oksana mekar

  • Cry for Oksana

    Des larmes pour Oksana. C’est ce qui reste aux vivants, à sa famille, à ses amis. Oksana Makar est décédée hier jeudi dans l’année de ses 18 ans. Après trois semaines d’incertitude et de calvaire, mutilée, brûlée très gravement sur 55% de son corps, elle n’a pas survécu à ses blessures.

    Lire la suite

    Catégories : Féminisme, société 24 commentaires Lien permanent