marsupiaux

  • Love Big Bang

    Il faut savoir ce que l’on veut. Une petite vie peinard, en bon père de famille, les pieds dans les babouches, le coït étalé dans le temps à raison d’une ou deux fois par semaine. Ou la course intense à l’extase, non stop, furieuse, à se vider les amourettes en deux semaines et en mourir. Le grand flash. Ou le Love Big Bang.

    Lire la suite

    Catégories : Humour 4 commentaires Lien permanent