regain

  • Le vent du sud

    Les parfums de mai gonflent et se hasardent à la première averse. Mélange de terre, de fleurs et d’herbe. Avec ce quelque chose d’en bas. Un peu des tropiques a traversé la mer et monte sur le flanc ouest, vers l’océan, ou glisse dans la vallée du Rhône. La douceur saute par-dessus la Loire et caresse la Normandie.

    Lire la suite

    Catégories : Météo, Poésie 0 commentaire Lien permanent