01 février 2015

Un certain désordre européen

Les dirigeants européens prennent acte avec inquiétude la nouvelle orientation politique grecque. La question majeure est celle de la dette. Le nouveau ministre des finances de Syriza a déclaré ne pas reconnaître l’autorité de la «troïka», ce comité  représentant les grandes institutions financières qui a imposé au pays une austérité draconienne en échange de prêts.

Lire la suite

15:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : grèce, syriza, tsipras, europe, russie | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre