mallarmé

  • Eloge de l’erreur

    D’abord, il y a cette si jolie définition: «Action d’errer çà et là, parcours sinueux et imprévisible». A titre d’exemple le cnrtl.fr cite une phrase de Sainte-Beuve: «Ce ruisseau sinueux a d’aimables erreurs».

    On imagine qu’une simple promenade sans but particulier peut être une agréable suite d’erreurs, menant de prairies en sous-bois, s’approchant ou s’écartant des lignes des chemins sans l’avoir préalablement pensé.

    Lire la suite

    Catégories : Philosophie, Poésie 4 commentaires Lien permanent