La vieille femelle verte… de rage ?

Regula Rytz mord la poussière, annonce la Tribune de Genève. Elle n’ira pas balancer ses miches sur les bancs du Conseil des États. La femelle LV a échoué. LV pour Les Verts, pas pour Louis Vuitton, malgré son patronyme homonyme d’un hôtel de luxe.

 

regula rytz,verts,absinthe,etats,élection fédérale,suisse,L’enthousiasme de la pétillante et sémillante présidente des VerRouges de Suisse, Conseillère nationale du canton de Berne, est en berne.

Elle qui chantonnait Je m’voyais déjà en pensant au Conseil fédéral, elle râle. Pas de souci! Elle peut  retourner au bord de son lac de Thoune natal. C’est bon pour le moral.

Une défaite mais pas de vert glas malgré le froid précoce: la candidate n’est pas allée dans le mur (de neige). D’ailleurs le record de neige en novembre depuis le début des relevés n’a pas eu lieu à Thoune – ni sur le lac Majeur! – mais dans les Grisons. Cette année.

Ça n’a rien à voir mais il fallait bien signaler ce record quelque part.

regula rytz,verts,absinthe,etats,élection fédérale,suisse,Maintenant, parler de Regula comme d’une vieille femelle qui balance ses miches est très culotté et limite impoli. On ne dit pas femelle mais femme. Et elle n’a que 57 ans. La fleur de l’âge.

Il ne viendrait d’ailleurs à personne l’idée de traiter des politiciens hommes comme de vieux mâles.

Ah, ben pourtant si. La Tribune de Genève titre: « Deux vieux mâles terrassent la reine verte ».

Pour être précis ce sont deux vieux mâles blancs, selon la zoologie politique racialiste qui prévaut dans certaines sphères. Avec plus d’humour, la Tribune aurait pu écrire: « … terrassent la Fée Verte ».

Ils ont peut-être bu un coup de blanc pour célébrer leur victoire. Mais la bonne morale télévisuelle oblige à poser cette question brûlante (de réchauffement): les deux vieux mâles ont-ils consommé la défaite de la fée verte avec modération?

 

 

 

Catégories : Humour, Politique 6 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • C'est une bonne chose que la reine des femelles vertes se soit pris un vent, pas de doute à ce sujet. Cela dit, c'est un peu comme Federer, Djokovic et Nadal : y en a qu'on a un peu trop vu...
    Par contre, vous n'avez pas parlé de l'extrême arrogance du billet du chef commissaire politique de la RTS, Thibault Schaller, qui EXIGE (au nom de quoi, de la redevance que nous, cochons payants, sommes obligés de payer ?), que Regula remplace Cassis...
    Comme le faisait remarquer un politicien interviewé par la mafia RTS, les Verts ont pris des voix aux socialistes. Ce serait donc aux socialistes de céder une place au CF, si jamais...

  • Un très grand MERCI pour ce billet et son titre, car hier en lisant « Deux vieux mâles terrassent la reine verte » je m'étais justement dit que ces journaleux ne manquaient pas de toupet. Il sont à vomir. Imaginez le scandale si on osait parler d'une femme comme d'une vieille femelle. On aurait tous les bien-pensants pour nous crucifier et nous étriper! Et vous l'avez fait alors MERCI! De plus vous avez parfaitemenet raison on se permet ça car ce sont des blancs et de ce fait ils sont coupables de tous les maux aux yeux des bobos et autres gauchistes qui veulemnt détruire notre civilisation. Le règne de la terreur rouge-verte ça suffit! La bien-pensance ad nauseam ça suffit! Les donneurs de leçons à l'indignation à géométrie variable ça suffit! Il est temps de relever la tête et de redevenir des hommes libres et non pas des pantins qui vivent dans la peur. Lisez- ça, c'est tout à fait vrai:

    https://lesobservateurs.ch/2019/11/17/a-quoi-sert-la-manifestite-chronique-de-la-gauche/

  • Vous avez raison de réagir. "Mâle" est un vocable animal largement employé par les féministes qui oublient curieusement la parité en s'abstenant de désigner la femme par son homologue "femelle". Et puis, encore un petit effort et la bête deviendra le porc qu'on balance. Sans compter qu'on peut facilement jouer avec ce mot injurieux grâce à son homonyme : "A l'origine du mâle" titre lu dans la presse pour parler des violences conjugales, par exemple.

  • "les féministes qui oublient curieusement la parité en s'abstenant de désigner la femme par son homologue "femelle"."
    Raison pour laquelle je me promets de ne plus parler de femmes mais uniquement de femelles.
    Jusqu'à ce que le message passe et que les femelles comprennent...

  • Merci pour la pause "sourire" :-)))
    Effectivement, depuis dimanche, on a enfin la paix en ce qui concerne la vague verte ... puisque ses membres avaient juste oublié qu'on ne vend pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué !

  • Merci Lise.
    :-)))

Les commentaires sont fermés.