Lybie: libérez les otages

En 2006, j'étais allé 3 jours en Lybie pour vivre l'éclipse totale de soleil. C'est une de mes passions. Et la Lybie était dans la zone de plus grande durée: cela ne se refuse pas. J'avais alors apprécié l'amabilité des Lybiens, et les facilités qu'ils nous avaient accordées. Je pensais que le gouvernement lybien faisait des efforts pour développer sa respectabilité internationale. Tout le monde peut changer, pensais-je, accordons foi aux signes.

Lybie2006.jpgJe n'oublierai jamais la beauté de cette éclipse au milieu du désert, dans un village de toile monté pour nous. Il y avait dans notre groupe, le célèbre astrophysicien Hubert Reeves. Ce grand monsieur montrait une simplicité et une gentillesse qui faisaient du bien. L'ambiance était euphorique et fraternelle. J'ai échangé mon adresse avec des lybiens. Même les soldats étaient sympathiques et bienveillants. La Lybie montrait vraiment un autre visage. Semblait-il.

Comme je me trompais!

Le fauve s'était juste mis des habits d'agneau.

Et bien tant que les otages suisses ne seront pas libérés, manifestons-nous. Les suisses ne se couchent pas. Ils sont solidaires et courageux.

S'il le faut, roulons 20% de moins, et moins vite, faisons du co-voiturage, pour compenser le manque de pétrole lybien. Nos autorités doivent savoir qu'elles ont derrières elles, hors de tout clivage politique, un peuple fier, solide et solidaire. N'abandonnons pas les otages.

Remember Guillaume Tell!Wilhelm-Tell-185-2.jpg

Libérez les otages. Nous ne céderons pas sur notre Etat de droit. Quand nous allons chez vous, nous respectons vos lois et vos coutumes. Quand vous venez chez nous, cela doit être réciproque.

Libérez les otages!

(Le logo ci-dessous a été créé par Blondesen et Stéphane Valente, merci à eux. Il peut être copié et utilisé sur tous vos billets dorénavant. Il suffit de cliquer dessus et d'enregistrer sous jpg. Normalement, il doit déjà être en jpg.)


FreeHostages.jpg
Catégories : Politique 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Bonjour à toutes et à tous,

    Bonjour Hommelibre,

    votre pseudo raisonne d'autant plus fort en ce 9ème jour de captivité.

    La Libye est effectivement un pays magnifique, les Libyens, notamment du Sud, des gens d'une hospitalité et d'une simplicité renversante de bon sens, proche du désert, proche de ces grands espaces...

    Malheureusement, le libérateur s'est révélé dictateur... et en dehors de quelques avancées significatives... le peuple libyen subit.

    Qu'on libère nos otages au plus vite... les rétorsions économiques, si ça amuse la famille Khadafi... tant mieux... mais nos otages doivent rentrer chez eux.

    Bien à vous,

    Stéphane

  • Bonjour hommelibre !
    Merci de participer et de faire participer.
    La vignette peut en effet être copiée le plus simplement du monde.
    Si quelqu'un veut la vignette avec un autre texte en français, en allemand ou en italien, qu'il me contacte via mon blog (où se trouve mon adresse e-mail).
    Je fais cela en un rien de temps: livré franco, sans frais, sans coûts directement par e-mail et à domicile.

    Bou-geons !

    Quand vous irez vous coucher ce soir, pensez à nos deux compatriotes enfermés dans des conditions lamentables et qui n'arrivent sûrement pas à fermer l'oeil !

  • Je n’ai rien contre la Lybie. Car se problème aurait pu être une personnalité ou un richissime d’un autre pays et aussi européen. Mais ce que je constate c’est que ces personnes là, peuvent commettre tous type de délits sans être soucier. Mais en plus de ça si un pays puni une de ces personnes le pays se retrouve dans la même situation actuelle que la Suisse. Si il tue une personne de votre famille, celui-ci quittera tranquillement le pays sans s’inquiété. Mais ou va-t-on ??? Et pourquoi la Suisse veut maintenant annuler la procédure, par crainte de représailles !!!!. Une personne simple commettant un tel délit sera condamné. Il y a autre pays qui fournisses du pétrole brut, alors allons voir ailleurs

  • Le fait est et demeure que la police et les autorités Genève (ville siège d'organisations internationales et peuplée de diplomates) se sont comportées en amateurs. Une petite ville de province n'aurait pas fait pire. Dans les mêmes circonstances, jamais les policiers du bout du lac n'auraient menotté le fils et l'épouse enceinte d'un dirigeant U.S., Allemand, Français, Anglais etc., sans même leur avoir donné l'occasion de s'exprimer et de se défendre; on les a humiliés en public en procédant à une telle arrestation, avec menottes. Il y a sans doute un aspect raciste dans cette affaire. Les Libyens semblent mal connaître notre pays et nos usages, mais nous ne savons pas davantage appréhender leur culture et leur susceptibilité toute particulière.
    Il y a donc lieu d'ignorer la diatribe du Colonel (il ne pense pas ce qu'il dit) et il incombe aux Genevois de s'excuser enfin, même si les propos et la réaction du chef de la Jamahiryhia sont compréhensibles mais excessifs, ceci d'autant plus que le CF et Calmy-Rey en particulier ont été incapables de trouver tout soutien auprès de l'ONU, des autorités Europènnes ou autres, ceci depuis plus d'un an. Ce n'est pas en mettant de l'huile sur le feu que les otages seront libérés.
    Si bien intentionnée soit-elle votre action n'arrangera rien.

  • Le fait est et demeure que la police et les autorités Genève (ville siège d'organisations internationales et peuplée de diplomates) se sont comportées en amateurs. Une petite ville de province n'aurait pas fait pire. Dans les mêmes circonstances, jamais les policiers du bout du lac n'auraient menotté le fils et l'épouse enceinte d'un dirigeant U.S., Allemand, Français, Anglais etc., sans même leur avoir donné l'occasion de s'exprimer et de se défendre; on les a humiliés en public en procédant à une telle arrestation, avec menottes. Il y a sans doute un aspect raciste dans cette affaire. Les Libyens semblent mal connaître notre pays et nos usages, mais nous ne savons pas davantage appréhender leur culture et leur susceptibilité toute particulière.
    Il y a donc lieu d'ignorer la diatribe du Colonel (il ne pense pas ce qu'il dit) et il incombe aux Genevois de s'excuser enfin, même si les propos et la réaction du chef de la Jamahiryhia sont compréhensibles mais excessifs, ceci d'autant plus que le CF et Calmy-Rey en particulier ont été incapables de trouver tout soutien auprès de l'ONU, des autorités Europènnes ou autres, ceci depuis plus d'un an. Ce n'est pas en mettant de l'huile sur le feu que les otages seront libérés.
    Si bien intentionnée soit-elle votre action n'arrangera rien.

Les commentaires sont fermés.