forrest gump

  • Cours, Forrest, cours...

    Il y a dans Forrest Gump cette phrase qui revient plusieurs fois: «Cours, Forrest, cours...». Et Forrest court, sans s’arrêter, pendant des années. Il court pour changer l’histoire, son histoire, il court pour oublier, ou pour courir. Pour n’être plus rien que sa course. Plus nulle part ailleurs que dans ses pieds qui plus jamais ne se posent ensemble sur le sol. Et malgré lui il est happé, fait vedette, et courir ne lui offre plus cette transparence, cette protection d’invisibilité.

    Lire la suite

    Catégories : Philosophie 0 commentaire Lien permanent