13 août 2013

Les femmes et les enfants d’abord

La différence biologique reste selon moi normative des places respectives des femmes et des hommes. On peut dire qu’il y a une référence spécifique à chaque sexe. Elle a donné lieu à l’adage: «Les femmes et les enfants d’abord». Il y a là une idée qui spécifie une attention différente accordée aux deux sexes. Le but en est est la préservation et le bien-être de l'espèce. Préserver les femmes c’est assurer une descendance nombreuse qui assure la survie du clan ou de la famille.

Lire la suite

19 juillet 2012

La femme quantique et Radio Mékong

Le français est paradoxal et surprenant. Quand on dit: «la» femme, cela veut souvent dire «les» femmes. Ce singulier est pluriel. Sauf dans un roman où «la» femme est une femme particulière de l’histoire. Inversement, dire «les» hommes veut, en l’absence de toute autre précision, dire «l’Homme». Paradoxal, non?

Lire la suite

18 mai 2009

L’oxymore paradoxal

Depuis quelques mois, le mot “oxymore” est assez tendance. Sur les blogs, dans la presse, même ma prof de chant l’a sorti la semaine dernière. Il faut dire qu’il est joli, ce mot. Oxymore… and more and more… Oxy-gène, oxydation, oxymore-sure, oxymore-de-rire, oxymore –y-Bond, James Bond… Bref.

Lire la suite

22:27 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : oxymore, paradoxe, contradiction, langue | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre