17 avril 2018

Élections : vers une liste 100% hommes en 2023 ?

À Genève on la croyait maillon faible du Conseil d’État sortant. Mais non, Anne Emery-Torracinta ne chute pas. Tant mieux. Le maillon faible, c’est Luc Barthassat. Le transport amoureux entre le corps du ministre et le corps électoral est asthmatique. On dirait le pont du Mont-Blanc vers 18 heures: ça bouchonne et c’est pas du champagne. 

Lire la suite