16 mars 2012

Suicide d’Amina Al Filali: la contrainte présuppose la liberté

Amina avait 16 ans. Elle avait été violée. La loi de son pays, le Maroc, l’avait obligée à épouser son violeur. Elle ne le voulait pas. Elle s’est suicidée le 9 mars en ingérant de la mort au rat.

Lire la suite

23:23 Publié dans Liberté | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : maroc, amina al filali, suicide, viol, contrainte, prison, agression, loi, justice, mariage, virginité, indignation, culture | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre