Le monde de Greta (2) : les deux voyages

Greta Thunberg est partie sur le voilier princier pour émettre moins de CO2. On apprend qu’en réalité elle va en générer davantage.

 

greta-13.jpgEmpapaoutés

Car le bateau qui la conduit aux États-Unis sera ensuite rapatrié chez les princes de Monaco. L’équipage, y compris le père et le caméraman, rentrera lui en avion, et un autre équipage est envoyé aux USA pour ramener le voilier.

Le magazine Valeurs Actuelles cite le Tageszeitung allemand:

« Selon le quotidien, deux employés, qui auront la tâche de ramener le voilier en Europe, devront avant cela se rendre outre-Atlantique en avion. Le skipper allemand qui accompagne Greta Thunberg, Boris Herrmann, reviendra lui aussi par les airs sur le Vieux Continent. »

En tout cinq ou six personnes au moins prendront l’avion, ce qui fait cinq ou six voyages, à quoi il faut ajouter la logistique. Si Greta Thunberg avait elle-même pris l’avion aller-retour, un voyage aller-retour seulement aurait suffit.

Son voyage en voilier polluera donc globalement davantage que si elle avait pris l’avion seule. Elle le sait, forcément. Pourtant sa caravane publicitaire et logistique, parents compris, défile devant le monde empapaouté.

On apprend incidemment que les membres de l’équipage du voilier versent une obole à des associations écologistes au titre de compensation – ils ont les moyens de s’offrir une bonne conscience.

Ces associations ont-elles le droit de vendre une sorte de crédit carbone à des privés?

 

Greta-11.jpgC politique

Comme le souligne un commentateur sous un précédent billet, cela ressemble aux indulgences religieuses d’un temps passé. Si tu fais des choses pas bien, tu paies et tu est absout.

Au fait, comment rentrera-t-elle en Europe? Le journal allemand laisse entendre qu’elle prendra elle aussi l’avion à la fin de son périple américain.

Par ailleurs elle a accordé une interview avant son départ (vidéo ci-dessous). Il y a un gros décalage entre ce qu’elle dit et ce qu’elle fait. Nous avons tous parfois des décalages, mais celui-ci est lourd d’enjeux.

Elle affirme ne pas vouloir dire aux gens ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire. Je ne comprends pas. Elle ne fait que dire cela.

Plus loin elle répond à ses détracteurs et aux climato-sceptiques (ou climato-réalistes). Elle affirme « suivre la science »:

« Il y a toujours des gens qui ne comprendront pas ou n’accepteront pas la science. Je vais les ignorer car je ne parle que de faits scientifiques. Et s’ils ne sont pas d’accord avec ça ce n’est pas mon problème. »

À l’école du mépris et du non-débat, elle est bonne élève... Elle évite les sujets qui dérangent ou demandent discussion, au profit de l’affirmation mégaphonique des théories du Giec. Il n’y aurait plus qu’une seule parole et une seule vérité. Sauf que des pointures scientifiques critiquent l’alarmisme climatique. Pas des obtus comme elle semble le laisser entendre.

 

Pont-JC-02.jpgAppel mystique

Elle n’a peut-être pas fait le tour de la question. Car il ne s’agit pas de « ne pas comprendre la science ou de ne pas l’accepter ». Douter n’est pas une posture stupide ou irresponsable.

Et le Giec n’est pas La Science. C’est un organisme politique, intergouvernemental, payé pour trouver ce que l’on cherche.

Il est composé de quelques scientifiques qui compulsent les recherches des autres et de fonctionnaires militants issus d’associations écologistes.

Des rédacteurs rédigent les rapports. On vote ensuite sur les rapports. Voter un rapport c’est valider son contenu scientifique.

Au Giec on vote sur la science. On vote pour savoir si l’on est d’accord sur la vérité scientifique ou sur la manière de la diffuser. La vérité scientifique dépendrait de la majorité.

Comme l’écrit Jean-Claude Pont dans son livre: « Le vrai, le faux et l’incertain dans les thèses du réchauffement climatique », on ne peut pas voter sur la science. Elle ne peut pas être juste « à X % des votants ». Surtout quand les votants ne représentent qu’une minorité des scientifiques oeuvrant dans le domaine des sciences de la Terre.

La science établit ou non des faits et lois. Un consensus est une démarche politique. Et  son slogan, « Unis derrière la science », tient du religieux, du ciment collectif mystique.

Greta Thunberg soigne son image de jeune star. Une image qui vaut son pesant de CO2. Sauf que  je ne vois pas quel crédit accorder à la demoiselle qui pollue plus quand elle fait profession de foi de polluer moins, et qui accuse la société de ce qu’elle fait elle-même.

Elle ne doute de rien. C’est bien le risque. Un risque d’autant plus grand qu’elle évolue maintenant dans un univers d’adultes qui la traitent comme une héroïne.

 

 

 

 

 

25 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Quoi que l'on pense de la cause défendue par cette jeune fille, les organisateurs de la rencontre de Davos n'auraient pas pu faire mieux pour se déconsidérer.
    Les politiciens (comme ceux de l'Assemblée nationale française) n'ont fait que s'engouffrer dans la brèche ainsi ouverte.

  • Et vous n'avez pas l'air étonné ... :-)))

    Moi non plus d'ailleurs !

  • Entièrement d'accord ! Excellente mise en perspective !

    Une chose est sure, elle a bien introjecté le langage politique et ses techniques de propagande : "Peu importe si c'est vrai ou non. Fais ce que je dis et pas ce que je fais; c'est ainsi que je prendrai le pouvoir."

    Toute belle journée à toi !

  • Je suis de plus en plus amusé par ceux qui se font de la publicité en surfant sur le dos de la jeune fille. Anti-réchauffistes de tous les pays, unissez-vous! Et tapez sur le giec.

    Reste un fait incontournable et indiscutable (sauf bien sûr pour les fanatiques ant-réchauffistes), le CO2 est un gaz à effet de serre et l'augmentation de son taux est le résultat des activités humaines. Et ce taux va continuer à augmenter. Giec ou pas giec.

  • Le CO2 il y a 60 millions d'années étais de 0,8% dans l'atmosphère alors qu'aujourd'hui malgré tous nos efforts son taux n'est que 0,04%...

  • @Daniel,

    Vous avez bien raison d écrire:"(...)le CO2 est un gaz à effet de serre et l'augmentation de son taux est le résultat des activités humaines. Et ce taux va continuer à augmenter.(...)

    Néanmoins et dans la même veine, LA solution est facile :) :Il faudrait éliminer l Humain de la planète-terre et aussi les bétails dont les vaches à cause de leur méthane (=20% d effet de serre). Ces sacrées vaches produisent par année une quantité de Méthane à effet de serre qui est supérieure à 15 millions de voitures...nous dit-on. Et c est du sérieux....L humain se sent donc très coupable et il commence, ce "salaud", à acquiescer sa culpabilité d expirer le CO2, sa faute et son crime sur le Climat. De surcroît qu on amalgame tout aujourd hui, c est à la mode et ça fait jeune et frais! Même les humanophobes prêchent depuis longtemps comme étant, pour d autres raisons certes, contre les grands pollueurs dont l Afrique Noire, les Chinois, les Iraniens, les Cathos et surtout les Musulmans, entre autre et qui sont aussi des trop fertiles...Merde alors ! Ne dit-on pas : quand on veut tuer son chien, on justifiera après coup toutes les maladies possibles sinon les inimaginables qu il traînerait avant.. .

    Bien à vous.
    Charles 05

  • Le CO2 d'origine humaine c'est moins de 1% des GES, Faudrait pas en faire un plat.

    De plus le CO2 ne dirige pas le climat et des études scientifiques car Greta parle de science le prouvent.

    https://www.geosociety.org/gsatoday/archive/13/7/pdf/i1052-5173-13-7-4.pdf

    Comment ignorer que le soleil, le magnétisme des planètes et leur déplacement, les vents et les nuages, les irruptions volcaniques, etc.. sont moins importants que l'humain sur la planète bleue car les océans prennent la majorité de l'espace terrestre.

    Le GIEC est une créature onusienne donc, politique et mondialiste. La science est au service des politiques. D'ailleurs les COPS votent des rapports sommait-res pour décideur, pas le rapport scientifique qui lui doit s'aligner ce que les sbires gouvernementaux ont écrit dans les sommaires. Naturellement le rapport scientifiques qui fait débat est publié par après le coup médiatique des COPS

  • Et la température augmenter proportionnellement à la variation de CO2 dans l'air conformément aux modèles du GIEC qui sont par excès faux par rapport aux mesures.
    Que doit-on adapter? Les faits aux modèles ou les modèles aux fait.

    Je rappelle qu'il n'y a pas que le CO2 qui est un gaz dit "à effet de serre". C'est le cas de la vapeur d'eau qui a un "effet de serre" plus important que le CO2, ne vous en déplaise. Même les réchauffistes le reconnaissent. MAis comme nous vivons, en occident, dans une culture de la culpabilisation, une fois encore, ce sont les Européens qui vont faire les frais de l'hubris de nos dirigeants.

  • Peut-être n'est-il pas inutile de rappeler ici la pensée d'Albert Jacquard :"(…)En tout cas, ceux qui prétendent détenir la vérité sont ceux qui ont abandonné la poursuite du chemin vers elle. La vérité ne se possède pas, elle se cherche.(…)"Albert Jacquard - Petite philosophie à l'usage des non-philosophes, p.205 – Calmann-Lévy 1997.

  • "(…)En tout cas, ceux qui prétendent détenir la vérité sont ceux qui ont abandonné la poursuite du chemin vers elle. La vérité ne se possède pas, elle se cherche.(…)"Albert Jacquard

    Alors Monsieur Sommer, laquelle des Vérités préférez-vous? Celle de l'ONU via le GIEC qui est plus proche de la croyance religieuse que de l'esprit scientifique, ou celle, qui n'en est d'ailleurs pas une, de ceux qui s'affirment climato-réalistes car ils voient des failles, des manquements (climategate), voire des mensonges chez les réchauffistes. Ils ont été traités comme des pestiférés (perte d'emploi, refus de financer leurs recherches, etc...). Heureusemen, aujourd'hui, se lève un front contre les manipulations du GIEC, organe de l'ONU par excellence pour nous imposer son ordre mondial à vous si chéri.

    http://ronaldzacharias.blog.tdg.ch/archive/2019/08/14/mise-au-point-a-l-attention-de-tous-les-gretamaniaques-et-au-300193.html

    Finalement, je préfère la pensée de Jeanne Hersch:

    « J‘estime que propager la conviction que nous sommes proches de la fin du monde, ou que les pires catastrophes nous menacent, est plus dangereux que l‘énergie nucléaire.»

    Si elle était des nôtres aujourd'hui, notre philosophe tiendrait fort probablement le même discours face aux discours étatiques d'un catastrophisme annoncé accusant le gaz carbonique comme étant le fléau majeur de notre époque.

    https://www.e-periodica.ch/digbib/view?pid=bts-003:1987:113::210#1311

    Oui, contrairement à Greta, elle aurait affirmé qu'il ne faut pas chercher à faire peur.

    "Greta Thunberg à Davos : «Je veux que vous ressentiez la peur que je ressens tous les jours»"

    https://www.ledauphine.com/actualite/2019/01/26/greta-thunberg-a-davos-je-veux-que-vous-ressentiez-la-peur-que-je-ressens-tous-les-jours

    Cette jeune fille est sacrément perturbée, son cas pourrait bien relever de la psychiatrie.

  • A M. Vuilliomenet
    La pensée de J. Hersch n'est pas incompatible avec celle d'A. Jacquard.
    Quant à la vérité et ceux qui prétendent la détenir - à savoir les gourous du GIEC - il leur siérait davantage de la chercher.

  • "la pensée d'Albert Jacquard " De lui on se souviendra qu'à peine treize marins italiens avaient été égorgés au couteau mal aiguisé et rouillé, "parce que les cris des victimes plaisent à Allah", dans le port d'Alger, il avait déclaré (à la télé, grosse écoute) que cette ville devait devenir la capitale de l'Europe au lieu de Bruxelles. Très clairvoyant, le camarade humaniste...

  • @Géo D'où sortez-vous l'histoire des 13 marins italiens égorgés à Alger? et quel rapport avec Albert Jacquard? A-t-il approuvé ces assassinats? Vous êtes plus aigri que je ne le pensais pour lier des évènements sans rapport aucun l'un avec l'autre.

  • Lu sur une page FB:

    "On sait déjà que sa croisière, qui économise 2 vols transatlantiques (son père et elle), entraînera au moins 6 vols transatlantiques des marins du navire (ainsi que du cinéaste qui accompagne la traversée).

    Mais personne n’a souligné le coût humain disproportionné du voyage: 3 à 4 personnes vont consacrer 1 mois (aller-retour) à amener 2 personnes à New York, alors qu'un équipage de 10 personnes transporte 300 passagers en 8 heures.

    Le voyage de « l’icône mondiale de la lutte contre le réchauffement » représente plus de 1.000 heures de travail pour 2 passagers, tandis qu'un vol coûte 15 minutes de travail par passager..."

    https://www.facebook.com/groups/426526817556358/

  • Page intéressante et vivante.

    Le plus terrible, c'est ce comportement ANTISCIENTIFIQUE:

    https://www.facebook.com/notes/marc-reisinger/censure-scientifique-inacceptable-sur-facebook/2354177827969631/

    Au nom de quel principe FB se permet de censurer des articles scientifiques qui ne conviennent pas aux gourous du dogme du réchauffisme anthropocentriste (c'est sciemment que j'ai utilisé anthropocentriste à la place d'anthropique).

  • « l’icône mondiale de la lutte contre le réchauffement »
    Suggérez-vous qu'ill faudrait lire "l'icône mondiale pour le plein emploi" ?

  • "@Géo D'où sortez-vous l'histoire des 13 marins italiens égorgés à Alger? " Mais je l'ai vécue, tout simplement. Le détail sur le cri des victimes qui plaît à Allah, d'où l'utilisation de lames qui ne coupent pas bien, est issue d'un interview d'un djihadiste algérien de cette époque, passé à la télé suisse. La déclaration de A.Jacquard idem. Cela m'avait fortement choqué, assez pour que je m'en souvienne très, très bien.
    Vous me traitez d' aigri parce que je dis la vérité, ce qui évidemment vous dérange profondément. Et c'est là qu'est la question : pourquoi vous nourrissez-vous de mensonges ?

  • Sept marins, pas treize. Ca s`est passé en 1994 et nulle part il n`est fait mention de couteaux rouillés. Les barbus islamistes ne sont apparus sur la scene que plus tard. A cette époque on massacrait beaucoup en Algérie et beaucoup suspectent les services secrets et d`autres groupes paramilitaires dont le bur est de faire croire aux Algériens et au monde que le pouvoir des généraux derriere BF est le rempart indispensable contre des révolutionnaires hyper sanguinaires. Derriere le pouvoir des généraux, on trouve bien évidemment la "plus grande démocratie" du monde...

  • @Géo La question n'est pas si vous relatez un fait (que vous appelez vérité) ou non mais de laisser entendre qu'Albert Jacquard ait pu approuver un acte si horrible. Vous me semblez aigri car vous prenez un malin plaisir à dénigrer, à salir les penseurs et scientifiques de notre époque. Manquez-vous d'attention? Votre entourage n'a pas pu reconnaitre le génie qui sommeillait en vous?

  • Monsieur Vuilliomenet,

    Loin de moi l'idée de vous corriger, vous dites certainement plein de choses sensées. Mais...je me dois de vous rappeler que "Facebook" est une entreprise avec ses règles internes.

    Au moment de vous inscrire, vous acceptez fatalement ces dernières. Strictement personne ne vous oblige à participer à ce gros vomi que représente cette société...

    "Oui mais on fausse la donne, c'est de la manipe..."...

    D'accord, mais qu'est-ce que ça peut faire ? Dans un sens comme dans l'autre, il y aura toujours une frange pour ça, et pas des moindre(s)...

    Soyons heureux, pour l'instant les "records" se cantonnent au jour. Attendez qu'"ils" nous ramènent les minutes...

  • En plus du programme de bétonnage à tout va du Grand Bétonneur-en-chef Hodgers et de son plan de destruction massif et systématique de très nombreuses petites villas (SAUF la sienne bien entendu!) et de leurs espaces verts (Eh OUI, les jardins de toutes ces villas détruites étaient nécessaires à la faune en milieu urbain, tels des poumons par lesquels la ville respire mieux), voici désormais ce que les "gentils" rose-verts & Co nous préparent. Tout le monde doit voter contre eux massivement, sinon ça va faire très très très mal au porte-monnaie, et ce pour un résultat quasi nul:

    https://lesobservateurs.ch/2019/08/23/larnaque-de-la-gauche-et-de-ses-complices-contre-la-classe-moyenne/

  • J'ai déjà répondu à vous deux, Luc et Jean Jarogh :
    - un interview à la télé suisse d'un tueur djihadiste vantant le meurtre des non-musulmans avec un couteau rouillé, "parce que le cri des victimes plaît à Allah". (ce qui ne m'étonne pas de la part de ce vieux salopard, soit dit entre nous...).
    - Et pour Luc, le fait est que j'ai été très choqué, dans le contexte de ces meurtres, d'entendre ce vieux schnoque d'Albert Jacquard, idole absolue des humanistes (humaniste = socialiste, j'espère que tout le monde l'a vu...), venir nous dire que Alger devait être la capitale de l'Europe. Il me semble me souvenir que j'ai failli vomir...
    Maintenant, vous, Luc, si vous vous sentez bien dans votre peau de xénophile exacerbé, et donc de autochtonophobe acharné, on peut néanmoins se demander si ces pulsions qui vous font haïr à ce point la culture et les valeurs occidentales au profit de religions assez profondément immondes sont le signe d'un grand équilibre mental...
    J'en doute fortement, pour ma part.

  • @Géo Dès que vous vous sentez le dos au mur, vous avez recours aux invectives et insultes. Se montrer en désaccord avec vos délires paranoïaques et voilà que je suis accablé de tous les maux. Vous devez être bien seul et pitoyable.

  • Luc@ Je ne suis ni seul ni pitoyable. Vous, vous êtes très pitoyable, par votre idéologie de destruction de notre environnement civilisationnel, et vous êtes très nombreux. Et donc, le problème, c'est vous et tous les gens de gauche qui nous mènent droit dans le mur en favorisant l'importation en Europe du pire de l'humanité. Nous sommes foutus, et c'est à cause de vous. J'espère que vous en payerez un jour le prix.

  • @ Gèo et Luc:

    Dommage, je pensais qu'on allait vers une explication plus consistante sur les détails de l'info d'Alger (car c'est la position tiers-mondiste de AJ qui est critiquable mais elle n'a pas de lien avec ce drame) et plus généralement sur la perception de la personne d'Albert Jaccard.

    Les quelques piques personnelles passent quand il y a assez de fond dans la discussion. Malheureusement l'attaque personnelle entre vous est un peu envahissante et j'ai perdu votre fil.

    Si vous reprenez sur le fond je publie. Pour le moment je retiens les attaques. J'aurais peut-être dû le faire avant, mais mon incorrigible optimisme.....
    :-)

    Merci à vous.

    Sur A. Jaccard, je connais assez peu, pas beaucoup lu. Je n'ai pas croché. Il ne m'inspire par comme Morin ou Girard.

Les commentaires sont fermés.