J’y pense tous les soirs en m’épilant

Retour et compléments sur la nouvelle image de Marine Le Pen. La personne de MLP, ses thèmes et son parti sont des éléments inévitables de la vie politique française. Sa nouvelle image est un élément de programme politique, et doit à ce titre être lue avec soin.

 

france,marine le pen,marion maréchal,rassemblement nationalObligation de haïr

En principe il faudrait user du mot magique pour parler de MLP ou du RN: nauséabond. Il dédouane celle ou celui qui l’utilise et agit comme un préservatif. Pas de contamination.

Si l’on n’use pas du mot magique on prend le risque d’être conduit à l’échafaud par une meute exorbitée hurlant son étrange amour inclusif/excluant sur les rézos zanonymes. Je choisis de ne pas user du mot magique: c’est plus intéressant.

L’objet politique MLP mérite un examen non passionnel. Il n’y a pas de camp du bien contre le camp du mal. J’évacue délibérément un écueil majeur: l’obligation morale de haïr Marine Le Pen.

Cela posé, une approche non vomitive n’est pas un chèque en blanc.

Sa nouvelle image (1, clic pour agrandir), en tant qu’élément de programme, révèle sa stratégie de communication.

 

france,marine le pen,marion maréchal,rassemblement national,Sunset beach

Dans mon précédent billet je soulignais:

« Certainement sa meilleure image depuis longtemps. Regard légèrement vers le ciel comme cherchant un peu d’espoir; posture familière, non frontale et non agressive; paysage rural au fond pour symboliser la France: c’est bien vu. »

On peut y voir davantage. Sur le fond rural d’abord. De tous temps des candidats ont utilisé ce genre de représentation de l’identité française. Ici elle prend un sens particulier: MLP est du côté de la France rurale, la France périphérique, délaissée. Elle n'a même pas besoin de le dire: c’est dans l'air. L’image est floue comme ces populations oubliées. Ce fond n’est pas esthétique: il rappelle que la France d’en-bas trime dur et ne se dore pas les orteils au sunset sur une beach de Miami.

Elle joue la carte de la proximité. Le torse en biais est une posture plutôt paisible, amicale, comme autour d’une table ou sur une terrasse d’un café de village. Pas de confrontation donc, mais un aller avec bienveillant. Cette pose n’apparaît pas statique grâce au biais du torse.

 

france,marine le pen,marion maréchal,rassemblement national,Bouche

Son visage posé, doté d’une bonne mâchoire, répond à l’idée de stabilité plus que de révolte. La révolte était le fait du père. Le parti s’est construit autour de cette révolte. Aujourd’hui elle est dans son ADN, il y a moins besoin de la montrer. La stratégie est de passer du statut d’opposant jamais élu à celui de gagnant. Rude étape.

La coiffure glamour est une bonne touche de féminité, peut-être légèrement inspirée de sa nièce (image 2). Le vêtement est bleu foncé. Il semble émerger du bas sombre de l’affiche, de cette obscurité qui permet un intense contraste avec le slogan et un mouvement vertical de l’ombre vers la lumière. Elle a été bien conseillée: elle ne joue pas la couleur. La sobriété met en valeur son visage.

Le photographe (ou l’informaticien) a su estomper l’expression habituelle de la bouche. L’image 3, plus commune, montre une souffrance crispée, retenue par des lèvres pincées.

 

france,marine le pen,marion maréchal,rassemblement national,Patronne

Si elle peut dépasser cela, si elle devient en vrai comme elle est montrée et racontée sur l’affiche, cela signifiera d’une part qu’elle a fait un réel et profond travail sur elle-même. D’autre part elle serait alors enfin libérée de la pesanteur du père-patriarche, de ses frasques et de son héritage victimaire. Elle deviendrait vraiment la patronne.

En comparaison sa nièce, Marion Maréchal, montre un bas de visage plus conquérant et carnassier (image 4 tirée de sa page Facebook). Elle en veut et le montre sans complexe. Son image de croqueuse de vie en témoigne. De même que Nicolas Sarkozy disait y penser tous les matins en se rasant, Marion pourrait dire: « J’y pense tous les soirs en m’épilant ».

Marion ou Marine: si l’une d’elles devient la première femme présidente, c’est pour le coup qu’il y aura du changement en France!

Cependant une élection ne se joue pas que sur la personne ni sur une image de com, même si ce sera particulièrement le cas avec MLP ou MM. Le temps de Marion n’est pas encore venu. Il y a d’abord Marine. Qui, visiblement, a déjà lancé sa campagne pour l’élection présidentielle de 2022. 

 

 

 

 

Catégories : Politique 2 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Je refuse absolument de m'épiler, que ce soit pour le climat ou autre chose. Je commence déjà à avoir de la peine à me raser ces temps.

  • Si vous l'avez manqué, écoutez ça, c'est excellent. Le journaliste bobo-gaucho en reste baba et c'est bien fait pour sa gueule:

    https://lesobservateurs.ch/2019/09/23/medias-rts-la-matinale-23-9-2019-invite-luc-ferry-sur-le-catastrophisme-des-rechauffistes/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel