baleine

  • Quand Harry rencontre Gertraud, qui pêche la baleine

    Met26-6-1.pngTout le monde ne peut pas s’appeler Sally. Comment saurait-on à qui on parle? On crierait de loin: «Hé! Sally!» Et tout le monde dans la rue se retournerait et dirait: «Oui?»

    Nul ne connaît non plus son destin. Pas même Harry. Lui que l’on disait assez proche de Pippa («The» Pippa, une sans-culotte à la cour d’Angleterre), le voilà à la colle ou presque avec Gertraud. Enfin, pas le même Harry. Un autre. Mais qu’a-t-elle donc de si attractif, cette Gertraud?

    (Cliquer sur les images pour les agrandir).

    Lire la suite

    Catégories : Météo 1 commentaire Lien permanent
  • Jonas, ou l’art d’avoir tort

    Suite à un billet de Micheline Pace et un autre, j’ai commencé à lire “L’art d’avoir toujours raison”, de Schopenauer. Cela m’a fait penser à une autre histoire où avoir tort fut la démonstration d’une qualité indéniable.

    Lire la suite

    Catégories : Philosophie 12 commentaires Lien permanent