stravinski

  • L’oiseau de feu

    Il commence très doucement. A peine audible. On croit n’entendre rien, alors il faut parfois monter le son. Et peu à peu il vient, comme de loin, comme du fond du ciel au-dessus des montagnes, là-bas, là où parfois le ciel rougeoie.

    Lire la suite

    Catégories : Art et culture 17 commentaires Lien permanent