lucidité

  • Le Royaume

    Le chapitre 1 du livre II commence ainsi, sous la plume d’Emmanuel Carrère:

    «Je suis devenu celui que j’avais peur de devenir.
    Un sceptique. Un agnostique - même pas assez croyant pour être athée. Un homme qui pense que le contraire de la vérité n’est pas le mensonge mais la certitude. Et le pire, du point de vue de celui que j’ai été, c’est que je m’en porte plutôt bien.»

    Lire la suite

    Catégories : Philosophie 13 commentaires Lien permanent
  • Lucidité et bons sentiments

    L’égoïsme a mauvaise presse, en général. Oser dire que l’on fait les choses pour soi suscite parfois des remarques sur le fait que l’on ne pense pas assez aux autres et que ce n’est pas bien. Un humanisme formel voudrait que nous soyons en permanence des chevaliers blancs n’ayant plus d’intérêt pour notre propre personne.

    Lire la suite

    Catégories : Philosophie, société 3 commentaires Lien permanent