Les femmes, comme je les aime: paroles de philogyne

Je ne pourrais jamais vivre dans une société d’hommes. Déjà je ne me mêle pas aux discussions d’hommes dans les bistrots. Et les blagues pas sympas sur les femmes ne m’amusent pas - sauf si c’est une femme qui les raconte.

Femmes1.jpgComme je fais régulièrement la critique des comportements de violence version féminine et que je suis plutôt critique vis-à vis du féminisme, j’ai déjà été traité de misogyne. Pfff... Je suis plutôt philogyne (ça n'existe pas mais je l'invente: qui aime les femmes).

Alors une petite profession de foi remettra les pendules à l’heure. J’aime les femmes: leur présence dans un groupe, leurs discussions, l’expression de leurs différences.

Je me suis observé pour savoir à quoi je suis sensible chez une femme, qu’est-ce qui m’éveille. Cinq choses me séduisent chez une femme:

1. Comment elle tient son dos droit, signe d’un axe intérieur, d’une estime de soi, du courage d’affronter la vie.

2. Son regard : la part de rêve et de vision dont j’ai tellement besoin.

3. Sa douceur, qui est sa sensibilité, sans laquelle je ne me sens pas accueilli en sécurité (et oui, un homme aussi a besoin de sécurité...).

4. Son intelligence, capacité à être partenaire de mon intellect très actif, d’argumenter et d’analyser.

5. Et comment elle danse : la découvrir dans son propre mouvement.



Mais parfois je peux être surpris en plein coeur par une femme qui n'entre pas entièrement dans ces critères. Une chose est sûre: je ne suis pas à l’aise avec une femme qui ne dit pas ce qu’elle pense, qui se complaît dans une sorte de soumission que je ne demande pas. Je ne suis d’ailleurs pas certain que beaucoup d’hommes aiment cela chez une femme. Quelle est votre expérience dans ce domaine?

J’aime la femme quand elle est partenaire, courageuse, qu’elle s’assume. Etant quelqu’un d’assez interactif, je ne peux me satisfaire d’un rôle de “dominant” ou de “viril” qu’une femme voudrait m’attribuer, ni accepter qu’elle joue la dominante.

Je suis un mec, mais j’ai aussi besoin de tendresse, beaucoup, et de rêve, beaucoup. Un exemple de ce que m’inspire la femme, sur cette photo plus haut: ce visage m’évoque attention, présence, fermeté tranquille, douceur, détermination calme, ouverture. Des qualités et valeurs auxquelles je suis sensible.

Vu que je me permets de critiquer le féminisme, je peux dire sans risque d’être pris pour un démagogue ou un flagorneur: vivent les femmes! Et même si une petite proportion d’entre elles pose problème (comme pour les hommes), elles valent vraiment le coup de les découvrir.



Et toujours une pensée pour les otages suisses en Lybie:
FromBig.jpg

Catégories : société 93 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Bonjour à toutes et à tous,

    Bonjour hommelibre,

    moi aussi, j'avoue un sérieux penchant philogyne...

    C'est pourquoi un jour, je me suis amusé à penser que je pouvais devenir une goutte d'eau...

    Petit poème pour la route, une fois de plus je vous le dédie gratuitement Mesdames ?

    Souvenir d'éternité


    Gouttelette d’eau je ruisselle
    Arrivée du sommet, je glisse
    Sur la peau lisse
    Dévalant le front, tombe d’une arcade
    Continue ma chute en cascade


    Surmonte des lèvres
    Qui me transmettent leur fièvre
    Contourne l’arrondi du menton
    J’hésite… parcourir le cou avec passion
    Ou me jeter sur la pointe de son sein
    Difficile choix entre ces deux chemins


    Elle soulève la tête en arrière
    Je perds tout repère
    Sur son cou je glisse
    Sa peau si lisse, un délice


    Arrivée sur son épaule
    Un malaise me frôle
    Partagée entre une immense falaise
    Et un paysage qu’il me tarde de parcourir à mon aise


    Vallées, collines, corps que je dévale
    Sa main vient m’écraser, sur sa poitrine m’étale
    Avec passion je me mélange à une lampée de savon
    Recouvre sans rechigner chaque portion


    Oubliant que je suis là… Ses mains glissent sur son corps
    Si elle continue, il y a un risque… celui que je m’évapore
    Heureusement quelques gouttes de sueurs s’échappent de ses pores
    Glissée entre ses mains et sa peau, je la berce de caresses
    Emportée dans un ballet, elle semble portée par l’ivresse
    Des effleurements qu’elle s’apporte sans cesse


    Peu à peu je me sens glisser
    Essaie en vain de m’agripper
    Mais une marrée est venue
    M’arracher sans retenue


    Me voilà perdue pour une éternité
    Je n’ai aucune illusion, guidée contre mon gré vers le siphon
    Emmenant avec moi le souvenir de cette pulsion
    Il me faudra attendre des milliers d’années
    Pour renouveler le plaisir de parcourir ses vallées


    Pour celles et ceux qui n'auraient pas compris, en dehors du fait que je blogue, je suis aussi un auteur publié, poésie, livre,... mais je suis terriblement marié à une femme terriblement jalouse...

    PTDR :o)

    Bien à vous Hommelibre,

    Stéphane

  • Waow Stéphane, quel plaisir de vous lire dès le matin. Voilà une bonne journée qui s'annonce. J'aime beaucoup votre écriture. Et ma foi, votre femme a bien raison d'être très jalouse. Qu'elle vous garde précieusement, qu'elle vous inspire, qu'elle mette des milliers d'étincelles dans votre vie!

    Je vous livre aussi un texte. C'est une chanson, mais c'est encore en travail et je ne peux le livrer avec la musique, pas encore. Peut-être à l'automne. Comme il y a parfois des plagiaires sur internet, je précise que le texte est protégé.


    UNE HEURE AVEC TOI

    Pour la douceur de vivre enroulée à tes mains
    Qui dessinent en dansant des oiseaux imparfaits
    Pour le ruisseau léger de tes cheveux défaits
    Se mêlant aux prairies dans le vent du matin

    Pour tes yeux apaisant mes humeurs buissonnières
    Et ta grâce enivrante qui coule au long des jours
    Comme un vin des collines d'or et de lumière
    Pour le bonheur de toi en ultime recours

    Pour les regards complices et les mots de satin
    Ceux que l'on dit la nuit quand le feu devient cendre
    Et dits si doucement qu'on ne peut les entendre
    Et que j'entends pourtant dans mon cœur baladin


    Refrain:
    Je te donne ma vie pour une heure avec toi
    A parler de la pluie ou à parler de rien
    Je te donne ma vie et ma peur et ma foi
    Reste un peu près de moi reste jusqu'à demain


    Pour ces moments passés à regarder le ciel
    A ne se rien promettre et se raconter tout
    Nos espoirs et nos doutes les plus confidentiels
    A dessiner nos vies sans oser dire "nous"

    Pour ces instants de grâce à courir sous la pluie
    Et à ne pas savoir si c'est l'eau ou les larmes
    Qui remplissent nos rires et pour cette infinie
    Tendresse de nos corps enlacés et sans armes


    Pour toute l’émotion que je ne montre pas
    Cachée comme un secret fragile et clandestin
    A l'orée des prairies dans le vent du matin
    Où mon cœur un peu fou danse la bossa-nova


    Refrain


    Pour la beauté des jours et la douceur des nuits
    Que chantent les fontaines et le ciel et le vent
    Depuis que tu es là mon cœur est étourdi
    Depuis que tu es là je suis adolescent

    Comme ivre de ta peau plus souple que la soie
    Où mes lèvres tiédies découvrent un paysage
    Ma faim est assouvie quand je suis près de toi
    Et je refais le monde et je pars en voyage

    Pour la douceur de vivre enroulée à tes mains
    Qui dessinent en dansant des oiseaux imparfaits
    Pour le ruisseau léger de tes cheveux défaits
    Se mêlant aux prairies dans le vent du matin

  • Bonjour à toutes et à tous,

    Bonjour Hommelibre...

    depusi tout à l'heure, j'ai une question qui me brûle "de tout partout"...

    Mais qui est donc la charmante personne qui habille votre billet avec tant de grâce, de charme, de finesse ?

    Parce que... parce que... franchement... elle ressemble presque à mon épouse, plus jeune... :o)

    Ralalalalala....

    Etre un homme marié n'est pas facile tous les jours... :o)

    Mais l'oeil sait contempler ce qui est beau... (Chérie, si tu lis ce commentaire, ne m'en veut pas... elle me fait tellement penser à toi... ;o)

    Dispute conjuguale en vue ce soir... mais bon... nous reste le TATAMI

    PTDR :o)

    (je t'aime chérie, à tout;o)

    Bien à vous Hommelibre,

    Stéphane

  • Aaaah, Stéphane, je me pose la même question. Je n'arrive pas à mettre un nom sur ce visage. Ce pourrait être une actrice. J'ai cherché "femmes" dans google, et le site qui m'a amené à cette photo ne donne pas de nom.

    Grâce, charme et finesse, oui. J'aurais pu ajouter dans ce qui me séduit: la grâce, mais je crois que c'est implicite. Je fonctionne beaucoup à la grâce. Notion très subjective, car toute femme peut avoir de la grâce pour un homme. Donc pas de jalouses! La grâce... cette trace du paradis, ce murmure du divin, ce ciel descendu sur Terre...

    La même question que vous me tarabuste, et si quelqu'un a la réponse j'en serais fort aise.

    A propos du tatami, avez-vous pensé à placer en bordure, un oreiller et une couette? On ne sait jamais, certains combats pourraient tourner au... doux combat amoureux...

  • Bonjour homme libre, bonjour Stéphane (et futur Président) !
    Je voulais juste dire...
    attendez un instant... "Oui Chérie ?"
    (...)
    "Non il y a deux types qui aimeraient ton N° de portable... je le leur donne ? Non ? Bon..."
    Voilà, excusez-moi, oui je voulais juste vous dire que je suis bien d'accord avec vous.

    ptdr!

    :o)

  • Blondesen, mdr! Là vous m'avez eu, j'ai dû relire à deux fois!.. Mais j'espère que vous n'êtes pas jaloux qu'elle m'ait donné sa photo? Sachant que vous alliez peut-être me lire, je n'aurais sans doute pas dû la publier, je mets votre chérie dans l'embarras... Pfffff... tatami ce soir!

  • ... si desfois quelqu'un-e devait s'ennuyer pendant ma retraite pour respirer, hommelibre, l'airlibre, mon blog etoiledeneige... b.mathis@tele2.ch
    PS. Le Cybercafé existe même à l'alpage, mais je ... déblogue
    Si vous apercevez Sarah, faites-lui la bise ... de ma part
    J'ai pris soin d'imprimer votre blog pour étude sérieuse pendant
    période pluvieuse!

  • et une petite dernière:
    Si les hommes sont cochons (aussi signe chinois) c'est à cause des femmes, parce ce que:
    "dans chaque homme un cochon sommeille, mais c'est la femme qui le réveille"!
    Pas sérieux s'abstenir.
    Mais cette fois je dois filer pour ne pas m'attirer les foudres de la guerre de ... ma Marie et ne pas rajouter d'autres déc...
    BM

  • Ok Bruno, merci et à tout bientôt. N'hésitez pas à nous donner des nouvelles de l'air libre, et nous on vous fera des petits clins d'oeil d'une manière ou d'une autre...

  • oooooh hommelibre,je viens d'apercevoir mon type où doit on dire maintenant avec les féministes au pouvoir, ma type?, sur ce blog; je vous jalouse et craque; elle ressemble comme uneuf, pardon une oeuve, à mon dernier flirt, il y a à peine 43 "piges". Bien à vous BM

  • ça se voit tellement ,oui
    que vous vous êtes tous fait larguer par une femme trop intelligente pour vous,
    au point que vous tricotez le firmament de compliments et de merveilleuses mensonges
    avec la paumée intention que vos vraies femmes ne s'en rendent pas compte..
    mais sachez que les femmes les plus belles sont celles qui savent tout ça
    et qui vous laissent l'illutions de vous croire malins, mais celles-là vous les avez
    perdues le jour ou vous vous êtes dit que vous alliez vous faire plaisir...

    mon beau malin
    mon beau malin
    sans femme
    tu n'es rien...

    signé

    Fraülein Rottermaier

  • "que vous vous êtes tous fait larguer par une femme trop intelligente pour vous"

    Oulaaa, méchant, j'en tremble...

    "au point que vous tricotez le firmament de compliments et de merveilleuses mensonges avec la paumée intention que vos vraies femmes ne s'en rendent pas compte.."

    Mensonge, subtile alchimie de l'amour... "Caramel, bonbons, et chocolat", on connaît aussi, c'est pas que nous sommes incapables d'autodérision...

    "mais sachez que les femmes les plus belles sont celles qui savent tout ça
    et qui vous laissent l'illutions de vous croire malins"

    Être mis en valeur par celle qu'on aime, oui bien sûr, c'est indispensable au bien être...

    "mais celles-là vous les avez perdues le jour ou vous vous êtes dit que vous alliez vous faire plaisir..."

    Ben non, celle-là est toujours mon épouse...

  • Bonjour à toutes et à tous,

    Eh bien ?...

    D'une photo arriver à en déduire qu'une personne est intelligente...

    Fort, très fort, Fraulein Rottermaier... et mon intelligence masculine ne me permet de ne pas d'insulter l'intelligence d'une belle femme lorsqu'elle me demande pourquoi, mais pourquoi donc ce regard et ce sourire :

    -"parce que vous êtes simplement divine chère madame..."

    Et soyons francs... est ce que les femmes ne regardent pas elles aussi un beau mec lorsqu'elles en voient un ?

    Celui ou celle qui me dit qu'il ne voit que la beauté intérieure... ;o)

    Il ou elle serait un une fieffé(e) "menteureuse"

    Et comme le souligne patriote, lorsque j'ai vu ma femme, la première fois, j'ai d'abord pensé, : "purée ça va être TOP !"

    14 ans après, je me dis... "purée c'était vraiment top..."

    Et ToK !

    Stéphane

  • ...."est ce que les femmes ne regardent pas elles aussi un beau mec lorsqu'elles en voient un ?"....

    ouep, mais il faudrait déjà que se soit un beau mec...

    hein le papi ?

  • @ Linn:

    Vous avez indéniablement une très grande qualité, rare, de celles qu'il faut souligner comme un modèle: vous êtes hallucinante!

    Incroyable! Vous pensez connaître ma vie? Bonjour Madame Soleil. Ou Madame Je-Sais-Tout-sur-les-autre-sans-jamais-leur-demander. Mais à part de donner des réponses décalées et... hallucinantes, à part cette évidente et violente envie de me déprécier et de me dénigrer, cela vous arrive de poser des questions?

    Mais, peut-être pensez-vous qu'un homme ne peut pas vraiment aimer une femme... qu'à part se faire plaisir il n'y a pas de coeur chez l'homme... qu'un discours poétique ou que l'appel de la grâce n'est pas le chant de l'âme mais la grasse puanteur du mensonge... songe, songe, Linn...

    Peut-être parlez-vous de vous derrière ce mot si méchant dans un billet si gentil... Peut-être n'êtes-vous pas vraiment aimée... peut-être ne faites-vous rien pour être aimée, pour donner confiance et désir et sentiments à l'autre, à l'homme... pour lui donner envie de découvrir votre part de grâce...

    Voyez, je fais comme vous: je parle de vous sans vous connaître. Je peux bien le faire, puisque c'est votre manière de parler et de pensez, telle que vous l'exprimez ici ce matin.

    Mais mon indécrottable humanisme me fait croire que vous n'êtes pas que cela, que ce parfum de rancune, que cette déception à peine voilée, que cette morgue et ce cynisme qui masque le désespoir... que ce fiel coulant de votre clavier... que cette laideur des sentiments... peut-être n'êtes-vous pas que cela. Et peut-être laisserez-vous une fois un mot gentil...

    Je rêve, je rêve...

  • Hello les boys,
    C'est romantique du côté de chez vous?
    Attention, homme doux, homme mou houhouhouhou!!!!!!!!!!
    Bon, redevenez-macho!
    J'aimes les matchos, pleins de subtilitée, romantique mais pas mièvre, mais surtout bien équipé!
    (Et Qui donne des cours d'orthographe)!!!!
    A bonne entendeur salut.
    Sarah

  • Hello Sarah, notre Lucy Lawless, alias Xéna, notre amazone préférée!...

    Oui, côté ortographe... Parce qu'il fallait écrire: "A bonne enteudeurE"... hi hi!

    Bon, le cliché homme doux homme mou, ce n'est pas la réalité. L'un n'empêche pas l'autre. A part cela il est vrai que je ne suis pas vraiment macho, pas assez peut-être, mais je n'ai pas envie de me changer. Cela dit je suis plutôt un calme sachant être punchy, que mon désir peut être ardent, que je suis parfois provoc ce qui soit déstabilise soit plaît mais c'est de toutes façons rock'n'roll.

    Et en même temps, je suis un grand romantique, pas le romantisme fleur bleue mièvre, non le vrai: celui qui va au bout de lui-même: dans le bonheur, dans la souffrance, dans l'extase.

    Je ne pourrais pas être que macho. Comme je le dis dans ma présentation: "N'être qu'un, oui, mais lequel?". J'assume et revendique d'être multiple, tantôt doux, tantôt ferme, tantôt combattif, tantôt compassionné, etc.

    Qu'en pensez-vous Xéna?

  • Pour la photo... Il s'agit de l'actrice Halle Berry

  • Ok, merci Inma. Il me semblait bien avoir vu son visage.

  • t'as vu juste homme...je suis une fille gentille...

    je voulais juste vous faire sentir ce que l'on éprouve
    en lisant certaines âneries , des généralités si peu
    respectueuses des femmes par fois,
    car bien que personne ne peut voir un problème tel qu'il est
    hors de son contexte , vous traitez des arguments assez
    tragiques parfois , sans le sérieux qui mériteraient , sans respect
    même si je vous remercie au moins de les traiter ..

    bon la page est placée sous humour , mais vous n'acceptez pas
    de vous faire moquer par les femmes , dans le sarcasme le plus sordide..

    je pourrais vous dire que vos imaginations féminines sont si infantiles
    que vos vues sur comment la femme évolue sont misogynes ,
    que votre humour ne fait rire que vous , moi j'aime bien me moquer des mecs
    parce que dés qu'on va dans le personnel, ou dans le quotidiens de leurs
    existences ils commencent à s' énerver comme de vielles conservatrices
    et vous oubliez vite les mots si drôles avec les quels vous vous amusés sur
    des misères humaines féminines qui sont bien drôles oué..
    tout en rigolant avec vos culs bien au chaud de vos bureaux..

    ça ne fait pas rire...


    justement parce que pour certaines femmes les drôleries avec les quelles vous rigolez sont un quotidien très féroce au quel vous ne voudriez jamais avoir le plaisir..d'assister

  • La poesie est un art delicat. Non point qu'elle fragile est destinee a des personnes qui le sont aussi, mais un art complexe destine a des personnes rafinees (je ne dis pas cultivees, ce qui est bien different).

    Derriere les mots du pete se cache, le plus souvent, une ame eveille aux autres dimensions, dont celle de la noblesse du coeur.

    C'est un moyen de communication bien trop subtil pour le proposer a gens "grossistes" de la pensee universelle!

    Merci de prouver que l'on etre un Homme (et non pas un mec) tout en etant un poete. Ce rappel est necessaire au moment ou la plebe prote "la star academy" aux nues de la culture contemporaine.......

    Le femme est l-avnir de l'homme disait Aragon, a condition qu'elle ne soit pas son enfer lui repondit Guitry!

  • "justement parce que pour certaines femmes les drôleries avec les quelles vous rigolez sont un quotidien très féroce au quel vous ne voudriez jamais avoir le plaisir..d'assister"
    Vous êtes une femme africaine qui va chercher de l'eau à 10 km ou une bourge genevoise qui se sent insultée parce qu'un homme qu'elle juge laid la regarde ?

  • Nous les femmes, lorsque l'homme s'ouvre et nous montre son côter féminin,
    je crois que nous ne savons pas comment réagir.
    Un homme qui dit Je t'aimes, si il le dit pour de vrai, sa fait flipper.
    Mais c'est tellement beau.
    Sniffffsniffff, j'en ai les larmes aux yeux.
    Sarah Emonet

  • HJ@ Misogyne mais plutôt gynophile. Ne me demandez pas pourquoi...
    Encore qu'il serait encore plus juste de parler de gynéraste...
    Les pédophiles sont des gens qui aiment les enfants, les pédérastes sont ceux qui leur veulent du "bien" sexuellement parlant. C'est pour cela que "pédé" continue d'être une insulte et n'est absolument pas synonyme de homosexuel...

  • Linn, merci pour votre réponse. Je crois que l'on pourrait renverser votre commentaire et remplacer "femmes" par "hommes", il correspondrait assez bien à une facette de la réalité que personne ne veut vraiment voir.

    Me faire moquer, ok, mais là vous ne pouvez pas entrer dans le personnel ni le quotidien, puisque vous ne le connaissez pas. De même que je ne peux pas entrer dans le vôtre. Alors quand vous affirmez des choses supposées précises sur nous, je dis stop avec clarté et fermeté.

    Je ne me moque pas des femmes qui souffrent. Larguée par un mec irresponsable, ou bien forcée à des mariages arrangés, ou bien salies par la trahison, etc. Cela je ne peux le moquer, la souffrance exige le respect.

    C'est bien si c'est réciproque. Car l'homme n'est pas le monolithe caricatural que l'on pense, il est aussi sensible, capable de souffrir, victime d'injustices et de trahisons. Cela fait mal à tout le monde qu'on soit homme ou femme.

    Si vous me contestez, pas de problème, je n'efface pas les commentaires (sauf cas grave d'insulte, par exemple), donc je laisse ce qui me contredit. Mais ne serait-il pas préférable de le faire sur les arguments que j'avance, plutôt que d'attaquer sur des choses personnelles que vous ne pouvez pas connaître? Je fais référence à votre premier commentaire de ce matin.

  • Lorsque l'homme se donne a toi, de façon entière, comment faut-il régir?
    Il se met à genoux devant toi, te reguarde dans les yeux tout en te prennant par la taille, et en t'embrassant sur le nombrille.
    Et là, vient la phrase qui tue: "Prend moi, comme je suis, veux-tu m'épouser?"
    Que répondre a cela???
    sarah

  • Sarah-Xéna, vous êtes super! Comme Xéna la guerrière, sachant soudain fondre parce qu'un homme l'a touchée! Ma-gni-fi-que! Vous voyez, on peut être ferme, déterminée, solide, et en même temps très sensible, touchée.

    En effet bien des femmes me disent la même chose que vous: quand l'homme montre son sensible, c'est flippant, elles ne savent pas quoi en faire.

    Je vous propose un bout du mode d'emploi: on ne vous demande ni d'être maman ni infirmière dans ce cas: juste de nous accueillir avec cet aspect de nous parmi d'autres. De contempler cette facette étrange et si proche de vous en même temps. De nous aimer aussi avec cela, sans vous sentir déstabilisée.

  • J'ajoute que les mots ne suffisent pas, et qu'il faut vérifier l'homme au-delà de votre attente du prince charmant (qui est un mythe dangereux pour un couple): vous soutient-il vraiment? fait-il habituellement ce qu'il dit?

    Mais donnez lui tout sans réserve, nourrissez-le du meilleur, il s'attachera profondément à vous. (Les jeux de le frustrer pour le rendre fou de vous ne sont pas des bons jeux, un jour il se venge ou bien il lâchera quand il aura enfin accès à vous).

    Et ceux qui ne sauraient voir le cadeau qu'ils reçoivent de vous, vous n'aurez perdu qu'un peu de temps. Parfois on se trompe sur l'autre, mais c'est l'apprentissage.

  • @ Jules: je ne connaissais pas cette répartie de Guitry! Désopilant, sacré Guitry.

  • L'homme demande qu'on lui fasse un ptit steap teas:
    L'Homme veut voir sa femme, ou amante, dans une tenue affriolante, cela l'exite.
    La femme, pour sa part, pense demblée que son corps n'est pas à l'image de Hall Berry.
    La femme refuse de se déguiser pour faire plaisir à l'Homme, même si elle en a trés envie,la vue de ses bourlets, lui font penser qu'elle n'est plus belle à reguarder.
    L'Homme s'acharne a dire à la femme, qu'à ses yeux, elle est la plus belle, mais rien ne fait.
    La femme va se coucher, en se disant demain ,c'est régime, et l'homme lui se sent trahis, attaqué dans son amour propre, mais surtout bien seul.
    Petite question, que fait l'homme qui voulait son streap??????????
    A Vous de répondre
    Sarah

  • Sarah, d'abord je dirais que c'est l'énergie d'un moment complice qui fait le plaisir d'être ensemble, et qui fait une forme de beauté. Le corps de Halle Berry n'est pas le seul critère qui éveille un homme. Le désir est une alchimie qui ne fonctionne pas forcément à la beauté. Par exemple, Adriana Karembeu, que je trouve assez jolie, ne m'éveille rien de particulier.

    Ensuite et plus précisément: si l'homme est dans un mauvais jour, il risque de faire la gueule et de penser à une autre comme compensation de sa frustration. C'est bête mais cela arrive. S'il est dans un bon jour, il va être déçu mais essaiera de rester tendre car sa femme a été fragilisée par la comparaison qu'elle a elle-même fait dans sa tête. Il devrait laisser passer, être tendre, et en rediscuter tranquillement plus tard, sans enjeu, pour que peu à peu elle prenne confiance dans le regard qu'il porte sur elle.

  • @HommeLibre

    Bonne réponse, votre façon d'extrapôler cette situation, me laisse pensr que vous devez être un homme doux et ampathique.
    Le questionnaire n'est pas finit!!!!!!!!!
    Serrez-vous l'homme parfais du jour?????????
    Sarah

  • "L'Homme veut voir sa femme, ou amante, dans une tenue affriolante, cela l'exite."

    Moi ce qui m'excite c'est quand les lèvres s'embrasent et que les peaux se frôlent, jamais demandé à ma femme de porter des jartelles et des strings... Je crosi que les femmes tripent plus sur 4a que bien des hommes. Mais j'admets que la lingerie c'est très joli (mais un peu cher quand même..)


    "Petite question, que fait l'homme qui voulait son streap??????????"

    Perso j'en sais rien, vu que j'ai jamais vraiment demandé à ma femme de faire un "streap", par contre ça m'arrive de lui en faire... pendant une trentaine de seconde... ça la fait marrer tellement c'est grotesque (surtout avec mon physique de Coluche), et une fois qu'on est mort de rire, les ébats peuvent commencer... @:-)

    "L'Homme s'acharne a dire à la femme, qu'à ses yeux, elle est la plus belle, mais rien ne fait.
    La femme va se coucher, en se disant demain ,c'est régime, et l'homme lui se sent trahis, attaqué dans son amour propre, mais surtout bien seul."

    Ben ça c'est vrai, ma femme arrête pas de me dire qu'elle est laide, mais moi comme je la trouve super jolie avec ses yeux noirs et son visage d'ange, je me déchaîne pour la convaincre... sans succès... Et ce n'est pas de ma faute! Maintenant dans la situation que vous décrivez, il reste toujours l'onanisme: c'est simple, discret, et après on roupille sans plus y penser...

  • @ Sarah:

    Haaaaa, c'était un test? Coquine, va! Mais pas de soucis, je m'y soumets, et je me réjouis de la suite du questionnaire.

    Cela dit, oui je suis un homme doux et empatique, c'est basique chez moi. Mais j'ai aussi mes côtés chiants, mes prises de tête, mes bouderies, donc non je ne suis pas l'homme parfait. Mais je travaille à lisser mes pointes, à adoucir mes côtés abrupts, à clarifier encore ma communication. On se fait peu à peu.

    @ Patriote:

    Quel superbe pragmatisme, votre fin: simple, discret... mdr... mais si réaliste.

    A propos moi non plus je ne suis pas à demander un strip, ce n'est pas cela qui me branche le plus, Comme vous c'est bien plus l'abandon l'un à l'autre qui me fait monter, les baisers, les regards qui se fondent...

    Quand à convaincre votre épouse, je constate souvent que chacun a ses croyances sur soi, qui ne viennent pas du couple ou du conjoint, et qui sont bien difficiles à défaire. Bon, faut faire avec, et aimer l'autre tel qu'il est.

    Ca ce n'est pas le plus facile pour moi, je me suis souvent surpris à vouloir l'autre différente. Pas sur tout, loin de là, mais sur un point ou un autre. Mais ce n'est pas un bon truc.

  • L'Homme va souvent sur internet.
    L'Homme Appel la Femme, et lui dit: Cherie vient voir. tu voudrais que l'on parte en voyage sous les tropics.
    La Femme en voyant la photo des îles sur l'écran, s'imagine déjà partie.
    L'Homme et La femme sont heureux devant leurs écrant, a organiser leurs vacance, quant soudains, la femme appuie sur une touche du clavier qui ouvre la page précèdente.
    L'île laisse place à un filme qui a été mis pause, qui nous montre toute l'anatomie de Clara Morgane et accompagniée svp.
    Une dicussions s'impose.
    L'Homme dit que se n'est pas lui.
    La Femme se justifie, car dans l'aprés midi, elle a été sur l'ordi.
    La Femme à la vue de ce filme plutôt hard, fait mine d'être choquée, l'Homme pour sa part lui banalise et se justifie?
    A Votre avis, c'est l'Homme ou La Femme qui a mâté Clara?
    Srah Emonet

  • ..."mais là vous ne pouvez pas entrer dans le personnel ni le quotidien, puisque vous ne le connaissez pas."...

    oh que oui,
    si vous acceptez que les comportements son le fruit d'une éducation, d'une société, d'un système le notre,
    le quotidien est plus facile a détecter que l'imprévu, la différence, la révolte e l'indifférence active .
    ce n'est pas cela qui rend l'homme si moqueur ? cette indifférence qui porte à croire quels gens sont
    au-dessus de telles réalités affreuses ou qu'on conteste ? alors que l'autre est nous ....parce que nous sommes l'autre
    et nous dans un comportement moqueur pourrions nous être pris pour un de troupeau bien entrainé et
    qui délimite la différence, le clash , le point final , comme le butin d'une guerre primitive .?

    si vous pouvez accepter que nos vies sont en grand partie édifiées sur des stéréotypes de bonté générosité et de
    organisations rassurantes et contenants ou nos frustrations continuelles qui ne doivent pas déranger le cours
    de notre endoctrinement ,se défilent comme des trophées alors vous verrez que le quotidien est tellement connu,
    et qui ressemble à celui des autres au point de ne plus avoir besoin de s'appeler singulier...
    ceci qui soit adaptable au schémas les plus communs que cela puisse être.

    le phénomène de l'homme battu est un phénomène de décadence, le phénomène de la femme battue était un monolithe
    de l'indifférence millénaire , si vous cherchez à trouver une raison à cette différence , l'égalité aura lieu, car
    elle commence par cette compréhension du système dans le quel nos schémas d'animaux évolués se déroule..

    alors là voyez vous que entre Caius à Rome et Joseph de la Migros, il y a un fil commun ...familier

    s'appelle superficialité générale..

    alors que l'on sait que l'humour est un atout de chasse du male depuis toujours ,
    pour ramener de la nourriture à la famille ,
    ou vous comprenez que même pas de rire la femme a le droit ,sans qu'on lui
    disse comment le faire ...
    comment pourrait on s'amuser à rigoler si notre rôle de proie est si bien gardé
    nourri par ceux qui bâtissent chaque jour le maintien de cette muraille qui nous sépare
    depuis la création de la famille et ses rôles ?

    par notre consommation, notre médiocre société ?

    nan ça ne fait pas rire...

    non..

  • .."Vous êtes une femme africaine qui va chercher de l'eau à 10 km ou une bourge genevoise qui se sent insultée parce qu'un homme qu'elle juge laid la regarde ?"...

    il n'y a aucune différence entre une souffrance et une autre , à part le fait dégoutant de connaitre celui qui la procure à l'autre..

    la dignité est un droit universel..

  • "nan ça ne fait pas rire..."

    A vous lire on sent une âme bien torturée, votre discours est décousu et, avouons-le pas toujours intelligible, il n'est guère étonnant dès lors que rien ne vous fasse rire... En tous les cas je ne vois pas en quoi l'homme est plus moqueur que la femme, mais je vous renvoie à ces paroles d'une chanson interprétée Jeanne Moreau (un Extrait), qui explique peut-être un peu vos états d'âme...

    Et je suis si triste quand les hommes vagues, vagues, vagues
    Se reposent dans mes bras vaguement
    Vaguement divaguent dans leur sommeil si vague, vague
    Quand ils dorment, ils ressemblent aux enfants
    Le temps maudit toujours m'oppresse
    Le temps qui va son lent balancement
    Le temps emporte ma tendresse
    Alors je chante sans fin ce vague chant:

    Les jeux de l'amour sont comme les jeux du hasard
    Qui rêve de cœur souvent est servi de pique noir
    Qui cherche un regard reçoit des rires moqueurs

    Le texte compet ici: http://www.paroles.net/chanson/57761.1

  • Sarah, là vous mettez le turbo! Je sèche un peu, l'énigme est pire que Fort Boyard! Bon, logiquement, la première réponse est: il l'ont matée tous les deux quand la page s'est rouverte. Mais ce n'est pas la question: qui a maté Clara "avant" que la page ne se rouvre?

    La page avait été mise en pause, la femme est allée sur l'ordi l'après-midi; mais cela ne prouve pas que c'est elle. L'homme était sur internet, mais cela ne prouve pas que c'était lui. D'ailleurs, je pense qu'il aurait regardé en étant seul, pas en sachant que sa femme est à côté. Et serait-il bête au point de ne pas avoir effacé la page avant de lui montrer la photo des îles? Si oui, pfff...

    Bon, la femme s'est justifée, donc elle ne se sentait peut-être pas à l'aise, sinon elle aurait sursauté d'étonnement plutôt que se justifier. Lui dit que ce n'est pas lui, mais cela ne prouve rien.

    Il faut chercher ailleurs? Qui a le plus de raison de regarder Clara Morgane?. La femme a comme raison de se comparer à elle, ou bien de se stimuler l'esprit: comprendre ce qui plaît à l'homme, trouver de nouvelles positions. L'homme a comme raison de voir une jolie fille.

    Les deux ont des raisons. Est-ce que le fait que ce soit mis en pause a un sens particulier? Si c'est en pause, c'est que quelque chose n'est pas fini.

    Bon, je sèche. Je donnerait bien ma langue au chat, mais je vais opter pour une réponse, comme ça un peu au feeling, sans être vraiment sûr de mon intuition. Mais bon: je dirais que c'était la femme.

    Alors? (aïe aïe)

  • Linn, je partage le point de vue de Patriote: votre propos est un peu décousu et pas facile à comprendre. Je vais commenter ce que j'ai compris.

    1. Oui nous avons tous des archétypes de comportement, certains ancestraux, d'autres liés à l'éducation, d'autres aux normes sociales collectives en place. Mais pour autant vous ne connaissez pas ma vie, mon mode de réaction, mon travail sur mes archétypes, ma façon de gérer telle ou telle situation. Donc les schémas qui sont les vôtres, empreints en partie des archétypes collectifs mais aussi de ceux de votre situation familiale spécifique dans votre enfance, ne peuvent recouvrir les miens exactement. Donc, non, vous ne connaissez pas ma vie. Toute affirmation contraire est abusive, est de l'intrusion, et un viol moral.

    C'est une violence et une volonté de dominer l'autre en prétendant le connaître, que je ne laisse pas passer. Vous ne me dominerez pas, et vos croyances sur ma vie ne sont que le produit de vous-même. Je ne m'y reconnais pas. Point barre! De présenter la femme en victime éternelle serait-il donc une stratégie de domination? Réfléchissez-y, Linn. Ce que je dis là n'est pas une boutade.


    2. "alors que l'autre est nous ....parce que nous sommes l'autre". Oui et non. Nous sommes l'autre par le fait que nous sommes tous des poussières d'étoiles, constitués des quelques mêmes éléments fondamentaux. Mais nous sommes différents dans notre individualité et chacun est esponsable de lui-même. Je ne suis pas responsable des soldats qui ont violé les femmes musulmanes en Bosnie, et j'abomine cela. Je ne suis pas responsable du code Napoléon qui à exclu les femmes de la vie économique et sociale juqu'au milieu du 20e siècle. 150 d'exclusion, c'est une honte.

    Dans un poème d'Aragon il y a une phrase que j'ai faite mienne: "Où notre belle jeunesse s'use à démêler le tien du mien". C'est une partie de mon travail: prendre ma responsabilité, mais seulement la mienne, et laisser à chacun la sienne.

    Nous devons travailler à être responsables personnellement de nos vie. Nous ne sommes pas responsables de subir une agression ou une fausse accusation, cela nous ne l'avons pas choisi. Mais pour beaucoup de choses nous faisons des choix, y compris de garder nos schémas ou nos archétype, car ils nous sont aussi utiles.

    3. Votre discours reprend la rengaine féministe de la femme opprimée depuis la nuit des temps. C'est historiquement faux, c'est attaquer les hommes injustement, c'est prendre la répartition des rôles telle qu'elle était avant pour une simple volonté de soumettre les femmes.

    Un peu court! Et très méprisant pour toutes ces générations de femmes qui ont enfanté et éduqué les enfants, tenu des fermes avec leur conjoint, fait marcher la société quand les hommes allaient se faire tuer à la guerre pour défendre leur famille, pris place dans la vie politique à différentes époques, ces femmes qui se sont battues sur les barricades de la Commune de Paris, qui avaient la parole dans leur maison et au-delà. Et c'est très méprisant pour les hommes considérés comme des agresseurs universels depuis la nuit des temps.

    Bref, je ne prends pas.

  • Réponse juste,
    Vous avez réussi à intègrer le fait, que nous aussi les femmes pouvions, comme les hommes se stimuler espris, et nier toute en bloc à l'arrivée.
    Sarah Emonet

  • Sarah, pas mal, ok. D'ailleurs pourquoi pas?

  • Mes question sans ssans réponse mais elle permette de mettre à jour certains trait de personnalitée.

    Srah Emonet

  • Je dois m'absenter, mais je reviens vers 18h.
    Vous me manquerez.
    S.E

  • Sarah, c'est gentil ce que vous dites là. Cool, à bientôt.

  • nous sommes tous responsables de ce qui se passe dans le monde ....
    car ce monde est comme nous l'avons voulu..

  • Ok Linn, si j'accepte d'entrer dans votre logique - rien que pour une fois - cela veut dire que: Les femmes sont autant responsables du monde comme il est que les hommes. Les femmes ont donc voulu le monde comme il est, elles l'ont choisi, créé. Elles ont le monde qu'elles voulaient, elles ont le monde qu'elles ont choisi. A moins de considérer que les femmes seraient irresponsables. Ce qui n'est pas mon opinion.

    Petite question dérangeante: si les femmes sont aussi responsables de ce monde, si donc elles l'ont choisi, voulu et créé, alors pourquoi s'en prendre autant aux hommes? Les hommes sont comme vous les avez choisis, voulus et créés puisque vous êtes aussi responsables du monde. Les femmes-mères ont éduqués et faits les hommes comme elles les voulaient, non? Ce monde, cet homme, vous l'avez voulu, vous l'avez, c'est ok non? Ou bien votre souffrance, Linn, qui déborde de tous vos commentaires, est non pas archétypale mais personnelle?

  • De retour, j'ai tout juste 1 heure de retard, mais je suis là!!!
    Sarah Emonet

  • Il est où Blondesen????????
    Sarah

  • Pas de pbm Sarah-Xéna, ma Xéna préférée! Moi-même j'étais absent un moment et je venais juste de croiser à nouveau le fer avec Linn.

    Plaisir réel de vous retrouver, je vous apprécie beaucoup, vous jouez le jeu, vous êtes directe, vous ne lâchez pas facilement et ça, Xéna, j'apprécie ENORMEMENT!

  • Sarah-Xéna, si à peine arrivée vous demandez des nouvelles de Blondesen, lui qui vient vous lire ici pour vous répondre chez lui, je vais être très, très jaloux....

    D'ailleurs il n'y a que moi qui vous appelle Xéna...

  • Aaaah Sarah enfin !

    "J'vous ai apporté des bonboooooons"...

    ptdr!

    :o)))

  • Mon cher Homme libre, merci pour vos complimens,
    Maintenant, c'est à moi, vous êtes un homme de tête, qui ne tomber pas dans la philosophie extrêmiste, qui m'est insupportable.
    Vous êtes accueillant, respectueux et vous savez plaisanté.
    z'êtes chou!!!
    Sarah

  • J'aimes pas les bonbon, ça fait grossir!!!
    Votre présence me suffis, largement.
    Sarah Emonet

  • Xéna-Sarah, si vous aviez le son... vos compliments m'ont fait pousser un cri digne du loup sous la pleine lune.... Je vous pardonne même vo fôte d'0r tograf... je me moque un peu, ne le prenez pas mal, chère Xéna, qui aime bien châtie bien...

  • Blondesen,
    mon cher qu'auriez vous répondu aux questions que j'ai posée sur le blog, je souhaites que vous vous soumettiez à ce quetionnaire.
    C'est un ordre!!!
    Sarah Emonet

  • Bon je part, pour toujour, Homme Libre m'a attaqué sur mes faute d'orthographe.
    J'ai envie de pleurer.
    Sarah Emonet

  • Ah, Xéna, enfin vous sortez votre fouet... Il était temps, je commençais nà croire que vous étiez engluée dans un romantisme indigne de vous... Je vous retrouve... hi hi!...

  • Noloooooooon Xéna, j'adore les fôtes dorto ghra fes, ca done un charme fou... je ne peux vous imaginer sans ça... Sarah, revenez, à genous au niveau de votre nombrile je vou le demande...

  • Non, vus nous la faite comme blondesen!!!
    Snifsnifsnif
    Je venais juste de vous faire des compliments.
    Sarah Emonet

  • Blondesen, c'est vrai ke c'est assez funny today, un parfum de gaité, de glissades en douce... très agréable... Xéna ne partez pas, c'est un ordre!

  • ....mdr....... !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Je sais pas, maintenant j'ai honte d'écrire.
    Vous voulez pas tous écrire comme moi!!!!!!!!!¨
    Sarah Emonet

  • "Vous pouvez répéter la questioooon ?"


    rahlalalala Sarah ! D'accord, il pluvine... mais quand même, des cuissardes ! vous n'avez pas trop chaud ?

    :o)

  • Bon, Xéna-Sarah, comment puis-je me faire pardonner? Demandez-moi ce que vous voulez.

    (à part: - "Hé hé, pendant ce temps elle ne s'occupe pas de Blondesen.. hé hé...)

  • Mai non Sarah, fo pa avoire honte, ya pir ke vou, mé daccor'd gékris kome vou se soire.

    Non Sarah-Xéna, restez vous-même, tan pi pour les fôtes (à part: ben, elle a envie de se faire désirer ce soir...)

  • LES MECS J'AI DES INVITéS, DANS 15 MIN OKI

  • Sarah, je macho vous ordonne de rester avec nous! Dites leur que vous avez rencontré des gens tellement plus intéressant, souhaitez leur bon appétit, et restez devant l'ordi.

  • Bon ok, à demain Sarah-Xéna, et toute bonne soirée!

  • non, je reviens dans un instant.

  • Sans rencune, mais je vous transmettrais mes prérogative pour la suite.
    Blonsen attendez moi je reviens.
    sarah

  • D'accord Sarah, mais alors: rEncune prend un a, prérogative_ un s. Allez, allez retrouver Blondesen, traîtresse... (......)

  • Mouais, je crois que l'été nous monte un peu à la tête... Mais, ça fait du bien de rire. Et Linn, remarquez-vous? les femmes rient comme elles veulent, pas besoin qu'on leur dise comment...

  • Oooooh hommelibre, méfiez-vous des femmes castratrices (généralement elles ne servent qu'une fois et le problème surgit - enfin non il ne surgit plus, justement ! - avec la suivante).
    Z'avez vu comment Sarah m'appelle !? "Blondsen" nom de bleu ! Si c'est pas une femme castratrice ça !
    Linn ? bof ! je n'ai pas voulu me mêler à ce genre de débat aussi intéressant, à mes yeux, que le débat que j'évoquais hier avec ma délicieuse grande petite Sarah tout court:
    celui qui a lieu au Ciné-club après Emmanuelle.
    La roue a déjà été réinventée à de multiples reprises, alors...

    :o)

  • Merci blonesen, notre conversation d'hier, vous l'avez trouvée chiante????
    Bon hommelibre, j'en suis au champagne, j'arrives,.
    Ce soir la devise, c'est tout sauf politique et religions.
    Vous me manquez, quelle manque d'éducation de s'abscenter d'un repas pour chatter avec vous

  • Blondesen, oui, je comprends bien, et j'hésitais à prolonger ce débat, mais j'ai finalement décidé de le maintenir, en restant aux arguments exprimés. Vous me comprenez j'imagine.

    Sarah est une coquine, elle est très sympa mais... nous joue l'un par rapport à l'autre, ne croyez-vous pas?

    Qu0'en pensez-vous Xéna-Sarah? Bon vous amenez le champagne, et dites à vos amis qu'ils sont les bienvenus pour une discussion tout sauf politique. Voyez, je ne suis pas rancunier...

  • Nous allons en revenir a des propos plus puribons!!!
    Plus politiquement corrects!!!
    Plus comme toujours quoi???
    HIHIHI, JAMAIS, J'AIMES TROP TRAQUER LES COINCéS!!!

  • Oh, Xéna, vos amis sont coincés? Raaahhh, vous aller devoir venir seule, alors que je les invitais fraternellement. Mais bon, n'oubliez pas le champagne... Je compte sur vous

  • Ne vous inquètez pas, homme libre, Blondesen préfère Micheline peace.
    Alors je reviens a vous!!!!

  • Mais Xéna, je désire être le seul, l'unique (oulà, je me sens assez féminin là... hi hi!). Je ne veux pas être le deuxième...

  • Blondesen, c'est fini!!!
    Maintenant, je suis toute a vous.
    Vous savez ce que j'ai envie de faire:
    J'aimerais parler avec victor dimitrescu.!!!! et avec vous bien sûr mon cher hommelibre

  • Chères blogueuses, chers blogueurs,
    Après avoir "brouté" les bonnes herbes de la montagne, me voilà descendu pour "m'abreuver" de vos commentaires nourris. Je me fais plus d'illu-t-ions ...
    juste pour dire qu'on est tous différent et que l'art est d'accepter la différence!
    Une blague avant de m'éjecter à nouveau vers le haut:
    3 hommes arrivent au paradis. St-Pierre les accueille comme il se doit et les conduits dans une pièce magnifique, pourvu de jumelles (pas ce que vous pensez) pour voir les pauvres diables au dessous, à l'enfer.
    Ils ne tardent pas pour aller se plaindre auprès de St-Pierre.
    "Ce n'est pas juste, nous mangeons tous les jours du pain noir, des birchers et buvons de l'eau,
    tandis qu'à l'enfer ils sont nourris comme des dieux, salades, entrecôtes, röstis, dessert etc."
    Et le St-Pierre leur répond: "Mes chers, pour seulement 3 hommes, vous ne voulez tout-de-même pas que j'engage un cuisinier". haha

    Le misogyne, le misandre, le misanthrope, le mysterieux "B" ? ; ce serait mal me connaître, l'homme entre l'âge de pierre et celle de Jean. Hommelibre, n'avons-nous pas tous un petit jardin secret que nous gardons précieusement? Sarah ne me contredira pas, n'est-ce-pas?
    Sérieux, je m'absente pour un ... temps certain ou un certain temps

  • Bruno, vous voilà de retour.
    Heureuse de vous recomptez parmis nous.
    Bonne soirée et a demain!

  • Bruno, plaisir de vous retrouver. J'ai mis un petit commentaire pour vous dire bonjour, cette semaine, et je vous ai envoyé un courriel. L'avez-vous reçu?

    Pour le Paradis, me ficherais de la nourriture, les grands espaces valent bien cela!

  • Sarah, épouse d'Abraham et mère d'Isaac ... quel merveileux prénom;
    ne pleurrez plus, un nouvau jour s'eslevé, profittez-en, sans ou avec des fautes d'ortographes, je m'enfiche royalement. Je pourrais touchours me propposer comme proff ... mais jecrains que mes tariffs soit excessifs.
    Pour clore, personne n'est parfait! Et si tout le monde l'était ... la vie ne serait-elle pas monotone?
    Bye, j'ai encore une longue journée devant moi et le café-croissant -lui-m'attend Bruno du Valais

  • Madame Emonet,

    Je suis pris et bien, très bien accompagné, mais ... même seul au monde ... non, je ne vous parlerait même pas !
    Je préfère me suicider !

    "J'aimerais parler avec Victor DUMITRESCU!!!!"

    "Nous n'avons pas les mêmes valeurs" ... slogan des rillettes Chesnel...
    Je ne m'attends pas à ce que vous compreniez...quoi que ce soit...

  • cROYEZ VOUS QUE JE VEUX D'UN HOMME SNOB ET PRETENTIEUX.
    COMMEN AVEZ VOUS PÛ IMAGINE CELA UNE SECONDE.
    vOUS AVEZ DÛ MAL COMPRENDRE

  • Vous ne devez pas (certainement) avoir lu la fable de La Fontaine, "Le corbeau et le renard"...

  • Le Corbeau et le Renard de La Fontaine

    Maître Corbeau, sur un arbre perché,
    Tenait en son bec un fromage.

    Maître Renard, par l'odeur alléché,
    Lui tint à peu près ce langage :
    "Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
    Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
    Sans mentir, si votre ramage
    Se rapporte à votre plumage,
    Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois."

    A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
    Et pour montrer sa belle voix,
    Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.

    Le Renard s'en saisit, et dit : "Mon bon Monsieur,
    Apprenez que tout flatteur
    Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
    Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute."

    Le Corbeau, honteux et confus,
    Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.


    Et puis, à quoi sert de nier ?
    "J'aimerais parler avec Victor DUMITRESCU!!!!"

  • L'erreur est humaine, mea culpa. En vérité, vos propos sont exactement ceux-là...

    Certain renard gascon, d'autres disent normand,
    Mourant presque de faim, vit au haut d'une treille,
    Des raisins mûrs apparemment,
    Et couverts d'une peau vermeille.
    Le galand en eut fait volontiers un repas;
    Mais comme il n'y pouvait point atteindre:
    «Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.

    Je vous dit que je suis pris...dommage...donc, voyant que rien, absolument rien ne me ferait changer d'avis...plutôt mourir...femme éconduite...

  • Victor, je chasse le naturel, mais il revient à galop. Mes vilains défauts ressortent, donc celui de la curiosité ... de loucher direction messagerie,
    pourtant j'ai d'autres chats à fouetter, non à caresser.

    J'aime la Fontaine ; qui boit l'eau de la fontaine ... Boileau (Nicolas) de La Fontaine (Jean), fabl-u-eux.
    L'histoire, Victor, n'est pas terminée, car le corbeau - après un temps de réflection - croassait entre "ses dents": sé m'enfou, de tout fasson, le fromashe était plein d'asticots!

  • Point de souci, l'ami...j'ai corrigé de moi-même ... mais c'est l'intention qui compte...

    Don't Worry, Be happy...as I am...

  • une petite dernière pour faire hurler ... la gente féminine:
    On dit, oui il y des on dit, que dans chaque homme il y a un petit cochon qui sommeille, mais - Linn - c'est la femme qui le réveille ! paooo mall pour un jeudi matin; qu'est-que cela va être le soir?

Les commentaires sont fermés.