pluie

  • Hommage humide à François Hollande

    Par cette formule admirative et convenue Cône-Bendit encense Hollande: « Il va entrer dans l’Histoire par son humilité ». Il fume comme le bitume, le Cône. Cinquante ans après avoir dansé sur les pavés de Mai le voila rentré chez son automobile, comme chantait Nougaro.

     

    Lire la suite

    Catégories : Humour, Poésie, Politique 8 commentaires Lien permanent
  • Pas de soleil, pas de blé

    Le gouvernement français va faire économiser du blé à ses producteurs céréaliers. Du blé sonnant, de la money, pas de la graine. Parce que de la graine, justement, il y en a moins. L’agriculture a souffert de la météo printanière.

    Lire la suite

    Catégories : Environnement-Climat, Météo 0 commentaire Lien permanent
  • Météo extrême : quand les experts perdent la mémoire…

    Lu dans Le Matin d’hier lundi: « S’il a toujours plu au printemps, les précipitations n’ont jamais été aussi abondantes. » C’est une climatologue de l’Université de Neuchâtel qui l’affirme, madame Martine Rebetez.

    Lire la suite

    Catégories : Environnement-Climat, Météo 6 commentaires Lien permanent
  • Climat : l’Apocalypse n’est pas à l’ordre du jour

    Peu à peu d’autres informations sur le climat sont rendues publiques. On a vu que la banquise antarctique s’étend et s’épaissit malgré le réchauffement. Pourtant même l’ONU se sert du réchauffement comme d’un fourre-tout et peint l’Apocalypse à notre porte.

    Lire la suite

    Catégories : Environnement-Climat, Météo 13 commentaires Lien permanent
  • Tropicale

    Deux heures 38. Sommeil en dents de scie. Trop chaud. Dehors le bruit calme de la pluie. L’orage est passé. Une averse traîne.

    Lire la suite

    Catégories : Liberté, Philosophie 4 commentaires Lien permanent
  • Météo: à cause du soleil?

    On y croit à chaque fois. Quelques degrés de plus, du soleil, les odeurs de la terre qui se réchauffe, les oiseaux, et les jupes des filles qui raccourcissent: ce sont normalement les signes du printemps. Et à chaque fois c’est la baffe: re-pluie, re-froid.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 1 commentaire Lien permanent
  • Douceur d’avril

    Est-ce la bonne? Il semble que le vent tourne. Avril prend un air d’avril.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 0 commentaire Lien permanent
  • Novembre noir

    Souvent la neige vient à fin novembre. Le mois gris, sombre, mouillé des pluies, s’éclaire alors et prend des allures de janvier. Mais on n’y est pas. La lumière diminue encore, même si la sinusoïde que dessine le soleil vu du roulis de la Terre, s'aplatit à approche de Noël.

    Lire la suite

    Catégories : Poésie 1 commentaire Lien permanent
  • Somptueuse pluie d’automne

    Changement de décor.

    A force de gratter ce que l’on pouvait de temps sur l’équinoxe, de gratter l’image pour prolonger l’été, la couleur est partie. Un bout est tombé.

    Lire la suite

    Catégories : Divers, Poésie 9 commentaires Lien permanent
  • Des belges très déprimés

    La mayonnaise dégoulinant des frites, les belges regardent dans les vitrines des images anciennes montrant la Mer du nord. Sur certaines il y a même du soleil! Aujourd’hui elle est noyée - c’est le cas de le dire - sous de grosses pluies. Les chaises longues des stations balnéaires ressemblent à des flaques et les rues sont luisantes.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 7 commentaires Lien permanent
  • Une fricassée de limaces fraîches

    C’est beau les lundis de septembre. Sauf qu’on est le 2 juillet. Et normalement en juillet c’est l’été. C’est écrit sur le calendrier. Si c’est écrit c’est que c’est vrai. Ceux qui font les calendriers ne sont pas spécialement des humoristes. Imaginez qu’ils sautent des jours. Ou qu’ils en rajoutent. Ça se peut pas.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 4 commentaires Lien permanent
  • Mais pourquoi donc y pleut tant?

    - Madame Michu, ça commence à grogner.

    - Koi ki nya, m’sieur Tintouin? Vous rousse pétez encore?

    - Attendez, attendez, vous avez vu ça? Il y en a un là-haut qui a oublié de fermer le robinet!

    Lire la suite

    Catégories : Météo 0 commentaire Lien permanent
  • Carnet d’un rêveur (3)

    La piste conduit Marco dans un abîme d’incertitude. Il marche depuis trois heures. Aucun signe de vie. Les traces de l’auto ont disparu. Il avance dans un monde fait pour les désespérés ou pour ceux qui ont perdu la raison. Marco n’est ni l’un ni l’autre. Ou bien il l’ignore. Il est peut-être fou, si secrètement que lui-même ne le sait pas. Quelle impulsion mystérieuse l’a poussé sur la piste? Il faut être un peu fou, au moins un peu. Il n’y a pas de vie de ce côté. C’est l’antichambre de la fin. Après, le monde s’arrête. C’est ce qu’il pense. Une telle piste ne peut être que sans issue. Plus de temps. Plus d’espace. Rien qu’une infinie dilution des limites. Même la végétation a fui. Ni mousse ni lichen. Rien de ce que l’on trouve sous les climats austères. Aucun jus de vie ne pourrait sortir de ces cailloux, de cette misère plus sèche qu’un visage aux larmes épuisées. Ce bout de désert est laissé aux serpents et aux scorpions. Les humains n’y sont pas les bienvenus. Ceux qui par dépit ou crânerie s’aventurent sur ces terres brûlées plongent dans l’égarement.

    Lire la suite

    Catégories : Carnet d'un rêveur 1 commentaire Lien permanent
  • Carnet d’un rêveur (2)

    Marco relève les yeux. Ses pieds et sa tête s’interrogent. Le nuage de poussière devient tout petit, comme un ruban clair qui tombe au sol. Doit-il encore attendre, une autre automobile, une caravane? Il n’y a pas de caravane ici. Elles ne viennent plus à son village. Autrefois leur route y passait. Il y a longtemps. Depuis l’abandon des mines la région était entrée en solitude. Le chemin s’était refermé. Les gens aussi. Parfois ils se querellaient. Trop de solitude, trop de dureté, trop de loi, cela en rendait fous. Ils se querellaient pour un coin d’ombre volé par un voisin, ou pour une figue mangée par un chien errant. Il arrivait que les querelles finissent dans le sang. Un mort pour rien, comme une expiation qu’aucun dieu ne demande. Personne ne jugeait le survivant. Aucun homme de loi, aucun chef coutumier. On ne lui reprochait rien. Il s’était défendu: c’est ainsi que le village pensait. Cela évitait les questions. Et puis faire une enquête aurait entraîné un procès, une condamnation à mort - homme pour homme, femme pour femme. Le village n’avait pas assez de bras et de ventres. Un mort ou une morte, c’était déjà bien assez. On en restait là. On ne tuait pas deux fois pour la même cause.

    Lire la suite

    Catégories : Carnet d'un rêveur 0 commentaire Lien permanent
  • Arc-en-ciel

    Jour de pluie. Je n’avais pas sorti mon parapluie depuis longtemps. Je l’aime bien mon parapluie. Il est aux couleurs arc-en-ciel. Quand il fait gris j’aime voir cette tache colorée danser dans les rues au rythme des pas et des flaques.

    Lire la suite

    Catégories : Divers 5 commentaires Lien permanent
  • Vindiou, Joachim! Ça décoiffe!

    On était prévenus. Et on n’est pas déçus. Les bourrasques ont préparé la tempête Joachim dès cette nuit, et ce matin on a eu droit aux longues montées en puissances couronnée de décharges rageuses.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 3 commentaires Lien permanent
  • Chaud devant!

    Tout va changer. Ou presque. C’est dans l’air. Et ce n’est pas une image: c’est vraiment dans l’air. Tout va changer, c’est inéluctable. C’est un beau mot, inéluctable. Beau et terrible à la fois puis qu’il signifie que cela ne sert à rien de vouloir autre chose, mais aussi que nous sommes impuissants à modifier certains événements.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 1 commentaire Lien permanent
  • Adieu, Novembre

    Etrange, étrange novembre. Si sec. Pas d’eau. Pas une goutte. Novembre, mois des pluies et des tempêtes d’automne, qui de déguise en un septembre tardif. Où sont les langueurs  de fin d’après-midi et les longues brumes? Où sont les soirs venteux laissant des tapis de feuilles brunes aux jardins et aux chemins?

    Lire la suite

    Catégories : Météo 6 commentaires Lien permanent
  • En haut des arbres

    Il y avait cette lumière qu’on aurait dit tombant des nuages. C’était comme une pluie fine, une bruine partout égale. Entre les troncs, sur les prairies, elle restait suspendue. Elle se posait sur le bas des robes et sur les épaules.

    Lire la suite

    Catégories : Poésie 6 commentaires Lien permanent
  • Lee: état d’urgence en Louisiane

    La tempête tropicale Lee n’a pas la force d’un ouragan. Katrina était de force 5, Lee pas (encore) de force 1. Le risque de grandes vagues et d’élévations importante du niveau de la mer est sensiblement moindre. Les vents eux-mêmes ne soufflent «qu’à» 80 km/h.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 0 commentaire Lien permanent
  • Ça serait pire s’il coulait!

    Il faudrait dare-dare construire des arches. Pas celles des ponts, non: des bateaux, des grands bateaux en bois ou en autre chose pourvu qu’ils ne prennent pas l’eau. Ensuite il faudrait les aménager, faire des provisions, engager des cuisiniers. Et puis, moment dramatique: il faudrait choisir.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 0 commentaire Lien permanent
  • Sous le soleil. Exactement.

    La météo est un ensemble de phénomènes surprenant. Après un avril radieux et un mai carrément chaud-chaud, et surtout après des mois de sécheresse, nous voilà à bientôt mi-juillet sous la flotte.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 0 commentaire Lien permanent
  • La robe d’été

    Qu’elles sont belles, ces robes légères qui habillent les rues dans la chaleur pesante des canicules.

    Qu’elles sont belles, les femmes qui portent ces robes légères!

    Lire la suite

    Catégories : Liberté 8 commentaires Lien permanent
  • Où sont les orages?

    La météo nous les a promis. Une petite averse sur le coup de 13 heures 30 a surtout donné l’impression de s’être rapprochés de l’étuve équatoriale. Humidité 95%, chaleur identique. Pouffe pouffe pouffe...

    Lire la suite

    Catégories : Météo 11 commentaires Lien permanent
  • Les vacances? Pas sans mon diable!

    D’ailleurs, quand on l’a vu, on sent mieux la part d’ange qui est en nous... Mais... qui est donc ce diable? Est-ce un diablotin malicieux ou un grand diable terrifiant? Un pauvre diable errant ou un mauvais diable? Est-ce le diable au corps? Tire-t-on le diable par la queue? C’est bien le diable s’il n’y a pas une réponse à toutes ces questions! Ce qui est sûr c’est qu’il y fait une chaleur du diable...

    Lire la suite

    Catégories : Art et culture 1 commentaire Lien permanent
  • Tension entre Ariane et Viktor: Dick confirme

    Met-26-5-2.jpgC’est prévisible: la tension est trop grande. C’en est décoiffant. Viktor pousse, Ariane résiste, ça va craquer! Déjà on voit bien qu’ils ne parlent pas la même langue. Ariane, c’est l’Allemagne et la Pologne, alors que Viktor, prétendument centré sur l’Angleterre, fait en réalité de l’importation avec l’Espagne. Quant à Dick, il gratte sa guitare sans parapluie.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 0 commentaire Lien permanent
  • Changements climatiques: le rôle insoupçonné de l’ozone

    Dans ses rapports sur l’évolution climatique de notre planète, le GIEC n’a jusqu’à ce jour pas pris en compte les déficits en ozone stratosphérique, soit les fameux trous dans la couche d’ozone. Un groupe de scientifiques s’est attelé à cette tâche et a réussi à modéliser l’interaction entre le déficit d’ozone, les climat austral et la capacité océanique à piéger le CO2.

    Lire la suite

    Catégories : Environnement-Climat 4 commentaires Lien permanent
  • Anne, soeur Anne, ne vois-tu rien venir?

    Si les grenouilles parlaient, que diraient-elles de ce dimanche toujours chaud et sec? Elles monteraient à l’échelle pour voir au loin si des nuages goutteux s’approchent, Elle mettraient un doigt en l’air pour sentir d’où vient le vent et s’il est chargé d’un peu d’humidité.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 5 commentaires Lien permanent
  • Mademoiselle Pourpre

    Premièrement: quelle drôle d’idée de rester sous la pluie à regarder un parterre de fleurs. Sans parapluie. L’eau dégouline sur ses cheveux comme sur une vitre: elle laisse de longues traces brillantes, rapidement recouvertes par d'autres gouttes et d'autres traces. Il pleut souvent ici. Tous les jours. Toute l’année. L’humidité s’insinue et ramollit les poutres du toit de sa maison. La maison ploie et demande un entretien constant. Une lourde charge pour une demoiselle seule. Elle est là, sous la pluie qui ruisselle sur ses cheveux.

    Lire la suite

    Catégories : Poésie 9 commentaires Lien permanent
  • Un incroyable cadeau

    A 14 ans je voulais devenir météorologue. J’aimais observer le ciel et tenter de prévoir le temps du lendemain. Quand une perturbation pluvieuse passait j’essayais d’en évaluer le centre, quand le gris profond et homogène des nuages se mêlait à une pluie dense et régulière.

    Lire la suite

    Catégories : Météo 15 commentaires Lien permanent