26 mai 2014

France: la déroute socialiste selon le premier ministre automate

Le coq Manuel Valls a déposé bec et ergots. Son intervention après le désastre socialiste est d’une insignifiance abracadabrantesque. Il fait du Hollande, c’est dire. Lui, ce forfante qui croyait avoir assis son autorité sur ses rodomontades contre Dieudonné, est aujourd’hui comme un enfant pris la main dans le pot de confiture.

Lire la suite

08:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : france, européenne, valls, le pen, front national | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre