kakar

  • Ségolène Royal et Malalaï Kakar: la dérive et la mort

    Pendant que l’une fait son show people sur une grande scène parisienne, l’autre meurt sous les balles. Quand l’une se fait des frisettes, l’autre a les cheveux inondés de sang. Pendant que l’une fait régulièrement son fond de commerce de la souffrance de femmes et s'étale dans un show narcissique délirant, l’autre meurt pour avoir voulu les défendre.

    Pendant que l'une est à la dérive, l'autre rencontre la mort.

    Lire la suite

    Catégories : société 17 commentaires Lien permanent