diable en été

  • Noël en Novembre?

    Quoi, Noël en novembre? Décembre en décembre? Neige en montagne? Sable sur la plage?

    Escargots de Bourgogne?

    Ficelle de cheval?

    Ou bien le calendrier a-t-il été modifié?

    Lire la suite

    Catégories : Divers 3 commentaires Lien permanent
  • Sexualité: les doutes masculins

    Etrangeté du décalage entre l’idée que l’on se fait des choses et des gens, et leur réalité. Les hommes, par exemple. On les imagine volontiers forts en toute situation, assurant, performants, sûr d’eux. Bref, des hommes comme on les a supposément éduqués, et comme on les attend ou on les rêves.

    Lire la suite

    Catégories : Psychologie 10 commentaires Lien permanent
  • Les vacances? Pas sans mon diable!

    D’ailleurs, quand on l’a vu, on sent mieux la part d’ange qui est en nous... Mais... qui est donc ce diable? Est-ce un diablotin malicieux ou un grand diable terrifiant? Un pauvre diable errant ou un mauvais diable? Est-ce le diable au corps? Tire-t-on le diable par la queue? C’est bien le diable s’il n’y a pas une réponse à toutes ces questions! Ce qui est sûr c’est qu’il y fait une chaleur du diable...

    Lire la suite

    Catégories : Art et culture 1 commentaire Lien permanent
  • Forcément léger

    Nous sommes épuisés. Manu, dont je connais la résistance physique, se courbe. Elsa tient encore droite, les yeux presque fermés. Gilles parle avec un pompier appuyé contre un camion. Le feu a reculé. Le jour se lève. Quelqu’un manque.
    — Elsa, sais-tu où est Romane ?
    — Dans la voiture.
    — Elle dort ?
    — Je ne sais pas.

    Lire la suite

    Catégories : Art et culture 1 commentaire Lien permanent
  • Le diable en été: il est là!

    «       Elles descendent la rue principale et l’on n’entend qu’elles. Des rires, des riens, des robes, des mains derrière les carreaux. Quelques pas légers entre les murs. Une chanson à la volée.
    — Pirouette, cacahuète !
    — Alouette !
    Des rires encore. Des pas qui s’éloignent. Je vais à la fenêtre. Elles ont disparu.
    Il est midi. La chaleur est accablante. Les anciens restent dans les maisons. Ils pensent à l’été quarante-sept. D’avril à septembre, du nord au sud: trente, quarante degrés. Une fournaise. Aujourd’hui c’est pire.»

    Lire la suite

    Catégories : Art et culture 15 commentaires Lien permanent