14 janvier 2012

AAA: résister à la pensée dominante

Etonnant ballet hier autour de l’Elysée. L’agitation de l’exécutif faisait penser à une dramatisation organisée. Après tout, la baisse de la note française était prévue. Rien donc d’extraordinaire. Rien de surprenant. Qui cela concerne-t-il? Les investisseurs privés, qui vont pouvoir prêter plus cher de l’argent à des pays moins solvables.

Lire la suite

21:08 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : économie, aaa, agences, notation, france, dette, crédit, élysée, argent, prêt, emprunt, grèce, argentine | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre