Élections fédérales : l’appât carbone et l'effet Borotalco

La pêche au voix noires a commencé. Noires de carbone. On apprend dans Le Matin Dimanche de ce jour que le parti Libéral-Radical promet la rédemption écologique. Chaque vote sera « neutre en carbone ». Chaque vote en sa faveur, faut-il préciser.

 

élections fédérales,plr,environnement,compensation carbone,borotalcoCrédit carbone

Un calcul chiffre à 1 centime le coût de chaque suffrage: impression du matériel de vote, déplacement. Le PLR prévoit de débourser environ 5’000 francs dans cette opération.

Une opération qui se veut vertueuse, destinée à verdir l’image que le parti entend se donner.

C’est petit bras. Compenser les émissions, c’est les autoriser en les taxant. C’est le même principe que le crédit carbone entre les États. Je suis partagé sur le crédit carbone. On ajoute une grande taxe globale à toutes les autres qui frappent déjà les filières énergétiques. Et au final si on paie on peut continuer à émettre.

Les pays émergents qui émettent peu encaissent une partie des taxes. On espère que cet argent (qui s’ajoute aux autres sources d’aide) sera utilisé à bon escient par des personnes sages et soucieuses du bien commun, qui développeront leur pays dans une voie propre et durable. On peut rêver…

élections fédérales,plr,environnement,compensation carbone,borotalcoVision aussi noire que le carbone, certes. Mais l’Afrique subsaharienne, par exemple, ne nous a pas encore habitués à autre chose, hélas. Si donc nous souhaitons que nos taxes soient bien utilisées il faut en surveiller la distribution et les réalisations qu’elles financent. Ces pays émergent doivent faire comme nous et même mieux.

La surveillance est largement déléguée à des ONG qui se paient aussi au passage. C’est normal, des gens  y travaillent. Al Gore par exemple, celui qui promettait la fin de la banquise arctique estivale pour 2013, amasse un tas d’or grâce au négoce du crédit carbone.

 

 

Borotalco

OK, business is business. Il est seulement regrettable, à mon avis, de ne pas pouvoir faire confiance à certains pays. La tutelle d’une ONG est une forme douce de néo-colonialisme.

Pour revenir à la compensation des votes PLR, n’y aurait-il pas comme un vice caché? Un vice qui, si l’on cherche des poux mutants dans une mare de DDT, pourrait être une forme de « paiement » du vote? Une manière de blanchir un acte citoyen polluant, de blanchir les votes de leur noir de carbone?

élections fédérales,plr,environnement,compensation carbone,borotalcoVu sous un angle moins vertueux, le PLR « achèterait » des votes grâce à la promesse d’un bienfait qui reviendrait au citoyen par la bonne conscience et le mérite que ce dernier s’attribuerait par ce vote vertueux.

Je vois d’ici un slogan révolutionnaire: « Je pollue en votant, ils paient pour moi ». Ou bien: « Votons propre ». Avec les bras levés et les aisselles sèches, comme dans la pub Borotalco.

Et youpie!

Notez que les verts de toutes orientations promettent eux, implicitement, la punition collective, la déchéance de la citoyenneté morale en cas d’inaction, et la damnation éternelle si l’on ne vote pas en leur faveur.

La politique nous place parfois devant des choix épineux. Le monstre de l’Apocalypse ou Borotalco? Les élect-eu-r-ice-s pessimistes choisiront le monstre, les optimistes Borotalco. À moins que tout soudain le PLR ne décide de compenser tous les votes, même ceux recueillis par d’autres partis. Ce n’est pas si cher: environ 2’500’000 élect-eu-r-ice-s à 1 centime font 25’000 francs. Et quel coup de comm!

 

 

PS: élect-eu-r-ice-s, c’est de l’inclusif 2.0. Avec le temps on finira par tout contracter pour inventer un nouveau mot du genre mascuminin: électeurices. Définition: terme désignant l’ensemble des électeurs et électrices à la troisième personne du mascuminin pluriel.

 

PS 2: mascuminin peut être remplacé par fémiculin si le contexte s’y prête, la définition restant inchangée.

 

 

 

Catégories : Humour, Politique 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Les suppôts du capitalisme libéral s'achète une conscience, alors que leur idéologie est parfaitement incompatible avec la défense de l'environnement. Honteux mais dans l'air du temps.

  • Et dire que ce brillant enseignant a été convoqué par le département de l'instruction publique valaisan pour l'obliger à s'excuser d'avoir posté cette vidéo intelligente. Les fascistes ne sont pas là où on veut bien nous le faire croire:

    https://www.youtube.com/watch?v=na0nhOTegEU

    Qui est à la tête de ce département? Un ancien dirigeant de la Corée du Nord? Un ex-membre du KGB? Je me le demande bien. Quelqu'un pourrait-il me le rappeler?

    C'est digne de cette chanson:

    https://www.youtube.com/watch?v=I2D_I0fTigw

  • Abominablement amusant, surtout avec les P.S.qui suivent.

  • C'est le genre de tartufferie qui me conduirait à bouder le PLR, si je distinguais l'existence d'une alternative crédible sur l'échiquier politique. Car l'Alleingang à la sauce UDC, très peu pour moi.

    J'assume personnellement mon bilan carbone, sans ressentir le besoin de réclamer l'absolution de mes péchés par l'achat d'indulgences, même si je sais qu'un tel bilan me conduira forcément à subir une peine de rééducation longue et sévère dans les camps des "jeunesses climatistes" lorsque les suppôts de la pasionaria Greta se seront emparés du pouvoir suprême.

  • Histoire d'alimenter le débat :
    https://www.wired.com/story/every-state-should-monitor-methane-to-meet-climate-goals/?bxid=5cc9e0c024c17c766aabee2c&cndid=52112216&esrc=DailyNLPromo&source=EDT_WIR_NEWSLETTER_0_BACKCHANNEL_ZZ&utm_brand=wired&utm_campaign=aud-dev&utm_mailing=WIR_Backchannel_100619&utm_medium=email&utm_source=nl&utm_term=WIR_Backchannel

Les commentaires sont fermés.