oksana makar

  • Avril, soleil blanc

    Avril est déjà là, et l’hiver encore si proche. La terre n’a pas rendu son métal.
    Déjà les merles chantent comme des fous, ivres, gonflés de cette force qui monte en vague,
    Et le vent frais ébouriffe leur plumes.

    Lire la suite

    Catégories : Poésie 6 commentaires Lien permanent