Laeticia Hallyday et la tarentelle des nécrophages

Les affaires de familles appartiennent aux familles. Les déballages et règlements de compte par médias interposés sont hautement contestables. Cette fois c’est l’ancienne agente (2015-2018) de la veuve, Laurence Favalelli, qui balance.

 

laurence favalleli,laeticia hallyday,johnny,Elle a rompu son contrat puis écrit et publié un livre, « Laeticia H, Au coeur du clan Hallyday ». Un livre violent, selon les extraits mis en ligne sur différents médias.

« J’avais un besoin psychologique de raconter l’envers du décor. J’ai écrit ce livre en six semaines entre mai et juin 2019. C’est allé vite car j’avais pris pour habitude de noter dans mon téléphone, les répliques les plus insensées que j’entendais. J’ai un côté cynique et je verbalise tout. »

Elle raconte au Figaro l’incident qui l’a déterminée à démissionner:

« J’étais à Saint-Barth le 5 décembre 2018 pour le premier anniversaire de la mort de Johnny Hallyday. Au restaurant, j’ai eu le malheur de demander au serveur un café puis un deuxième. Et Laeticia m’a hurlé dessus. C’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. »

C’est peut-être vrai, peut-être pas. Cela écorne son image de gentille fille, ou pas. Chacun son caractère, que la célébrité peut exacerber. Hors contexte cela n’a aucune utilité. Mais pourquoi la dame est-elle restée si longtemps dans un climat qu’elle décrit comme l’enfer? Avait-elle un intérêt caché?

laurence favalleli,laeticia hallyday,johnny,« Inconsciemment, Laeticia se comporte comme un gourou. Comme les autres, je suis restée par naïveté, par manque d’expérience, par envie de me rendre utile aussi. C’est humain. Très vite, vous n’avez plus le droit de penser, l’esprit critique est interdit. Il faut rire pareil, penser pareil, aimer les mêmes personnes. »

Ah, l’emprise!… Bon prétexte pour passer pour une victime. Et la victime peut balancer sans état d’âme, elle sera toujours soutenue, a priori, sans vérification. Elle n’a besoin d’aucune autre justification. Son statut de victime lui donne toute légitimité.

Au point où l’on peut se demander si tout cela n’était pas programmé, puisqu’elle reconnaît avoir noté toutes les répliques étranges de Laeticia. Une personne « sous emprise » ferait-elle cela? J’en doute.

Et qui prendrait note de toutes vos répliques s’il n’avait pas l’intention de s’en servir contre vous?

La vie des célébrités éveille souvent l’intérêt des invisibles et anonymes que nous sommes. Soit. Mais je doute qu’il y ait un réel intérêt au livre d’une femme qui semble avant tout régler des comptes personnels – bien qu’elle-même parle de thérapie. Les thérapies publiques sur le dos des autres, c’est de la médecine moderne. Un grand pas (dans l’abime) pour l’humanité…

 

Je me fiche de la vie privée de Laeticia Hallyday. Je me fiche de ce que l’on dit sur elle et sur feu son mari. Et je n’ai aucune sympathie pour les nécrophages qui lancent leurs fléchettes vers la blonde et dansent comme des tarentules sur le cadavre de Johnny.

 

 

 

Catégories : société 0 commentaire Lien permanent

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel