La mondialisation retoquée ou la respiration de l’Histoire

La grande distribution? Les grandes surfaces? Les grandes marques? Les produits de grande consommation? Les hyper! Les super! C’est bien non? Mais est-ce que tout cela n’est pas un peu trop grand? Comme si tout le monde avait les moyens de tout s’offrir en grand. Comme ça, facilement.

 

petit-01.jpgOmission

Pourtant, un autre modèle est possible. Il suffit d’être plus proche des gens. Et d’écouter davantage la génération qui vient.

 

C’est le texte de la pub actuelle d’Aldi. Il finit sur cette phrase affichée à l’image: « Place aux nouveaux consommateurs ».

La nouvelle génération ne voudrait plus du modèle du « Grand », symbole de l’internationalisation et de la mondialisation. Et en rejetant la grande consommation on s’attaque forcément à la production. Il faut produire autrement, plus-mieux-moins. Comment?

Le thème « plus proche des gens » est présenté comme une des pistes du salut. Plus proche donc plus petit. Et plus cher. Sans grande production et consommation, le monde numérique serait hors de portée des adolescents, grands consommateurs d’énergie via internet. Car il faut vendre beaucoup pour rester accessible.

Il faut s’écouter. C’est toujours bien de s’écouter. Cela ne veut pas dire adhérer mais c’est une étape des débats de société. Mais la nouvelle génération se reconnaît-elle vraiment dans ce clip?

petit-02burj.jpgJe pense qu’on omet de dire tout ce que nous devons au modèle décrié: une vie plus facile et plus sûre, une médecine de pointe très performante, moins de famines sur la planète, des échanges nombreux entre les peuples, une mobilité et une liberté peut-être inégalées dans l’histoire.

 

 

Invasion

J’ajoute: et cetera. Une liste exhaustive serait trop longue ici.

Le modèle est imparfait. Mais dans la balance des avantages et des inconvénients il me semble que les avantages l’emportent.

La critique de la société de consommation n’est pas nouvelle. Les idées de Marcuse avaient largement essaimé dans la jeunesse post-mai 68. Avec au final encore plus de consommation!

Les circuits courts de consommation concernent surtout des biens de consommation courants, principalement alimentaires, mais ils témoignent de cette tendance générale à une contraction, ou une rétraction sociétale.

L’épisode du Corona virus montre que la grande fluidité et mobilité des populations et des biens peut véhiculer des dangers mortels. La menace est sérieuse et les petit-03.pnggouvernements prennent des décisions autoritaires pour confiner des populations et éviter une propagation brutale. Il rétrécissent le monde. Je ne pense pas qu’ils en font trop. Leur rôle est d’anticiper.

Les migrations reprennent vers la Grèce, instrumentalisées comme arme de guerre par la Turquie. Une population qui, en masse et par la force du nombre, veut pénétrer et s’installer dans un pays alors que ce pays ne l’y a pas invité, c’est une invasion. Pas besoin d’être Einstein pour le comprendre.

 

 

Trop grand

Or le monde n’est pas sans limites. Cette fois l’Union Européenne valide la fermeture de la frontière et la volonté de la Grèce de refouler ces visiteurs, qui répètent inlassablement la même phrase stéréotypée: « Je veux un avenir pour mes enfants ». Un avenir qu’ils ne veulent plus construire plus chez eux, même hors guerre.

petit-04.jpgOr l’Europe veut de moins en moins d’eux. Pourquoi forcer la porte? Veulent-ils qu’on la leur ouvre de manière illimitée? Que diraient-ils si un million ou plus d’européens tentaient de s’installer de force dans leurs pays? Soyons clairs: ils enverraient l’armée et la feraient tirer, sans état d’âme. Et ce serait leur droit.

Trump a remis en vogue les négociations bilatérales. La souveraineté, du moins dans certains aspects des relations entre États, reprend des couleurs, même s’il faut toujours surveiller le risque de dérive belliciste que peut inspirer un nationalisme exacerbé. Ce risque me paraît néanmoins plutôt bas à ce jour.

Ce rétrécissement du monde s’effectue avec des justifications politiques, économiques, philosophiques, historiques. Peut-être le monde est-il devenu trop grand trop vite.

L’écologisme et le climatisme accentuent la pression vers le petit. Small should be beautiful. La firme Aldi reprend ce thème dans sa pub. Mais cette firme est-elle l’avenir de l’Homme? Côté qualité de la bouffe j’ai comme un doute.

Le monde redevient petit. Je ne sais pas si c’est bien. C’est la respiration de l’Histoire.

 

 

Aldi (la grande distribution) "place au nouveau consommateur" - Publicité film 1:00

 

 

 

 

1 commentaire Lien permanent

Commentaires

  • Aldi ne fait que se vendre avec une communication surfant sur une tendance. Mais depuis quand les communicants publicitaires deviendraient-ils une source de réalité ?

    Pour le reste, on ne peut pas généraliser. Comment mettre au même niveau pour mieux les opposer, des échelles si différentes; la consommation de proximité, la migration, les souverainetés nationales et le climat ?

    Le problème que pose les grand centres commerciaux, c'est leur posture dominante sans partage sur les économies locales. Cela vide les petites villes et les villages des petits commerces, si importants pour la socialisation, cela oblige le quidam d'utiliser sa voiture pour acheter 1 litre d'huile. La grande distribution alimentaire à fait baisser les prix, à fait baisser la qualité des aliments, impose des tarifs asphyxiants pour les petits producteurs et toutes l'économie locale est péjorée. Les grands centres donnent du travail dans les petites localités, mais les salaires sont aussi en aspirés en grande partie dans ces mêmes hypercentre commerciaux. Et comme ces centres se sont installés souvent en achetant quelques complaisances au conseil municipal, si ce n'est pas directement par une corruption du maire, les revenus fiscaux communaux sont dérisoires ...

    Donc il est parfaitement légitime, d'aspirer à un retour d'une vie commerciale à l'échelle des habitants. Mais cela ne signifie pas que tout doit revenir à cette échelle.

    Vous, vous souvenez ? le et/et au lieu du ou/ ou ... Héhééé

Les commentaires sont fermés.