et ceux-ci de répondre... "Si vous ne vous calmez pas on vous embarque au poste..." charmant...
    Enfin...tout ca pour démontrer encore une fois qu'avant de pouvoir un jour parler d'égalité au niveau relationnel et sexuel... peut-être faudrait-il que nos jeunes respectent un peu plus la femme et cessent de la voir comme un trou destiné à satisfaire leur moindre désir...

  • quand les réponses ne vous plaisent pas homme libre,

    vous vous cachez
    dans un commentaire ou vous accusez votre interlocuteur d'agressif,
    cela cache une haine envers la femme pensante très ouverte qui se contredit
    dans le besoin de le cacher, dite-le que les femmes indépendantes vous font chier
    quand elles n'ont pas besoin de votre avis pour vivre et soyez un homme ( lol )
    alors que votre dialectique à l'eau de roses et bien plus violente qu'une phrase sarcastique ..
    puisque vos idées au fond d'elle mêmes sont des idées réactionnaires
    et que je ne suis pas la seule à l'avoir remarqué ,
    idées qui se montrent tendancieuses à montrer la femme comme un pauvre chose qu'il faut aménager
    comme si elle était incapable de avoir un rapport avec un homme sans qu'il soit son protecteur ..

    la vie n'est pas ainsi , la femme d'aujourd'hui n'est pas victorienne, bien que la courtoisie soit toujours la bien venue,
    mais cela ne veut pas dire que les schémas de comportement tels que vous essayez de faire passer
    soient les bons seulement parce que vous avez une vision réductrice e minimaliste des maux
    qui compétent les hommes et les femmes dans les relations entre eux..

    je ne suis pas agressive parce que je ne vous lisse pas le dos dans le sens du poil

    je dis ce que je pense et si une femme vous dit ce qu'elle pense vous déplait
    désolée pour vous.

    le respect de la femme commence quand on lui donne la parole sans l'accuser de ne pas être gentille
    des qu'elle dit un truc qui ne plait pas aux hommes..ça c'est le respect.

  • Euh... linn... vous êtes un peu chiante...

  • @ Boo: D'accord avec vous, pas facile à faire passer dans la tête d'un gars sans éducation ou valorisant trop ses impulsions. Je pense que c'est l'autorité d'un homme plus âgé que lui, en plus des notions, qui peuvent peut-être y parvenir... ou essayer au moins. Quand je dis autorité, je ne pense pas seulement à l'autorité paternelle, mais à l'homme qui a intégré cela en lui, qui est assez centré pour ne pas paraître juste moraliste.

    Je crois aux mots, mais aussi à la manières dont ils sont dit à ces jeunes. Sans passer pour un empêcheur de tourner en rond ou un "vieux", un homme peut avec calme et fermeté remettre les valeurs à la bonne place.

    Bien sûr cela devrait commencer très tôt dans la vie. Si ce n'est pas encore fait à 20 ans, l'expérience le leur apprendra, peut-être à leur dépends. Perso je n'ai jamais aimé les discussions de mecs sur les filles. Pas plus à 20 ans que maintenant. Mais pour beaucoup ce n'est pas facile de trouver l'équilibre entre le respect et leurs impulsions. Je ne vais pas refaire le monde en un billet...

    Mais ne vous laissez pas faire, il n' y pas de raison. Autant je soutien les hommes contre la misandrie, autant je soutiens les femmes pour le respect qu'elles attendent des hommes.

  • @ Linn: Boo a très bien dit ce que je pense de vos théories et de votre cécité à me lire correctement. Elle l'a dit avec plus de... doigté que moi... Vos interprétations de mes positions et propos ne sont que le fruit de votre esprit déformé. Ce n'est définitivement pas ma réalité. Non les femmes indépendantes ne me font pas chier. Mais vous, oui, vos con... me font chier tellement vos propos sont décalés et dénigrants, même si je pense qu'il y a du pathos là dedans. On me contredit régulièrement sur ce blog, femmes et hommes, et cela est accepté et palabré.

    Et je ne vois pas où vous avez trouvé chez moi des théories réactionnaires, à part dans votre esprit perturbé. Dans ma dénonciation des violences faites au hommes? Parce que je ne bêle pas avec le féminisme ambiant?

    J'apprécie beaucoup les femmes qui pensent et disent ce qu'elles pensent. Mais elles au moins ont une vraie pensée, ce qui n'est pas votre cas: vous avez seulement de la théorie qui cache autre chose que vous ne dites pas.

    Si vous souhaitez me contredire, please linn, faites le avec intelligence! J'aime les femmes intelligentes. Celles qui savent lire.

  • Ne trouvez vous pas triste que seul un homme puisse remettre les valeurs d'un jeune homme en place...? Comment celui-ci peut-il respecter sa mère ? C'est tellement contradictoire... Je trouve triste qu'afin de se donner de la contenance entre eux des jeunes hommes se sentent obligés de le faire en dénigrant systématiquement la femme... et je trouve triste que la valeur de la femme se situe uniquement dans la qualité de "pureté" de son entre-jambe chez beaucoup d'hommes... Je trouve étrange que l'homme continue à penser qu'il est dominant dans un rapport sexuel avec une femme (je ne parle pas de couple... mais plus de relations "liberées...") alors que finalement souvent les hommes sont totalement contrôlés par leurs pulsions et souvent se ridiculisent pour assouvir leurs besoins... je pense qu'il n'y a que l'âge qui puisse amener un peu de plomb dans la cervelle de certains jeunes... heureusement pour moi j'ai un conjoint qui comprend mon point de vue sur le sujet ... pour le reste, comme vous le dites si bien, de nombreuses femmes aiment un homme dominant au lit.... et j'en fais partie :)

  • Ne trouvez vous pas triste que seul un homme puisse remettre les valeurs d'un jeune homme en place...? Comment celui-ci peut-il respecter sa mère ? C'est tellement contradictoire...
    Je trouve triste qu'afin de se donner de la contenance entre eux des jeunes hommes se sentent obligés de le faire en dénigrant systématiquement la femme... et je trouve triste que la valeur de la femme se situe uniquement dans la qualité de "pureté" de son entre-jambe chez beaucoup d'hommes...

    Je trouve étrange que l'homme continue à penser qu'il est dominant dans un rapport sexuel avec une femme (je ne parle pas de couple... mais plus de relations "liberées...") alors que finalement souvent les hommes sont totalement contrôlés par leurs pulsions et souvent se ridiculisent pour assouvir leurs besoins... je pense qu'il n'y a que l'âge qui puisse amener un peu de plomb dans la cervelle de certains jeunes... heureusement pour moi j'ai un conjoint qui comprend mon point de vue sur le sujet ... pour le reste, comme vous le dites si bien, de nombreuses femmes aiment un homme dominant au lit.... et j'en fais partie :)

  • Dites...Jésus...sans sa mère...serait-il Jésus, fils de Dieu ?
    Non.
    L'éducation se fait + par la mère, que par le père, parti gagné de quoi nourrir sa famille...
    Pas d'accord ?
    Tant pis, mais depuis mai 1968, on voit bien les résultats catastrophiques...enfants délinquants, famille monoparentale (ça a du sens, ça ?)...couples recomposés (vous prenez vos enfants et ceux de votre nouveau conjoint, vous mélangez le tout et voilà !)...

    Bonheur...ou est-tu ?

  • @ Victor... pas d'accord.... clairement la société à des problèmes à trouver un juste milieu.... mais je connais le cas de familles qui travaillent les 2 à 50% qui fonctionnent très bien.... la seule raison pour laquelle on estime que l'éducation se fait plus par la mère c'est uniquement parce que jusqu'à maintenant les choses se sont déroulées afin que la mère passe plus de temps avec l'enfant que le père... mais beaucoup de pères s'occupent de leurs enfants aussi bien que les mères.... il faut juste leur laisser une chance....

    La société évolue, clairement certaines choses sont à prendre en compte et à faire évoluer.... mais je ne vois pas la régression comme une solution (que la femme reste à la maison et s'occupe des enfants...)
    Il faut qu'elle puisse également écouter ses besoins et ses envies et y répondre (tout comme l'homme d'ailleurs...) et sans égoisme... chacun sait que faire des enfants implique concessions et une bonne dose de sacrifices....

    Je pense que le maitre mot est DIALOGUE entre les 2sexes... et que chaque famille fasse comme bon lui semble... du moment qu'elle arrive à gérer... Femme à la maison; Homme à la maison; travail 50% 50% ou autre....

  • Ahhh...désolé...mais...qui de mieux qu'une mère peut enseigner à un jeune homme ce que femme veut ?

  • Je ne sais pas si c'est en ayant sa maman à dispo tous les jours en rentrant de l'école qu'on apprend que la femme a des besoins et des envies... une femme peut très bien travailler ET s'occupper de sa progéniture...

  • Ai-je écris..."ayant sa maman à dispo tous les jours en rentrant de l'école" ?
    Non.

  • ben oué

    il fallait absolument que homme me suggère comment je dois le contredire..

    c'est moi la patho...lol hein ?

  • Votre commentaire peut ammener à penser que c'est ce que vous suggérez...
    Mais tant mieux si ce n'est pas le cas...

    Ps... je connais un Dumitrescu qui habite à Champel en face de chez ma mère... si c'est vous...marrant de vous retrouver ici

  • Victor, je ne suis pas certain que la mère suffisent place à un garçon ado. Certaines ont la poigne qu'il faut, mais bien des mères ne savent pas comment s'y prendre. Des pères aussi, d'ailleurs. Mais la relation très fusionnelle de la mère avec l'enfant (au moins pendant la gestation, et souvent après) rend les choses moins simples que pour un père.

    La problématique masculine a été étudiées par de nombreux auteurs. Guy Corneau entre autres, mais il y a un psy que j'apprécie beaucoup, c'est Didier Dumas. Il est pointu et profond dans ses analyses. Un point commun entre ces chercheurs: si le père n'a pas assez sa place dans l'éducation, les fils en pâtissent.

    Et à l'heure actuelle, beaucoup de pères sont manquant. Soit parce qu'ils n'ont eux-mêmes pas eu de modèles, soit parce que dans les divorces les pères sont trop vite évacués. Certains pères abandonnent d'eux-mêmes leur responsabilité, d'autres sont empêchés de l'assumer. J'ai connue cela: un week-end sur deux, avec un conflit entre les ex qui rejaillit sur l'enfant. Impossible de tenir une vraie relation éducative. Le père joujou ne sert à rien à l'enfant.

    Boo, j'apprécie votre franchise quand vous parlez de l'homme comme vous l'appréciez au lit. Et d'aimer un homme dominant au lit ne veut pas dire qu'ailleurs la relation n'est pas égale et respectueuse.

    Je suis très secoué par les textes ou attitudes de certains rappeurs face aux femmes. Ils se véhicule là parfois des idées d'un sexisme extrême.

    Que les garçons et les filles aient à s'apprendre, qu'il faille du temps, oui, mais comment faire pour que cela soit plus simple? Je n'ai ni recette ni réponse assurée. L'école mixte n'a pas vraiment permis cela jusqu'à aujourd'hui.

    Mais en tous cas, une mère ne suffit pas à dire à son garçon ce dont une femme a besoin. La relation fils-mère est trop complexe pour cela. Et puis, entendre cela de la mère, c'est pour le garçon avoir l'impression qu'il est encore le "petit" de sa mère. Venant du père, cela me semble plus valorisant, car le père reste un modèle masculin de référence. Encore faut-il que le père assume son rôle.

  • Non, désolé, je suis du 1220...Avanchets...

  • John, je n'ai pas écris que la mère "suffisait"...loin de là.

  • @ Victor
    Je ne savais pas qu'il y avait des gens fortunés aux Avenchets. Mais comprend pourquoi vous voul(i)ez déménager Victor!

  • Ahlala.... les relations parents enfants... perso j'ai toujours souffert de "l'invisibilité" de mon père... ma mère nous a éduqué (bien que ma mère et lui aient vécu ensemble toute mon enfance) et depuis que nous sommes tous en âge d'aller à l'école elle travaille et à monté sa propre entreprise... c'est une femme incroyablement forte.... elle est à l'image de la personne que je voudrais un jour devenir...
    Mon père... rien.... je ne peut même pas dire que je le connais.... malgré le fait que j'ait vécu 21ans sous son toit.... invisible... et ce sont mes copains qui en ont pâti.... j'ai un caractère...bien trempé... (pour ne pas dire de cochon) alors si il était trop faible.... ca ne m'intéressait pas... et trop fort je fuyais... ca m'a pris des années pour trouver qqn qui me comprenne autant que mon conjoint actuel....
    Je pense que la relation père enfant est aussi importante que la relation mère enfant.... mais à d'autres stades du développement.... l'image de la mère chez le fils est primordial.... une femme soumise et le jeune homme ne respectera pas les femmes, une mère cstratrice, et il les fuiera....
    Enfin....tellement compliqué tout ca :)

  • @ Victor : voulez-vous dire que l'homme est une chose qui un jour est sorti de la femme et qui passe toute sa vie à tenter d'y retourner?

  • Comment dire...il faut de tout pour faire un monde...et puis...détrompez vous, je connais d'autres comme moi, tant aux Avanchets, qu'au Lignon, oui, oui...dans les tours...

    Mais avec un gouvernement spoliateur, dépensier à outrance...je me tire vite fait...ailleurs...j'aime la Suisse...j'irais dans le Valais...

  • Boo, super que vous ayez trouvé quelqu'un avec qui cela fonctionne. C'est hyper important. De l'équilibre et de la compréhension dans le couple, se forment des modèles que les enfants reprennent, souvent inconsciemment, par mimétisme. Avec votre caractère comme vous le décrivez, il peut y avoir des étincelles, mais ça c'est normal, pas grave. Pourvu qu'après on communique bien.

  • Boo, arretez de généraliser.
    Chaque expérience est unique.
    Mère, père, enfant, personne n'est parfait.
    Il faut apprendre, lire, s'informer, vouloir dépasser ses parents, faire mieux.
    Chacun doit trouver sa propre voie, nous sommes tous maîtres de nos destins.
    Tout enseignement reçu, qui soit mauvais peut être corrigé.
    A condition de reconnaitre le bien et le distinguer du mal.

    Hillel l'ancien, disait : "ce qui t'es haïssable, ne le fait à autrui".

    Cela résume, toutes les religions...en 1 phrase, simple, concise et précise.

  • Arrêter de fumer? Rien à voir avec le billet du jour, mais je viens de recevoir ce commentaire sur un ancien billet, alors je fais circuler:

    "Bonjour,

    J'ai arreter de fumer depuis 8 mois avec la cigarette électronique. J'ai ouvert un blog dessus pour partager mon experience et tester les différentes marques"

    http://arreter-fumer-cigarette-electronique.blogspot.com/

  • Petite vérification: qui sur ce blog considère que je pense ceci: "idées qui se montrent tendancieuses à montrer la femme comme un pauvre chose qu'il faut aménager comme si elle était incapable de avoir un rapport avec un homme sans qu'il soit son protecteur"? Excusez-moi d'être un peu perso en l'occurrence, mais j'ai l'impression et même la certitude de dire exactement de contraire. Besoin de vérifier comment je suis perçu. Merci.

  • @ Boo:

    V ous écrivez: "Je pense que le maitre mot est DIALOGUE entre les 2sexes... et que chaque famille fasse comme bon lui semble... du moment qu'elle arrive à gérer... Femme à la maison; Homme à la maison; travail 50% 50% ou autre...."

    Bien d'accord. Cela évite toute idéologie et récrimination. Décidons d'être libres et de nous assumer, et de trouver les modes de communication et de partage qui conviennent.

  • @Hommelibre

    Hello, john, encore une fois je me régale en lisant ta note!!

    @Linn:

    Je comprends se que vous voulez dire.
    Ne vous arrêtez pas, votre vision compte et a son importance dans ce débat!
    Mais par pitié, développer, pour êtres comprise!


    "Boo:
    Lorsque je lis vos commentaires, je retrouves en vous une cohérence rassurante.
    Merci

    @Victor
    Pourquoi êtes vous si froid et cartésien ?

  • Nous sommes je pense nombreux à souhaiter que les relations hommes-femmes se passent simplement, mais tous les commentaires montrent que ce n'est pas si simple, qu'il y a bien des blessures chez les unes et chez les autres. Que ces blessures sont parfois vives et à fleur. Un père transparent, une mère abandonnée, de la violence ici, du dénigrement là, des projections ailleurs, de l'injustice.

    Raison de plus pour continuer à en parler et je m'y emploierai, avec humour, provocation ou tendresse. La parole est un trésor, elle peut être blessante ou guérissante, elle peut faire bouger les lignes, peut-être, peu à peu.

    Sans oublier que nous sommes aussi autres que les schémas, les étiquettes, les projections, les confusions, que les enfermement et les clivages, que les lignes figées, que nous sommes des grains de sable, des poussières d'étoiles.

  • John, vous êtes un homme libre...qui aime LA femme...

    "Petite vérification: qui sur ce blog considère que je pense ceci"

    Pas moi et de plus, j'aurais l'occasion de le vérifier encore plus en détail, dimanche 24, vers 13 heures...

  • --"vous vous foutez du monde?"--

    --"Vous avez envie de cracher du venin?"--

    --"Soignez-vous, Linn"--

    --"à part dans votre esprit perturbé"--

    --"De pleurer toute votre vie sur votre sort?"--

    ben voyons...


    et en fin la meilleure :

    --"Donnez-en, peut-être en recevrez-vous".--

    ah oui ? et quoi un de prix de consolation pour n'avoir pas contredit mon maitre et juge ?

    homme , qui m'a trouvée une pathologie , un mépris du monde , une perturbation, et une éventuelle tragédie dans ma vie
    qui me fais pleurer sur mon pauvre sort..lol...

    vous ne me comprenez pas quand j'écris seulement parce que je n'utilise pas vos schémas préfabriqués pour
    dire les choses, cela vous plait pas ? je ne suis pas assez gentille ? moins agressive, plus comme serais je dire
    plus, condescendante , plus cool, plus femme hein ?

    je pourrais vous dire la même chose, soyez moins paternaliste quand vous parlez des femmes en général,
    car vous donnez des leçons et des conseils , en quel honneur ? en quelle étique ?


    --"Et franchement votre attitude ne va pas inciter les hommes au respect"--

    les hommes ne doivent pas être incités au respect, il doivent respecter et point à la barre et ceci
    vaut aussi pour les femmes , l'induire les gens par l'artifice est une manière jésuite d'agir sur la conscience des gens
    en passant par la culpabilité ..

    le civisme est acte e non pas transaction.

  • --"Euh... linn... vous êtes un peu chiante..."--

    ben voilà ..merci de me dire cela

    car être chiante me plait mieux que m'entendre dire
    que je dois contredire avec gentillesse si non je passe
    pour une perturbée qui ne respecte pas les hommes..
    et qui se défoule sur eux comme sur des caniches ..

    à dire que je n'ai jamais eu un chien .de toute ma vie ..
    et que je ne connais pas cet image hystérique , de la femme dominatrice de caniches
    j'imagine que cela doit être aussi un fantasme sur la femme cliché,
    la femme cliché se défoule sur les hommes comme s'ils étaient des caniches ,
    cela veut peut-être dire que ce caniche est un symbole de virilité ?
    j'te dit pas la fauve..


    finalement chère Boo vous êtes plus homme vous en tant que femme

    que certains titrés de cela

    dans ces landes...

  • Madame Emonet, je sens venir un commentaire du style, y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...mais vous savez à mon âge...la sagesse fait de vous un être froid et cartésien...
    Vous inquiétez pas...votre tour viendras...c'est écrit...

  • Tant qu'il y a Amour et Respect, AR, l'espoir est permis B M

  • Linn, je vais essayer de vous comprendre. Je vous propose de me dire en quoi à vos yeux je suis réactionnaire, particulièrement en ce qui concerne les femmes. Je vous demande de citer mes mots ou phrase (vous semblez vous en souvenir), de les analyser en me précisant vos critères d'analyse, et quelles connotation mes mots ou réflexions éveillent en vous.

    Après je dialoguerai honnêtement et sans me fâcher avec vous. Car à vous lire m'envoyer des étiquettes à la figure, je ne sais pas de quoi précisément vous perlez ni quels sont vos critères.

    J'ai vraiment l'impression que vous m'avez ou mal lu ou mal compris, d'après cette phrase dans votre commentaire ci-dessus: "...idées qui se montrent tendancieuses à montrer la femme comme un pauvre chose qu'il faut aménager comme si elle était incapable de avoir un rapport avec un homme sans qu'il soit son protecteur". Car je dis tout au long de mes billets exactement le contraire!

    Cela dit, être réactionnaire n'est pas une honte, si tant est de savoir pour qui et selon quelle analyse on est réactionnaire. Voilà, j'attendrai de vos nouvelles ici sur le blog si vous êtes d'accord de vous prêter à l'exercice.

  • Je lis ce matin votre commentaire, Linn, et je constate encore que vous me citez en déformant mes paroles. Je ne vous ai pas dit de me contredire avec gentillesse, mais avec intelligence. C'est très différent.

    Please, lisez-moi correctement, parce qu'être un homme-cliché, dans Vos clichés, n'est pas ma tasse de thé. Ma proposition d'hier, mise juste au-dessus, tient toujours: trouver dans mes propos quoi que ce soit qui permette de dire que je souhaite voir les femmes comme "de pauvres choses dépendantes du protecteur"; trouver quoi que ce soit qui dévalorise la ou les femmes; trouver des preuves écrites que je refuse le dialogue avec des femmes qui pensent et qui me contredisent (voir mes échanges par exemple avec Greypower, dont j'apprécie l'intelligence et l'argumentation, et avec qui nous ne sommes pas toujours d'accord). Trouver des preuves d'une quelconque misogynie, d'une supposée haine des femmes pensantes, d'un refus de dialoguer quand on me contredit.

    Je vous demande simplement de bien étayer vos arguments, clairement, citations à l'appui, de me faire connaître vos critères d'analyse, afin que je comprenne ce que vous voulez dire et pourquoi vous me ressentez comme cela. Car en l'état je ne comprends absolument pas pourquoi vous avez pris une telle position contre moi. Nous pouvons ne pas être d'accord, pas de souci. Si je le craignais je ne ferais pas ce blog, ou bien je fermerais les commentaires ou les effacerais. Ce n'est pas le cas.

    Alors, si vous le voulez bien, la balle est dans votre camp.

  • P.S: Si vous acceptez de vous prêter à l'exercice que je vous propose, Linn, merci de situer les citations que vous ferez de mes propos: de quel billet elles viennent, et préciser si c'est dans le billet ou dans un commentaire. Merci d'avance.

  • homme

    vous aimez bien dire aux femmes la façon avec la quelle elles doivent vous sembler intelligentes , cet à dire en vous donnant toujours raison..

    rien que pour ça vous êtes un réactionnaire...

    et je ne vais pas me soumettre à votre exercice éducateur je ne suis pas votre élève..
    je ferais comme j'ai toujours fait dans ma vie , je ferais comme ça me chante et peu importe si vous n'aimez pas , car je ne vous écris pas à vous , mais à vos idées misogynes déguisées en bienveillance..

    je suis venue attirée para vos articles sur les femmes maltraités para la charia , j'étais loin de soupçonner que derrière cela se cachait un discours paternaliste
    tendant à faire passer la femme moderne comme une femme qui agresse le pauvre homme en demandant un' égalité que l'homme ne lui donne pas , comme
    si un droit fondamental devrait faire le processus de la bonté généreuse des hommes qui donnent ou pas un tel droit ..là j'ai été déçue et je ne vais pas me laisser faire

    justement parce que les femmes ailleurs sont dans le soucis de la violence votre discours apparait comme voulant dire,

    "vous voyez les filles vous devriez être contentes de ce que vous avez au lieu de vous plaindre
    regardez comme elle vivent mal ses filles à l'étranger",

    là non alors !!! ce discours minable toujours sous-entendu est à éviter avec toutes les forces , d'ailleurs je comprends pourquoi ma prof de philo
    m'a dit, "les critiques de hommes envers les femmes modernes son toujours déguisées en complexes d'infériorité vêtus d'amertume" ...et je dois dire que en lisant les commentaires contre les femmes de gauche socialistes , j'y ai vu cela et j'ai compris la phrase de ma prof ...

    à part ça je n'ai plus rien à vous dire..

  • pour ce qui concerne le mot faux que j'ai pu écrire " gentillesse" par " intelligence" je m'excuse, mais après avoir eu autant de titres ( defouleuse sur caniches, perturbée, aillant une vie souffrante , etc. ) je me suis confuse un instant ,

    de toutes façons pour être intelligente , je ne le suis pas, car si j'étais intelligente je ne perdrais pas de temps à discuter avec vous..

  • J’ai pris le temps de réfléchir et de méditer avant de vous répondre. Je suis assez étonné par vos propos. Je ne comprends pas une telle distorsion.

    Je ne me reconnais pas dans ce que vous dites. Je regrette que vous ne vouliez pas étayer vos dires par des exemples concrets. J’ai même le sentiment que vous faites en sorte d’éviter cela. Mais voyez, un exemple de la distorsion et des présupposés que vous avez contre moi: je ne vous soumets pas en vous demandant de citer des éléments concrets, mais je vous propose un vrai débat illustré d’exemples; je ne joue pas votre éducateur, je vous demande de citer ce qui vous fait penser cela de moi, car je ne comprends pas votre position et vos affirmations. J’exprime mon besoin sincère et vous prenez cela pour une tentative de vous soumettre...

    Bien évidemment vous faites comme vous voulez, mais j’estime jouer le jeu et j’étais sincère dans ma proposition de débat. Que vous le voyiez comme une tentative de vous soumettre montre bien l’ampleur de la distorsion, et cette distorsion comme votre interprétation vous appartiennent.

    Je n’ai pas à donner l’égalité aux femmes, pour moi l’égalité est la base. J’ai de nombreuses collègues et amies féminines, jamais, jamais on ne m’a dit ce que vous dites. Jamais.

    Vous m’interprétez de travers, et je sais ne jamais avoir dit ou sous-entendu ce que vous affirmez de moi. Je pense même avoir été clair. Et je redis tout aussi clairement que l’égalité doit être réciproque, que je défendrai les hommes comme les femmes quand il y a injustice. Je dénoncerai encore le féminisme actuel, anti-hommes et marxiste déguisé. Je défendrai la beauté des hommes et des femmes. Je me mettrai en question si un argument me montre que j’ai fait fausse route, que cela vienne d’une femme ou d’un homme. Si vous m’avez bien lu, vous aurez constaté que cela s’est déjà produit sur ce blog.

    L’intelligence est la faculté de comprendre et de mettre en évidence des liens entre les choses. Je ne vois pas de lien entre ce que j’écris et la supposée haine des femmes que vous m’attribuez. A vous de me les montrer. Mais puisque vous ne voulez pas le faire, nous en resterons là. Une dernière chose: les clichés de votre prof de philo, c’est assez léger. Je resterai poli en n’en disant pas plus.

    Nous en resterons là puisque vous avez décidé de camper sur votre position et de ne me donner aucun argument précis pour étayer vos dires. Je pense même que je ne vous répondrai plus si vous revenez mettre un commentaire. Je ne me reconnais pas en ce que vous écrivez, je ne comprends pas votre position à mon égard, je constate la distorsion, et je ne peux rien faire de plus. C’est l’impasse.

  • le misogyne est comme l'homme qui bat les femmes,

    il ne sait pas d'être dans le tort , parce que son super JE l'empêche de se voir en tel que tel

    l'égalité ne se base pas sur l'intention du donnant donnant, mais sur un droit fondamental
    qui se vérifie dans le droit légal et le devoir qui en suive et non dans son obtention ni son interprétation..

    personne ne vous a jamais dit que vous êtes misogyne ?

    ben il y a toujours une première fois dans la vie ....

  • Diffamation? oui, j'ai bien lu: diffamation. C'est de la diffamation. Vous m'accusez directement et ouvertement de battre des femmes. Plus clair c'est difficile. Alors soit je vous prends pour une malade, je finirais presque par y croire, mais parfois vous écrivez bien et clairement, pas toujours n'importe quoi comme ici, donc tout-à-fait responsable de ce que vous écrivez. Je pense donc que c'est délibéré pour me salir. C'est moche, c'est même dégeulasse ce que vous faites. Cela mériterait une plainte pénale, si j'avais plus de temps à perdre avec votre délire. Je n'attends même pas d'excuses de votre part, je ne vous pense pas capable de cette honnêteté et respect minimaux que je suis en droit d'attendre, en tant qu'homme et en tant qu'humain. Donc à défaut de vous demander des excuses, je vous demande de ne plus intervenir sur mon blog, et de ne pas me diffamer une seconde fois sur un autre blog, car là ce sera plainte pénale. Et censure définitive sur mon blog. car là vous avez passé la ligne rouge.

  • @Linn et Sarah, à la fin, comment aimeriez-vous que soit l'homme, libre ou à la botte?
    Pour moi, j'aimerais la femme tout sauf sotte!

  • @Linn, attention à ne pas dépasser la ligne rouge, comme le dis si bien l'homme de libre pensée; cela pourrait se retourner contre vous: Miseîn gunê au féminin

  • Monsieur Mathis, gardons nous d'exciter des extrêmistes ...

  • @Victor, Hugo disait: "méfiez-vous des extrêmes". Oui, ils pourraient se toucher. Merci, un homme averti en vaut deux!

  • finalement une formule magique pour l'éternité:

    bonheur partagé = bonheur doublé
    chagrin partage = chagrin divisé

    Bruno du Valais (de coeur)

  • Bruno, j'aime beaucoup cette formule magique, qui a bien du sens.

  • Cher Bruno, je crains fort, voyez vous, qu'au moment de l'impact ça fasse des étincelles, dignes des "feux d'artifices" ...

    Bien à vous,

Les commentaires sont fermés.