boulet

  • Je suis Boulet

    A force on ne sait plus qui on est. Moi je sais: je suis Boulet. Parce qu’il n’y a pas de raison. Un Boulet vaut bien un Wolinski. N’y en aurait-il que pour ceux qui reçoivent des balles dans le corps? Non. Un Boulet humilié est aussi digne de notre bienveillance, dût-elle ne s'épancher que le temps d'une nuit d’ivresse. 

    Lire la suite

    Catégories : Divers, Humour, Philosophie, Politique 1 commentaire Lien permanent