Record de chaleur fantôme en Antarctique : la réponse de la RTS

Je republie ici la réponse qui m’a été faite par la RTS, pour en commenter les termes et arguments. J’ai en effet écrit à la télé suisse romande pour signaler la fake news du record de chaleur. Je demandais qu’une correction puisse être apportée suite à l’article incriminé. Je publie ci-dessous la réponse in extenso (dont je souligne deux passages). Je reprends ensuite quelques points que je commente.

 

record,chaleur,antarctique,rts,télévision romande,réchauffement,climat,1. Réponse de la RTS

« Bonjour monsieur,

Merci pour votre message qui nous a été transféré que ce matin, raison pour laquelle nous n’avons pas pu vous répondre tout de suite. Je peux vous rassurer, les journalistes et présentateurs ne sont pas des activistes verts (et nous sommes régulièrement accusés du contraire aussi…).

Je vous accorde que le titre était trop affirmatif, raison pour laquelle nous l’avons transformé au conditionnel.

Pour le reste, le texte de notre article précise bien la source de l’information et rappelle que la donnée n’a pas encore été confirmée par l’OMM. Nous avions prévu de suivre cette information pour transmettre la prise de position de l’OMM lorsqu’elle serait connue.

Dans l’intervalle, nous prévoyons de publier aujourd’hui un article expliquant comment les mesures de températures sont effectuées en Antarctique et pourquoi une température de 20,75 degrés peut tout à fait avoir été notée par une équipe de chercheurs, mais sans pour autant être validée par l’OMM ou être comparable avec les mesures précédentes en raison des conditions dans lesquelles elle a été prise.

En vous souhaitant une belle suite de journée, je vous adresse mes meilleures salutations,

Victorien Kissling, Chef de rubrique - Edition

Responsable adjoint

Rédaction multimédia » 

 

 

record,chaleur,antarctique,rts,télévision romande,réchauffement,climat,2. Mes remarques sur cette réponse

Cher Monsieur Kissling,

Je vous remercie pour votre réponse. Nous sommes d’accord sur ce point: il n’y a pas de record validé, donc pas de record, en l’état actuel.

Le titre initial de votre article, trop affirmatif, a ensuite été modifié vers le conditionnel. Le réflexe de vérification et d’analyse de l’info n’est pas très rapide. Ce n’est pourtant pas le froid…

Il reste dans le texte cet intertitre: « Déjà deux records de chaleur en 2020 ». Ça c’est de la bonne affirmation. Oui, mais justement non. Aucun n’est validé par l’OMM à ce jour, à ma connaissance. Cela reste une fake new.

Vous dites: « … le texte de notre article précise bien la source de l’information… ». Est-ce bien vrai? On sait que c’est l’île Seymour, appelée également Marambio. Sur Marambio il n’y a qu’une station météo. On sait aussi que cette mesure a été effectuée dans un cadre particulier:

« …la mesure avait été effectuée dans le cadre d'un projet de recherche gouvernemental brésilien destiné à étudier l'impact du changement climatique sur les sols gelés en permanence ».

C’est tout. Or cela ne précise pas qu’il s’agit probablement d’une installation non répertoriée, ni même d’une station différente de la station officielle.

Vous précisez bien que l’OMM doit encore valider cette température. Dans le contexte de l’article, dans le climat d’hystérie médiatique actuelle, et dit sans plus de détails, cela semble une formalité. Or l’OMM a commenté ce résultat avec une prudence qui aurait dû faire sourciller un pro de l’info:

« Nous devons d’abord analyser les métadonnées de la station ( emplacement, type d’équipement, pratiques de mesure, étalonnage des instruments, etc.)…Une fois que nous disposerons de ces données, nous pourrons commencer une évaluation formelle de la validité de cette observation. »

En clair cela signifie que l’OMM ne connaît ni le type de station, ni son emplacement, ni son étalonnage, bref rien qui permette d’en faire un tel fromage, et que sans tout cela elle ne peut même pas commencer une évaluation.

N’y aurait-il pas au moins une personne qui garde la tête… froide dans les rédactions?

 

 

J’ai envoyé ces commentaires en réponse au courriel reçu de monsieur Kissling.

À suivre.

 

 

 

 

 

Catégories : Environnement-Climat, Météo 20 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Merci, Hommelibre! Voilà encore, car vos recherches sont en effet sérieuses, au milieu de toute cette hystérie climatique, du solide! L'information que nous sommes en droit de recevoir! La station n'est probablement pas la station officielle, on n'en connaît pas le type, ni son emplacement, ni son étalonnage. Tout cela permet de contextualiser, de relativiser. Bravo pour votre travail utile et nécessaire. Bien à vous!

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/J%27aime_(Facebook)#/media/Fichier:Facebook_like_thumb.png

  • Excellent, une fois de plus.
    Sus à la désinformation.

  • Un Ange passa...:-)

  • “Un Ange passa”.
    Vraiment? Vous pouvez le prouver, absolom?

    Exemple type d'une information non validée (in casu: par le Vatican) et publiée sans vérification par un média en mal de sensationnel . . .

  • La mise au conditionnel est un procédé bien trop commode pour se dédouaner. Soit il y a un record, et on en parle une fois que l'information est confirmée. Soit il n'y a pas de record, et on n'utilise pas ce terme du tout, ou on ne parle pas de ce sujet ce jour-là (en attendant d'avoir une confirmation).
    Parce que le problème de l'information, c'est que l'on donne une importance immense à un record non confirmé, et qu'on ne peut pas, ensuite, donner la même importance au démenti, accompagné d'explications détaillées sur comment les températures sont mesurées, et le contexte des températures historiques à tel endroit (où tels courants marins et aériens ont telle influence les uns sur les autres à telle saison).
    Et je ne parle même pas de l'intérêt que telle expédition, telle université, telle revue scientifique peut avoir à faire parler de ses travaux pour des raisons économiques, circonstance qui doit, encore plus, inciter à la prudence.
    Donc: un média d'information grand public fait très mal son travail s'il parle d'un prétendu record qui n'est pas confirmé. Mais la mauvaise information, c'est la norme dans les médias institutionnels.

  • @ Raphaël:
    En effet une correction après-coup a moins d'impact

    Le conditionnel permet aussi d'envisager le pire sans le prouver, et d'impacter les esprits autant que l'indicatif présent. Ici la supposition vaut autant qu'une affirmation, c'est regrettable.

  • Merci Homme Libre de continuer à dénoncer les fakes news de ces journaleux bienpensants.

    Voici un autre exemple de mensonge sur le réchauffement dénoncé dans le dernier Imédia à la minute 11:25:

    https://www.youtube.com/watch?v=gCU9NWMWE9w

  • Non je ne le peux Mario...

    Mais il régnait hier soir sur les blogs un silence sidéral...Pas un commentaire sur le billet d'hommelibre, le néant dans sa splendeur...

    Alors m'est apparu Son Altesse Sérénissime Malko Linge et ses Anges passant...Pourquoi ? Je ne saurai dire...Peut-être la belle Alexandra pour qui se souvient...

    Toujours est-il que la trêve a duré jusqu'à midi aujourd'hui:

    https://www.tdg.ch/economie/critiquent-greta-vieux-cons/story/19870546

    Et puis la routine a repris ses droits...

    https://www.tdg.ch/monde/coronavirus-offre-bol-air-planete/story/12397018

    Que François me pardonne !

  • Ludwig Feuerbach (1804-1872) disait qu’il préférait "être un diable en pacte avec la vérité qu’un ange en pacte avec le mensonge".

    La TdG titre avec cette parole de Yann Arthus-Bertrand (second lien indiqué par absalom):
    «Ceux qui critiquent Greta sont tous de vieux cons».

    Paraphrasant Feuerbach, je réponds à Yann Arthus-Bertrand et à la TdG:
    “Je préfère être un vieux con en pacte avec la vérité qu'une Greta en pacte avec le mensonge”.

  • La TDG PRISE LA MAIN DANS LE SAC !

    «Ceux qui critiquent Greta sont tous de vieux cons»

    Il faut bien lire l'article pour comprendre que les propos ont été "arrangés" et tenus dans un certain contexte...

    Question du journalitse:
    «Certaines personnes continuent à critiquer ouvertement la démarche de Greta Thunberg…»

    Réponse de l'intéressé:
    «Ce sont tous de vieux cons. Ils n’ont pas compris qu’elle porte en elle une utopie. Bien sûr qu’elle est maladroite. Mais elle a une vraie souffrance quand elle parle. C’est pour cela qu’elle touche tout le monde. Elle n’est pas manipulée, c’est elle qui manipule tout le monde. Je note d’ailleurs que les grandes héroïnes de l’environnement sont toutes des femmes. Elles ont une sensibilité de protection de la vie plus forte que les hommes.»

    Et ça ne permet en aucun de titer:

    «Ceux qui critiquent Greta sont tous de vieux cons»

    C'est comme-ça que commence la manipulation de l'information !!!

  • Judicieuse mise au point, petard.
    Mais je n'allais tout de même pas payer Fr. 2.-- à la Tribune de Genève pour lire en entier un article réservé aux abonnés...

  • À méditer, cette parole de Feuerbach (que je ne connais pas). Merci de l'avoir postée ici Mario.

  • Cette parole du philosophe allemand Feuerbach, je l'ai citée - dans un tout autre contete - à la page 42 de mon livre, publié en automne 2017 (voir https://books.google.ch/books?id=h9w6DwAAQBAJ&pg=PA4&lpg=PA4&dq=L%27Žnigme+du+p+re+gŽnŽtique&source=bl&ots=WOQJ7xnLW5&sig=ACfU3U1IlepSGj3rDuswNFr795u8EZJDIg&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjc6onJ-uTnAhXnwcQBHdugAZcQ6AEwCnoECAoQAQ#v=onepage&q&f=false),

  • Si ma mémoire est fidèle, Feuerbach est le pape de l'athéisme.

  • @ Rabbit
    On peut le dire comme ça, même si l'athéisme se passe allègrement d'un papounet d'opérette...

  • YAB joue bien l'ange (il y en avait donc bien un, Absolom...:-D ).

    En plus il fait de belles images. C'est un saltimbanque, il assure sa part dans le divertissement politico-climatique morbide.

    Mais son narcissisme et cette manière ostentatoire de se dire dans le camp du bien, ajouté à sa manière de vouloir capter par les sentiments, me hérisse. Et je ne parle même pas de ses louanges mielleuses à GT.

  • De toute manière petard, pour les jeunes, les vieux sont toujours cons...Pourquoi ? Ben pass'qui sont vieux :-)

    Je me rappelle d'une insolente (petite-fille à ma compagne) à qui je devais réparer une cassette audio (dévisser, ajuster la bobine, revisser)...J'avais 47 ans, peut-être 2 cheveux blancs, elle demande à sa grand-mère:

    Y sait faire ça lui ?

    Blague à part, un lien rigolo, pas trop dans le sujet, mais un peu Greta quand même...:-)

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sauvons-la-planete-mais-goinfrons-221474

  • « un lien rigolo, [...] un peu Greta quand même »

    Ce qui permet au nonchalant bobo-photographiste des alarmistes, de répondre avec condescendance à la question suivante:

    «Vous photographiez la Terre depuis des dizaines d’années. Qu’est-ce qui a changé depuis un demi-siècle ?»

    «Ce qui a changé premièrement, c’est que quand je suis né en 1946 nous étions 2 milliards d’habitants, aujourd’hui nous sommes 8 milliards. Avec la photographie aérienne, nous pouvons observer comment les villes se sont agrandies. Chaque semaine, 3 millions de personnes rejoignent les villes à cause de la pauvreté. Mais la nature reste magnifique, contrairement aux villes bétonnées qui sont fondamentalement laides.»

    ... il aurait pu rajouter: «surtout n'allez pas observer ça vous-même, vous allez tout foutre en l'air...»

    Ah oui, les villes bétonnées sont fondamentalement laides, mais les quelques milliards d'individus en trop (en même temps), une chance pour l'humanité...

  • La seule chose qui importe, en ce bas monde, c'est la croissance économique.

    La population mondiale augmente? la belle affaire! Cela stimule la consommation, donc la croissance.

    Produire toujours davantage, tel est le secret d'un monde meilleur, d'un monde prospère.
    Il n'y a pas de limites.
    Ne reste-t-il pas de nombreuses terres non bâties ?
    La planète peut allègrement supporter cent mille milliards d'habitants.

    Et quand toute la surface de la terre sera occupée par une seule grande ville bétonnée aux lumières miroitantes, on bâtira des villes sous terre.

    Et les hommes seront enfin libres. Pas vrai, hommelibre ?

    En résumé: si l'on veut instaurer le paradis sur terre, il faut investir, encore investir, toujours investir.

    Le PIB, il n'y a que ça de vrai.

Les commentaires sont fermés.