Pamela Anderson ou les progressistes ? Le grand Manitou doit choisir

Pamela Anderson a été vilaine. Très vilaine. Les gentils progressistes le lui ont fait savoir sur les rézos. Et qu’a-t-elle a fait, la vilaine Pam, pour être prise à partie âprement par ces justiciers? Du racisme et de l’appropriation culturelle. Pamoinksa!

 

appropriation culturelle,racisme,racialisme,usa,pamela anderson,amérindiensÉquateur

Pour Halloween l’actrice a publié deux photos d’elle presque nue avec une coiffe d’indien. Nue, on s’en fiche. Toutes les actrices se mettent aujourd’hui à poil pour quelques pesetas. Pam se serait enfilé un concombre, ils n’auraient pas cillé. Les progressistes, ça aime l’originalité.

Ce qu’elle a fait est beaucoup plus grave: en arborant cette coiffe de plumes elle s’est rendue coupable de racisme et d’appropriation culturelle, selon la nouvelle doxa extrême-gauchiste. Les « progressistes » états-uniens (les libéraux démocrates) aiment les apartheids. On ne mélange pas les cultures.

Ils reprennent ainsi le discours des américains de souche, les Natives ou amérindiens: « Our culture is not a costume ». Leur culture n’est pas endossable comme un costume. La plume c’est leur identité et personne n’est moralement autorisé à s’en parer.

On se demande alors pourquoi ces Natives, ces amérindiens qui travaillent sur les gratte-ciel, portent des vêtements occidentaux. C’est de l’appropriation culturelle flagrante.

On peut élargir et accuser d’appropriation culturelle tous les blackos qui portent un costume occidental. On constate d’ailleurs que les minorités amérindiennes et black renoncent peu à peu à leur identité. Par exemple, ni la musique ni la couleur de peau de Michael Jackson ne représentaient son ethnie ou sa culture d’origine africaine.

Comparez donc le Michael avec des groupes de musicos de la forêt équatoriale. Ce sont deux mondes séparés. L’appropriation culturelle n’est pas un concept à sens unique.

 

 

appropriation culturelle,racisme,racialisme,usa,pamela anderson,amérindiensManitou tousse

D’ailleurs cette appropriation produit parfois de jolies choses. Rappelez-vous Deep Forest et sa musique inspirée des souches africaines. On ne parlait alors pas d’appropriation culturelle mais on appréciait ces sonorités envoûtantes.

Rappelez-vous Youssou N’Dour et son succès planétaire « Seven seconds ». Un tube qui n’avait plus grand chose d’africain. Youssou N’Dour est un « nègre blanc ». Un traître à sa cause ethnique et à ses origines. Quant à Michael Jackson, dans cette optique, c’était un valet du colonialisme blanc.

Cette notion d’appropriation culturelle est un produit de l’ère Obama et de son racialisme décomplexé. Séparer, exclure, dresser les ethnies les unes contre les autres, construire des murs mentaux, semble très prisé chez les progressistes.

Et cela ne s’arrête pas là. Un jour vos enfants pourraient être humiliés publiquement et stigmatisés pour avoir joué aux cow-boys et aux indiens.

Une personne transsexuelle, par exemple un homme biologique habillé en femme, pourrait se voir attaquée pour appropriation d’une identité de genre. Car être femme ou homme ce n’est pas simplement un costume.

Pourvu que Pam ne se laisse pas intimider. Ce serait pire pour son image que de s’enfiler un concombre.


 

Tout cela peut sembler anodin. Mais prenez garde. Le temps n’est plus si loin où l’on frappera un matin à votre porte et où le soir vous serez dans un camp de rééducation morale.

Il ne faut pas laisser autant de champ aux progressistes. Soyons un peu bad boys and girls. Faisons tous et toutes comme Pamela: de l’appropriation culturelle. Respectons les différences et les origines ethniques mais disons non aux apartheids culturels.

Et tant pis si le grand Manitou des Natives tousse. Il doit choisir entre une blonde encore bandante et des proto-fachos rouges.

 

 

 

Catégories : Politique 20 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Ce concept d'"appopriation culturelle" est un pas de plus dans l'échelle du politiquement correct, et il est proprement terrifiant à mon sens. Au nom de l'antiracisme, on est en train de recréer un nouveau racisme, une nouvelle forme d'apartheid, comme vous le soulignez à très juste titre. Il balaie toute possibilité de métissage culturel, il revient en fait à figer chaque culture dans son propre passé sans possibilité de s'influencer mutuellement. Les Nazis n'auraient pas rêvé mieux.

    Faudra-t-il donc cacher dans les caves des musées, si ce n'est détruire, toutes les oeuvres de Picasso inspirées des masques africains, celles de Van Gogh dénotant trop l’influence des estampes japonaises? Devra-t-on bannir toutes les oeuvres musicales composées par des petits blancs en référence au Jazz et au Blues? Et même le Jazz et le Blues, ayant subi des influences occidentales, devraient alors être interdits.

    Je ne sais pas où l'on va, mais tout délire s'emballe de plus en plus vite, au point qu'il est presque impossible d'en suivre les derniers avatars, et il semble bien en effet que le jour n'est pas si loin où, tel un nouveau Joseph K., on viendra tambouriner à votre porte à 5 heures du matin sans que vous ne puissiez vous expliquer ce que vous avez bien pu faire de mal.

  • "Tout cela peut sembler anodin. Mais prenez garde. Le temps n’est plus si loin où l’on frappera un matin à votre porte et où le soir vous serez dans un camp de rééducation morale."
    En tout cas, avec la Suisse, la messe est dite. Regardez le documentaire de Arte sur notre pays qui a été donné hier soir, chapitre attitude de la Suisse durant la dernière guerre mondiale :
    - La Suisse n'a accueilli aucun Juif durant la guerre, "parce qu'elle avait la même attitude que l'Allemagne à cette époque". C'est faux, nos parents en ont accueilli 30'000 et je leur suis reconnaissant qu'ils n'aient pas fait couler la barque : nous ne serions pas là pour en parler...
    - Hitler n'a pas envahi la Suisse parce qu'il préférait commercer avec elle sur les métaux. Ce qu'il y a de sûr, c'est que Hitler voulait annexer la Suisse allemande pour que ses habitants rejoignent sa communauté germanophone. Et donc il aurait bien fallu envahir notre pays pour ce faire. Mais comme il a lancé l'opération Barbarossa avant de nous envahir, on peut dire qu'on a été sauvé par le gong...
    - La Suisse a accepté l'or des nazis volé aux déportés. Oulala `! Quel réalisme ! Quel abominable crime ! Rappelons que les criminels nazis, coupables de centaines de milliers de morts lors de l'intervention des Einsatzkomandos dans les pays de l'Est, si ils ont été condamnés à de lourdes peines pour la façade par la justice allemande, ont tous été très vite relâchés après juste quelques petites années de détention et ont fini leur vie pépère en bons notables de province...
    Faut-il alors pendre les banquiers qui n'ont pas été très regardant sur l'origine de l'or des nazis ? J'en doute, pour ma part...
    - Les Américains, les Alliés, regardaient d'un sale oeil la Suisse qui aurait trop collaboré avec les Allemands. C'était l'avis de certains Américains, peut-être. Ceux qui savaient et étaient dotés d'un peu d'intelligence ne tenaient pas ce langage. A lire, le bouquin de Allen Dulles sur l'aide qu'il a reçu des Suisses sur la reddition de l'armée allemande d'Italie (qui sinon aurait rejoint la défense de l'Allemagne sur le front Est...).
    Tous ces mensonges très orientés de Arte sont dus à la vilenie de la commission Bergier. Que son nom soit maudit jusqu'à la fin de l'humanité !

  • Votre suggestion avec la plante potagère, John, très tendance en cette époque végane en vérité. Même les nutritionnistes le recommandent : cinq fruits ou légumes par jour. Un concombre, c’est déjà un début.

  • Les danseuses des Folies Bergères ont toujours porté de plumes. A ce que l'on dit, ce n'était pas sur la tête, comme Pamela.
    P.S. On n'enseigne plus assez l'Histoire!

  • @ Mère-Grand:

    :-D
    Je note que Coluche s'était approprié culturellement au moins une plume des danseuses des Folies Bergères...

  • Toujours à propos de délires idéologiques, Léonore Porchet ce soir dans "Mise au point", son discours chez les camarades vertes : "Nous allons lutter pour l'égalité, nous allons refuser l'augmentation de l'âge de la retraite pour les femmes..."
    C'est ce que les Anciens appelaient "logique féminine"...

  • C'est pourtant fort simple. Tant que les femmes n'auront pas obtenu l'égalité effective des salaires, elles refuseront d'envisager une éventuelle augmentation de l'âge de leur retraite. Une lutte nécessite des armes, ce refus en est une excellente.

  • « "Mise au point", son discours chez les camarades vertes : "Nous allons lutter pour l'égalité, nous allons refuser l'augmentation de l'âge de la retraite pour les femmes..." »

    Est-ce qu'elle est blonde ?

  • « Tant que les femmes n'auront pas obtenu l'égalité effective des salaires »

    ... on va pas recommencer... à travail égal salaire égal, c'est dans la loi... s'il y a problème, il y a les tribunaux.

    Je suis sûr que Cesla Amarelle touche le même salaire au Conseil d'Etat, que Pascal Broulis... évidemment, si Broulis a des trucs à côté... y'aura pas le même montant à la fin de l'année sur le compte de la BCV... quoique, les trucs à côté, on les planque ailleurs...

  • "C'est pourtant fort simple" Ah bon ? Et comment faites-vous pour prouver qu'il existe une réelle différence de salaires entre hommes et femmes ? Vous connaissez un patron qui affirme sereinement qu'il paie d'office moins les femmes ?
    Ou alors tout le monde devrait selon vous avoir le même salaire, quelle que soit son travail, son expérience et son âge ?
    Expliquez-nous ça, puisque c'est si simple...

  • Le sujet n'est pas simple. C'est la tactique qui est limpide et justifiée.

    https://www.ge.ch/actualite/colloque-egalite-entre-femmes-hommes-conditions-travail-11-10-2019

    https://www.ge.ch/dossier/promouvoir-egalite/egalite-au-travail

  • lire causeur du mois d'octobre

    S. Biasoni : Les femmes gagnent-elles réellement moins que les hommes

  • https://www.ge.ch/actualite/colloque-egalite-entre-femmes-hommes-conditions-travail-11-10-2019

    "ont démontré comment les discriminations en raison du sexe"

    comment ces spécialistes ont pu démontré quelque chose qui n'existe pas mystère !!!

  • "C'est la tactique qui est limpide et justifiée." En attendant, Léonore Porchet a RÉELLEMENT déclaré les deux phrases que j'ai citées :
    ""Nous allons lutter pour l'égalité, nous allons refuser l'augmentation de l'âge de la retraite pour les femmes..." , ce qui est ubuesque, kafkaïen, courtelinesque, à votre choix, ou peut-être, malheureusement, bêtement féminin...

  • https://www.contrepoints.org/2018/03/12/3299-les-femmes-ne-gagnent-pas-moins

  • https://www.contrepoints.org/2015/05/11/207485-un-ecart-salarial-hommes-femmes-a-geometrie-variable

    Notons qu’en Grande-Bretagne, une ministre des Femmes, Harriet Harman, a été remise à l’ordre en 2009 par un organisme de contrôle, l’Autorité britannique des statistiques, pour avoir cité, comme le fait ici le site « Convertisexe.be », des chiffres qui mélangeaient les salaires à temps plein avec ceux à temps partiel. Méthode qui selon cet organisme « risquaient d’embrouiller le grand public » et de « donner une représentation trompeuse du différentiel salarial ».

    quand un organisme osera t'il remettre à l'ordre les gorgones féministes ?

  • "quand un organisme osera t'il remettre à l'ordre les gorgones féministes ?" Pour le moment, ces organes sont tenus par des femmes, politiquement extrémistes. Idem pour les tribunaux.

  • Afin d'éclairer ce propos et en redessiner la structure de base,

    "...Nous allons lutter pour l'égalité, nous allons refuser l'augmentation de l'âge de la retraite pour les femmes..."

    je vais le reformuler dans son intégrale signification :

    ...Nous allons lutter pour l'égalité des droits entre les femmes et les hommes, dont l'égalité des salaires, ce qui veut dire - à travail égal, salaire égal - , et en attendant cet avènement dans la réalité, et pas seulement dans les textes officiels, nous allons refuser l'augmentation de l'âge de la retraite des femmes, étant donné qu'il s'agit d'un avantage lié à cette inégalité des salaires, et que dans le cadre de cette lutte pour l'égalité des salaires nous n'allons pas abandonner un moyen de pression légal, c'est-à-dire un éventuel alignement de l'âge de la retraite des femmes sur l'âge de la retraite des hommes, avant la réalisation effective de ce droit à l'égalité des salaires...

    C'est clair, cela exige comme dans tout discours d'aller au-delà des contradictions apparentes et des raccourcis.

    Les femmes qui se battent depuis des décennies pour améliorer leurs conditions de vie dans la société, n'oublions pas que le droit de vote des femmes sur le plan fédéral ne date que de 1971, c'est-à-dire hier, que ces femmes n'ont obtenu des avancées significatives que par la grâce d'une pugnacité et d'une détermination qui ne doivent rien au folklore sexiste auquel on ne cesse, chez leurs opposants, de les ramener.

    C'est une bagarre, et les femmes se battent avec le même courage qu'elles mettent à continuer de porter des enfants mâles et femelles malgré la piètre attitude que bien des hommes autour du monde ont à leur égard.

  • @ Otto

    "dont l'égalité des salaires, ce qui veut dire - à travail égal, salaire égal "

    mais actuellement rien ne prouve qu'entre les femmes et les hommes pour le même travail , il n'y a pas le même salaire.

    https://www.cairn.info/revue-travail-genre-et-societes-2006-1-page-83.htm

    d'ailleurs dans la propagande féministe, ce n'est pas ce qui est revendiqué, ce quelles revendiquent c'est le même salaire pour des emplois comparables (emplois avec le même niveau de diplôme),ce qui n'est pas du tout la même chose, parce quelles savent très bien que pour le même travail le salaire est le même.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel