violence sexuelle

  • Contre-feu pour Tariq Ramadan ?

    Qu’on les aime ou non, lui et son idéologie, le droit reste le droit. En l’état le prédicateur n’est pas considéré comme coupable, malgré le tribunal de l’opinion convoqué sur Twitter. Mais bon, Twitter... On sait il n’est plus besoin d’être jugé en Cour pour être déjà condamné dans la rue.

     

    Lire la suite

    Catégories : Politique, société 16 commentaires Lien permanent