Mais de combien se sont élevés les autres océans ?

J’élargis aujourd’hui ma recherche. Je me suis précédemment focalisé sur le marégraphe de Brest. L’ancienneté de ses données, ses avantages et sa localisation en font un bon exemple.

 

oceans,élévation,réchauffement,climatPatatoïde

Mais un seul point de mesure ne représente pas la globalité, comme le signalait un intervenant sous le précédent billet.

On sait aussi que l’océan global n’est pas plane. Vue par satellite la Terre ressemble à un patatoïde (image 1, exagéré). Plusieurs conditions peuvent jouer un rôle: gravité locale, température de l’eau, relief sous-marin, courants, activité tectonique et affaissements, pression, vents.

Pour nous, restons-en à l’élémentaire. Ce qui nous intéresse est l’évolution de la cote sur une longue durée. J’écarte les conditions locales particulières pour tenter de lire une tendance globale en différents endroits de la planète.

Certains marégraphes enregistrent une montée du niveau de la mer, parfois jusqu’à 30 cm en cent ans. Mais sur les 13 points de mesures ci-dessous la montée est plus généralement entre 10 et 15 cm. Parfois il y a baisse du niveau.

À noter deux « moments » de montée qu’on lit sur certains graphiques: les années 1920-1944 et les années 1975-2000. Enfin le super-El Niño de 2015-2016 est visible sur différents graphiques.

 


Mesures

J’ai choisi comme points de comparaison quelques autres marégraphes autour du monde. Le site du Permanent Service for Mean Sea Level (PSMSL) fournit les données que je propose ci-après. Cliquer sur les images pour les agrandir. La courbe du bas est une tendance accentuée selon les années où l’anomalie est extrême,  je tiens donc aussi compte de la courbe du haut, qui habille la tendance générale de davantage de nuances et illustre mieux la complexité du phénomène.

 

Restons d’abord en Europe. Les images 2 à 5 représentent successivement:

 

oceans,élévation,réchauffement,climatLagos au sud du Portugal (+ 15 cm environ en 75 ans);

 

 

 

 

 

oceans,élévation,réchauffement,climatCascais au Portugal près de Lisbone (+ 10-15 cm en 120 ans);

 

 

 

 

 

oceans,élévation,réchauffement,climatPolyarniy en Russie, au bord de la mer de Barents (- 10 cm en 60 ans);

 

 

 

 

oceans,élévation,réchauffement,climatKungsholmsfort en Suède (des variations mais pas de tendance notable).

 

 

 

 

 

Les images 6 à 10 sont des séries longues entre Méditerranée et océan Pacifique:

 

oceans,élévation,réchauffement,climatAlexandrie au nord de l’Égypte (moins de 10 cm en 70 ans).

 

 

 

 

 

oceans,élévation,réchauffement,climatCochin, Willington Island au sud ouest de l’Inde (+ 10 cm en 90 ans);

 

 

 

 

oceans,élévation,réchauffement,climatKo Sichang dans le golfe de Thaïlande ( + 5 cm en 65 ans);

 

 

 

 

 

oceans,élévation,réchauffement,climatHosojima au Japon (pas de tendance notable);

 

 

 

 

 

oceans,élévation,réchauffement,climatHilo, HawaÏ Island (+ 30 cm en près de 100 ans);

 

 

 

 

 

Pour finir les images 11 à 14 illustrent les relevés des deux continents américains et de l’Océanie:


oceans,élévation,réchauffement,climatKetchikan, Alaska, USA (- 5 cm en un siècle);

 

 

 

 

 

oceans,élévation,réchauffement,climatCharlottetown au Canada côte est (+ 30 cm en cent ans);

 

 

 

 

 

oceans,élévation,réchauffement,climatMontevideo en Uruguay (+/- 10 cm en 80 ans);

 

 

 

 

 

oceans,élévation,réchauffement,climatPort Tanaki en Nouvelle Zélande (pas de tendance notable depuis 60 ans).

 

 

 

 

Il ressort de ces mesures que l’élévation du niveau des océans est lente, entre 1 et 2 mm par an soit 10-20 cm par siècle. Ou 1-2 mètres par millénaire. Il y a des accélérations depuis les années 1970, parfois jusqu’à 3 mm/an soit 30 cm par siècle, mais dans l’ensemble cela reste en-dessous de 2mm/an.

Elle n’est pas identique en tous les points. Je pensais qu’indépendamment des conditions locales on trouverait la signature visible d’un différentiel vers l’élévation sur toutes les séries de mesures. Ce n’est pas le cas et certains relevés montrent une diminution du niveau.

L’accélération des années 1920-1945 n’a pas été expliquée à ce jour.

Ces mesures et la projection que l’on peut en faire d’ici la fin du siècle ne m’inspirent ni apocalypse ni urgence exceptionnelle. Et quand je lis que les océans pourraient monter de 2 m ou plus d'ici 2100 je pense que les chercheurs qui annoncent cela ne sont pas crédibles.

 

 

Catégories : Environnement-Climat 19 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • "Et quand je lis que les océans pourraient monter de 2 m ou plus d'ici 2100" Cela dépend de la fonte des glaces polaires et on pourrait avoir des surprises.
    Quant au niveau des mers : vous ne relevez pas que les mesures côtières sont en elles-mêmes des conditions particulières. Je crois savoir que des bouées avec appareils de mesure sont disposées un peu partout sur les océans. Le résultat est une mesure moyenne du niveau avec une marge d'erreur de +/- 2m (plus ou moins deux mètres). C'est à intégrer sur la réflexion autour de vos 30 cm d'augmentation en un siècle...
    De plus, il faudrait mentionner que les mesures géodésiques sont d'une précision satisfaisante seulement depuis l'avènement des satellites...

  • Vous écoutez les Beaux Parleurs ? Suzette Sandoz sème la peuf chez les Grands Prêtres du Réchauffisme. Écoutez Davidshofer, cela vaut son pesant de mauvaise foi. Du grand art qui nous rappelle le Grand Staline...
    Ou le Grand Lénine :
    https://www.youtube.com/watch?v=vmdldp6OgcI
    La foi du charbonnier dans le politburo du GIEC...

  • @ Géo: je viendrai par la suite aux bouées et mesures satellites.

    Les mesures côtières (certaines s'entre elles) sont les seules réalisées sur un temps assez long, ce qui permet de voir une possible tendance au moins sur certaines zones. Les conditions spécifiques de certaines montrent la complexité de ces mesures, par rapport au discours alarmiste.

  • Hors sujet:

    J'ai pensé que cet article vous intéresserait et vous inspirerait peut-être même un billet;

    https://fr.sputniknews.com/societe/202001251042959192-les-hommes-a-la-porte-seules-les-femmes-eliront-desormais-miss-allemagne-/

    Bien à vous

  • La question primordiale n'est pas de savoir ce que pensent les scientifiques à propos de la montée des océans, mais de préparer son propre plan de fuite avant d'avoir les pieds mouillés. C'est une attitude dictée par la résilience et la responsabilité.

  • ... ouais... et le niveau de la Mer d'Aral a très considérablement baissé depuis longtemps.

    Moi ce qui m'inquiète beaucoup plus, c'est que malgré la pluie et les orages le niveau du lit du Rhône en Valais est extrêmement bas... les buissons, les fourrés, les épicéas de la forêt protectrice des flancs de vallée, sont très très secs... on risque de se payer une "australie" l'été prochain... on a pas un seul canadair, mais on rêve d'avions de chasse... Comment-ce qu'on va tirer la chasse quand ça cramera un peu partout. ?

    Heureusement qu'il fait un temps de m... de temps en temps, pour mouiller les arbres...

  • Le hasard et la nécessité, Monsieur Petard. Les deux extrêmes de la chaîne de servitudes qui maintient notre misérable existence dans une vallée de larmes. Un exemple personnel pour vous convaincre. J'ai quitté la Chine le 7 décembre 2019, parce que mon visa arrivait à échéance (nécessité). S'il arrivait à échéance, c'est parce que j'étais entré trois mois plus tôt dans le pays (hasard). Imaginez un décalage de quelques jours dans le timing et je devenais la proie d'un horrible virus qui pouvait m'éjecter prématurément du circuit. C'est édifiant, non ?

  • Petard@ La mer d'Aral, au moins on sait pourquoi...(je peux remettre "à l'appel du Grand Lénine", si jamais...)
    Pour le Rhône, RAS : https://www.hydrodaten.admin.ch/lhg/sdi/nq_studien/nq_statistics/2024nq.pdf

  • ALERTE ! ALERTE !
    À publier sans retard, le sort de l'humanité est en jeu
    ————————————————————————

    LETTRE OUVERTE À GRETA THUNBERG

    Chère Greta,

    Si je m'adresse à toi par médias interposés, c'est que je ne connais ni ton adresse, ni celle de tes parents qui veillent sur toi.

    Tout d'abord, je te félicite pour ton magnifique combat contre le réchauffement climatique. Un combat si nécessaire et tellement prioritaire que la jeunesse aisée du monde entier est derrière toi.

    Nous sommes effectivement dans l'urgence, et bien plus que tu ne le penses, chère Greta. Car ce n'est pas dans 40 ans, c'est dans moins d'un mois que tout va basculer et que la terre ne sera plus habitable.

    En effet, j'ai des faits de la plus extrême gravité à te signaler. Des faits qu'aucun scientifique ne saurait contester et qu'il n'est de toute façon pas besoin d'avoir fait des études pour être capable de les interpréter.

    Je m'explique. Avant-hier matin à 07h30, sur mon balcon, le thermomètre indiquait 2°. Hier matin à la même heure, il indiquait 4°. Et ce matin, toujours à la même heure, il indiquait 6°.
    Les chiffres sont clairs, la courbe est claire: demain matin, il fera 8° et dans un mois, il fera 68°. Même un/e collégien/ne ayant un peu de bon sens comprend cela.

    Au vu de ces nouveau faits, qui vont en boucher un coin aux climatosceptiques, je t'en supplie, Greta: agis et agis vite! Alerte le monde entier, qui croit à ta parole. Car toi, quand tu prêches, ce n'est pas dans le désert, alors que moi personne ne m'écoute.

    P&K

  • C'est amusant, Mario, mais c'est toute la différence entre Climat et Météo. L'évolution climatique est forcément lente, suffisamment en tout cas pour avoir le temps de prendre les mesures qui s'imposent, me semble-t-il. Un certain nombre de surfaces habitables risquent d'être inondées et des populations seront sans doute déplacées. Cependant il faut faire confiance à la capacité d'adaptation de l'humanité. Elle est aussi capable de gagner sur les terres inondées, comme dans les Pays-Bas. Elle est aussi en mesure de vivre sur l'eau. Et, surtout, elle est loin d'occuper la totalité des espaces solides. Pas de panique ! du moins pour l'homme. Les animaux seront peut-être plus difficiles à gérer.

  • Elle pourrait s'immoler par le feu, c'est média-performant. Sans toutefois négliger de régler sa taxe carbone avant de craquer l'allumette.

  • "Cependant il faut faire confiance à la capacité d'adaptation de l'humanité."
    Ouais, sauf que cela va devenir compliqué lors de la prochaine glaciation avec une population à 10 milliards ou plus...
    Mais bon, il est vrai que la plupart des humains sont assez doués dans l'art de se massacrer parmi.

  • URGENT

    NOUVELLE ALERTE !
    À publier sans retard.
    Le sort de l'humanité est plus que jamais en jeu
    —————————————————————————

    NOUVELLE LETTRE OUVERTE À GRETA THUNBERG

    Kära Greta,

    Oublie ce que je t'ai écrit hier, des faits nouveaux sont survenus qui exigent une mobilisation totale de ta part, de la part de ton staff et de la part de tes sponsors.

    Depuis quelques heures, des témoignages me parviennent de toutes parts corroborant mes propres constatations, à savoir que les températures sont à la baisse (il neige à la Vallée de Joux), ce qui signifie que la période de réchauffement climatique est terminée et que nous sommes entrés dans une phase de refroidissement qui va rapidement (environ 2000 ans) transformer une bonne partie de l'Europe (unie ou pas unie) en un vaste glacier.

    Je compte sur toi pour alerter les grands de ce monde afin qu'ils prennent sans tarder les mesures nécessaires pour stopper ce refroidissement climatique qui fait froid dans le dos.

    Au plaisir de te revoir prochainement à Lausanne pour faire le point et définir une stratégie (augmenter les émissions de CO2?) afin de sauver ce qui peut encore être sauvé.

    P&K
    --
    Mario

  • Selon Greta Thunberg et ses fans, la montée des eaux est à mettre sur le compte du réchauffement climatique. Se fondant sur l'avis de scientifiques, la nouvelle Madame Soleil prédit que la situation sera catastrophique dans 40 ans.

    C'est le lieu de rappeler qu'un météorologue de renom, Edward Lorenz, a affirmé en 1972 déjà qu’il n’était pas envisageable de prévoir correctement les conditions météorologiques à très long terme (par exemple un an) parce qu’une incertitude de 1 sur 10 à la puissance 6 lors de la saisie des données de la situation initiale pouvait conduire à une prévision totalement erronée.

  • Ce qui nous ramène à Bjørn Lomborg et son « Écologiste sceptique » de 2004 : le diable se cache dans les stats.

  • Je viens de recevoir un sms de Svante, le père de Greta, qui me fait savoir que sa fille est contre l'idée de prôner l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre la période de refroidissement climatique qui vient de s'installer. Elle a en effet consulté à ce sujet les 12 activistes qui ont simulé une partie de tennis dans les locaux d'une succursale lausannoise du CS en novembre 2018 et ceux-ci, acquittés en première instance par le juge Colelough, ont expliqué à Greta qu'ils craignaient d'être condamnés en seconde instance par le Tribunal cantonal si elle se mettait à prôner le recours à davantage d'émissions de CO2 pour empêcher que, dans 40 ans, nous soyons tous morts de froid. Adopter une telle position reviendrait à justifier les investissements effectués par la banque dans le domaine des énergies non renouvelables et, indirectement, à approuver le choix fait par Roger Federer de porter les couleurs du CS.
    ”Le fait que Rodgeur ait mal à l'aine en ce moment ne saurait influencer ma décision“, aurait encore dit Greta à son père.

  • L'Emmental et le réchauffement climatique.
    ——————————————————————

    Le fromage d'Emmental n'est pas dangereux en soi. Mais les trous qu'ils y ajoutent pour faire BCBG ne sont pas exempts de reproches.
    Des trous qui - soit dit en passant - n'ont absolument aucun goût. Je dirai même plus: ils sont de mauvais goût.
    Faire payer le consommateur pour des trous, ça s'appelle une arnaque (forcément, ça renchérit le prix du kilo).
    Vous verrez qu'un de ces jours, leurs trous vont leur exploser à la figure, aux Emmentalois. Pourquoi?
    Parce que, comme l'a révélé «Le Temps» (voir https://www.letemps.ch/…/lenigme-trous-lemmental-enfin-reso…), les trous proviennent de "rejets de CO2 par les bactéries présentes dans le fromage, qui forment des bulles dans la pâte en fermentation."
    Raison pour laquelle, avant de quitter Lausanne, Greta Thunberg a déclaré qu'elle ne mangeait pas d'Emmental ni d'Appenzell à cause des émissions de CO2. Un journaliste lui ayant demandé si on pouvait manger la pâte du fromage en balançant les trous à la poubelle, elle est restée bouche bée. Il faut dire que son papa n'était pas à côté d'elle à ce moment-là.

  • Attention danger démocratie en péril

    Comment faire lorsque nous voulons assassiner la démocratie, on appelle à la censure

    https://www.alterinfo.ch/2020/01/30/etats-unis-les-democrates-exigent-une-censure-des-videos-climato-sceptiques-sur-youtube/

    Il faut croire qu'en fin de compte, il n'y a pas de réels arguments qui prouvent la cause anthropique du réchauffement climatique, que c'est une pure foutaise.

  • Quelqu'un a la moindre idée de ce qu'est une «démocratie» ?
    Il me semble que depuis Thucydide, on est en mesure de douter de leur existence.

Les commentaires sont fermés.