politicien

  • Les mots gris

    Depuis des années on peut constater une volonté de changer le langage et de gommer les mots qui dérangent. Ainsi en est-il du mot «aveugle», devenu en langage gris: non-voyant ou mal voyant. Ou malentendant pour sourd. Un internaute - Greg - me suggérait d’en parler lors du débat sur la censure et la violence d’origine ethnique.

    Lire la suite

    Catégories : Liberté 21 commentaires Lien permanent