sotchi

  • Pour une alliance Europe-Russie

    «Tout ce sang sur les mains d’Obama»: c’était tentant de prendre le contrepied et de titrer ainsi mon billet. Je l’aurais fait pour réduire la nuisance du discours russophobe et anti-Poutine. Ce discours, relayé aveuglément par nombre de médias et de propagandistes, ne me paraît pas correspondre à la réalité. De plus il est dangereux: il prépare à des suites que je n’ose imaginer. J’ai d’autres espoirs qu’une nouvelle haine est-ouest.

    Lire la suite

    Catégories : Politique 12 commentaires Lien permanent
  • JO et sport (1): Osez le pénis, Caroline

    Le patineur Philippe Candeloro est la cible d’Osez le féminisme. L’asso a saisit le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) pour le faire taire. La raison? Les remarques du patineur sur le physique de certaines compétitrices lors des JO de Sotchi, qu’il commentait avec Nelson Montfort pour France 2.

    Lire la suite

    Catégories : Féminisme, Humour, société 5 commentaires Lien permanent
  • Sotchi: dans la lumière

    La victoire est belle, forcément belle. Qui ne ressent pas une légitime fierté d’avoir accompli son rêve? De s’être surpassé, d’avoir réussi et rempli son contrat avec soi-même? De l’avoir fait à ses propres yeux et aux yeux de ses pairs, et du monde?

    Lire la suite

    Catégories : Psychologie, sport 5 commentaires Lien permanent
  • JO: 100 ans de politisation

    La tribune des JO est régulièrement utilisée à des fins politiques. Rien de neuf à cela.  Attaquer les Jeux garantit une forte médiatisation. Ceux de Sotchi seraient les plus décriés de l’Histoire, selon un commentateur de la RTS. Difficile de distinguer le vrai du faux dans tout ce qui a été dit. Beaucoup d’affirmations, peu de vérifications, et des contradictions. Et puis la campagne anti-Sotchi - et peut-être anti-russe - s’inscrit dans une longue suite de politisation des JO. Rafraîchissons-nous la mémoire.

    Lire la suite

    Catégories : Politique, sport 5 commentaires Lien permanent
  • Boycotter Sotchi? Au nom de quoi?

    Après avoir annoncé qu’aucun officiel ne sera présent aux JO de Sotchi, la France, en la personne de son président, va s’aplatir devant le prince régnant saoudien pour quelques milliards de dollars. C’est de la géopolitique, ok. Donc du cynisme sans état d’âme. Nous aurions donc tort de nous priver, nous simples citoyens, du même cynisme, de ce cynisme libérateur que l’on nomme sens critique.

    Lire la suite

    Catégories : Politique 29 commentaires Lien permanent