Température : le record vieux de 117 ans sera-t-il battu aujourd’hui ?

Malgré la douceur, Genève n’a pas connu de record de chaleur hier. Il a fait « seulement » 16 degrés. Le record tient depuis le 22 février 1903: 20,6°. Celui du 23 tient également depuis 1903: 19,6° (image 2, clic pour agrandir).

 

hiver,février,chaud,record,Il est peu probable que les médias vous en parlent, alors je m’y colle.

Abreuvés de toutes part de records supposés montrer que la planète est en train de cuire et bouillir, nous sommes prêts pour un février historiquement chaud. C’est possible. Mais avec à ce jour seulement deux records journaliers en 2020: le 3 et le 15 février. 

Sur ce récapitulatif des records depuis 1901, on voit par exemple quatre dates en 1958, alors que l’on était en phase de refroidissement climatique: le 9, le 10, le 13 et le 16 (avec 19,5°).

Février 58 est connu comme très doux en Europe de l’ouest. Des chroniques en font état, comme celle-ci (extraits):

 

8-9:

Vague de douceur. 17.8° à Lyon;

 

10:

17.2° à Bourges, 16.0° à Lyon (min. 10.2°), 14.0° à Rennes, 15.9° à Strasbourg et 15.6° à Tours;

 

hiver,février,chaud,record,… ça continue:

14:

19.4° à Bourges, 19.0° à Châteauroux (min. 10.6°), 21.0° à Lyon (min. 10.1°), 18.2° à Rennes, 21.6° à St-Etienne;

 

… c’est pas fini:

15:

Douceur extrême. 20.7° à Bourges, 25° à Biarritz (où l’on se baigne!), 20.1° à Paris, 22.9° à St-Etienne;

 

… ça fait même suer:

17:

22.8° à Perpignan, 20.2° à Toulouse;

24:

Chaud. 20.8° à Strasbourg.

 

… et paf! Retour de l’hiver pendant six semaines:

hiver,février,chaud,record,25 février:

Retour brutal de l’hiver, tempête de neige très violente dans le Nord de la France. Le temps va rester hivernal jusqu’à mi-avril. Chute de 12° en quelques heures. Vents à 120 km/h. Enormes congères dans le Nord-pas-de-Calais (haut. 120 cm), 35 mm à Orléans (neige?).

 

L’année suivante, en 1959, rebelote vague de douceur en février:

« Du 26 février au 3 mars, une douceur hors saison amenée par des vents de sud font planer un air printanier sur tout le pays - les températures flirtent le plus souvent avec les 20° - le dimanche 1er mars, on se baigne à Dieppe. »

Des vagues hautes de 20 mètres s’abattent sur la ville de Nice en fin d’année.

Alors profitons de ces belles journées. On ne sait pas ce que demain nous réserve. Et si l’on vous dit que des records ont été battus, laissez dire. Les records ne sont pas des signaux absolus. Non qu’il n’y ait pas de réchauffement, mais parce que celui-ci ne peut être réduit à quelques records et à une cause unique, et parce que ses effets visibles sont loins d’être dramatiques.

 

 

Images d’archive: inondation de Nice lors de la tempête de 1959.

 

 

Catégories : Météo 14 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • «Et si l’on vous dit que des records ont été battus, laissez dire.»
    Vous auriez pu ajouter: «et laissez croire».

    Alors laissons dire Greta, qui a battu tous les records de connerie en matière de climat et de prévisions météorologique à moyen et long terme.

    Et laissons les ignares croire aux inepties de Greta & compagnie. S'ils tiennent absolument à être manipulés, pourquoi leur enlever ce plaisir ?

  • D'ailleurs, pourquoi neigerait-t'il puisque dès qu'il neige ça sort les saleuses ?

    Restons logique...

  • Je dois dire que j'en ai assez des records, des soi-disant records climatiques (les sportifs c'est encore autre chose!)....merci de vous y être "collé".
    En ce moment, s'il fait 2-3 º la nuit ici, les journées sont chaudes, 20º à Palma, 18 dans mon village. Or l'an dernier, je viens de consulter, le 23 février la maximale a été de 20,5º.

    Alors...?

    Bonne journée John.

  • Oubli; belle chanson celle de Maxine, gracias.

  • Je me marre,

    Données cueillies sur le site de statistiques de l'Etat de Genève.

    Normales calculées sur la période 1961-1990.

    Puis à partir du tableau des données mensuelles pour les années 2000-2019, calcul de la moyenne des températures de ces 20 dernières années.

    Résultat: +1,6°C entre les deux périodes. (Sans compter que 2018 a été l'année la plus chaude enregistrée à Genève.) Tagada tsoin tsoin.

    Le mois qui s'est le moins réchauffé: février.

    Le mois qui s'est le plus réchauffé: juin.

    Avec +1,6°C, le GIEC et la jeune fille ont donc raison si on prend en compte les données à Genève. Pas besoin de s'occuper des données ponctuelles. Ni d'aller aussi loin que l'Antarctique,

    En outre:

    https://www.les-crises.fr/temperature-mondiale-2e-mois-de-janvier-le-plus-chaud-dapres-ncep-ncar/

    https://www.les-crises.fr/les-previsions-de-temperature-du-met-office-pour-2020-2024/

    Je me marre.

  • Daniel,
    Si j'ai bien compris vous vous marrez ( à plusieurs reprises) parce que vous pensez avoir raison, sur le réchauffement catastrophique ?

    Drôle de phénomène

  • @aoki
    "vous pensez avoir raison, sur le réchauffement catastrophique ?"
    C'est pratique de faire les questions et les réponses. Surtout quand on ne sort pas d'un schéma étroit et balisé par la pensée dominante ou... la pensée concurrente.

    Qui vous a parlé de "réchauffement catastrophique"?
    Au contraire, je me marre parce que je me réjouis du réchauffement qui n'a rien de catastrophique (hl nous le démontre tous les jours ou presque...), mais est au contraire bienvenu. Vous avez trop assimilé la propagande qui voit le réchauffement comme quelque chose de négatif.

    Allez, un rappel (mais je sais que peu de lecteurs ouvrent les liens proposés, c'est plus confortable de garder ses préjugés).
    https://www.youtube.com/watch?v=R6eywXdssMw

  • "Qui vous a parlé de "réchauffement catastrophique"?"

    Franchement, je suis mort de rire!
    Mais qui bavait devant la Grattez-moi là suédoise? Que dis-je? Qui la vénérait comme une déesse qui avait raison de nous faire peur avec le climat?

  • @ G,V:

    Je penche pour le second degré.

  • Aoki,

    Je me demandais comment comprendre ce double "Je me marre".

    Vous suggérez une piste troublante mais intéressante.

  • Daniel,

    Au contraire, je pense qu’il faut considérer les données ponctuelles, avec leur localisation et les conditions régionales. C’est là que beaucoup de choses peuvent et doivent être réglées (zones inondables dés-urbanisées, forêts entretenues, etc). Et ceci quelles que soient les causes et l’évolution du réchauffement.

    Sur l’évolution des T° moyennes, cela dépend aussi de divers facteurs. Cette évolution n’est pas homogène.

    Les mesures satellites de l’UAH montrent une évolution moyenne de 0,56° en basse atmosphère sur 40 ans. Les principales poussées sont associées à des El Niño très forts.

    https://www.drroyspencer.com/2020/02/uah-global-temperature-update-for-january-2020-0-56-deg-c/

    Si l’augmentation moyenne que vous citez (1,6°) est réelle, et dans ce cas il faut expliquer les différences d’avec les mesures satellitaires et par ballons-sondes, alors cette augmentation n’a rien de catastrophique. Le climat de la Drôme en Suisse ne serait pas dramatique. Les épisodes extrêmes seraient la chose la plus gênante, mais il n’y en a pas tant que cela sur une même région, et puis il y en a déjà eu par le passé.

    On peut toujours faire de longues listes de désastres et tout amalgamer, tout mettre dans le sac du réchauffement. C’est la politique de la peur, celle de Greta. C’est une mauvaise politique. Il faut au contraire saucissonner, détailler par régions et par toutes les conditions qui peuvent avoir une influence.


    Enfin il y a une question liée à la référence initiale. Quelle doit être la moyenne idéale? On sait que les romains avaient plus chauds que nous aujourd’hui. Cela leur a réussi. La Terre n’était pas une cocotte minute. (D’ailleurs, curieusement, le réchauffement n’augmente pas vraiment les précipitations, contrairement à la théorie).

    https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-arbres-ont-parle-romains-avaient-plus-chaud-nous-ete-39994/?fbclid=IwAR2VCCA1Uacc6Bovn7qtAfsctbWXTwRFt3u_QdjfffFVMP-qWNFRyS_AMzU

    On sait que la terre a tendance à se refroidir depuis quelques milliers d’années. Le chaud est plutôt bienvenu, et cette peur du réchauffement me semble infondée quand on compare la théorie à la réalité, ou les modèles aux mesures. Sur le modèle ci-dessous il manque les mesures après 2015, mais on sait qu’il y a une forte poussée chaude d’El Niño.

    https://www.eike-klima-energie.eu/figure-1/

    L'un des problèmes qui se pose à tous est la fiabilité des données, avant l'an 2000, avant 1950, avant 1900, etc. La référence ne peut être figée sur la période 1950-1980, c'est trop court, c'était en phase de refroidissement, et cela ne rend pas compte des grands cycles multi-décennaux et multi-séculaires.

  • “On sait que la terre a tendance à se refroidir depuis quelques milliers d’années.”

    Lire (ou relire) à ce sujet cet article, qui date du 28.04.2018 :
    http://www.wikistrike.com/2018/04/la-terre-a-connu-en-deux-ans-son-plus-grand-refroidissement-depuis-un-siecle.html

    Extrait:

    “Notre planète vient de vivre l'événement de refroidissement climatique le plus extrême en deux ans depuis un siècle. (...):
    De février 2016 à février 2018 (le dernier mois disponible), les températures moyennes mondiales ont chuté de 0,56°C. Il faut remonter à 1982-1984 pour la prochaine baisse la plus importante sur deux ans, soit 0,47 C (...).
    Pour replacer cette baisse de température dans son contexte, il suffit de considérer qu'elle est suffisante pour compenser plus de la moitié du réchauffement planétaire que la planète a connu depuis la fin du XIXe siècle.”

    Et cet autre article, paru le 14 novembre 2017, qui garde toute son actualité:
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/cop-23-en-realite-le-climat-se-198667

    N'en déplaise à Daniel, also known as Johann.

  • Bonsoir Colette,

    Cette valse des chiffres est, de plus, d'une fiabilité incertaine, comme je l'écris dans mon billet de ce jour. Il y a des différences dans les relevés!

    Maxime le Forestier, une valeur sûre de la chanson française.

    Bonne soirée Colette.

  • Pour qui veut se creuser les méninges...

    Pour: https://climatorealiste.com/

    Contre: https://www.science-climat-energie.be/2019/02/14/le-rechauffement-climatique-dorigine-anthropique/#more-4467

Les commentaires sont fermés.