kin jong-il

  • Une minute de silence

    La scène a dû être poignante: voir disparaître un être aimé c’est comme changer d’avion. On sait ce que l’on quitte, on ne sait pas ce que l’on va trouver. Dans certains cas la minute de silence permet regarder les panneaux et d’écouter la musique: «Départ vol 612 à destination de ..., porte 27». A destination de où, au fait?

    Lire la suite

    Catégories : Politique 3 commentaires Lien permanent