Féminisation : une étrange pair(e) de fesses

Deux nouveaux exemples du désordre qui caractérise la féminisation de la langue française. Les partisans de la marche forcée montrent le faible degré de cohérence de leurs troupes.

 

mondial féminin,fan zone,médiatisation,sport féminin,pair,paire,fesses,féminisation,langage,Auctrix

Le premier exemple est tiré de la revue Ciel & Espace. Pas de revendication féministe ici mais une assimilation particulière des principes de la féminisation du langage.

L’un de ceux-ci est la mise au féminin des substantifs qui désignent les métiers et les fonctions. Comment? Par le rajout d’un e final (en particulier pour les mot finissant en -eur). L’option du e final prime sur les suffixes -euse et -trices quand c’est possible.

En foot cela donne: défenseur/défenseure. En littérature c’est: auteur/auteure, mais rarement autrice. Pourtant le terme a été en usage au Moyen-Âge: auctrix, auctrice, puis autrice. De même auteuse a existé mais est tombé en désuétude.

Que dit Ciel & Espace? Un article récent sur le coeur de Jupiter cite une chercheuse:« … décrit Ravit Helled (University of Zurich), coautrice de l’étude. »

Pourquoi accepter coautrice et pas autrice?

 

 

mondial féminin,fan zone,médiatisation,sport féminin,pair,paire,fesses,féminisation,langage,Calcul politique

Le second exemple vient du blog féministe d’Aurélie Friedli. Son dernier billet aborde la question de la visibilité des femmes dans le sport. Je lui ai adressé un commentaire qu’elle n’a pas publié (en Corse aussi ils pratiquent l’omerta). 

Madame Friedli est joueuse de balle au pied depuis l’école. Elle regrette la sous-médiatisation du sport féminin. Elle voudrait une fan zone (image 1, 2019) aussi vaste que pour le mondial des hommes (image 2, 2018)

Cependant, elle-même n’a pas une seule fois abordé le sujet pendant le mondial féminin ou lors d’une autre épreuve sportive féminine récente (par exemple l’Euro féminin 2019).

C’est surprenant et contradictoire. D’ailleurs à ma connaissance aucun blog féminin ou masculin de la TdG n’a parlé du mondial des filles. Sauf le mien. Comme je l’ai aussi fait pour la finale de l’Euro féminin récemment à Erevan, et à d’autres occasions.

De là à penser que la défense de l’égalité dans le sport n’intéresse pas vraiment les féministes sauf s’il y a un bénéfice politique personnel, il n’y a qu’un pas.

 

 

mondial féminin,fan zone,médiatisation,sport féminin,pair,paire,fesses,féminisation,langage,Pair(e) de fesses

Dans son texte Aurélie Friedli écrit:

« ... médiatisation et engouement vont de paires »

ainsi que cette étrangeté grammaticale:

« Les jeunes (et les moins jeunes aussi) ont besoin de modèles auxquelles s’identifier ».

Les deux féminisations ici sont incorrectes.

Aller de pair ne peut être féminisé. Cette locution indique une corrélation ou un lien d’égalité ou de similarité partielle entre deux objets distincts, mais qui ne sont pas identiques pour autant.

Le substantif féminin paire suggère plus de similarité, comme dans « paire de chaussures » ou « paire de fesses ». Toutefois aller de pair n’a rien à voir avec une paire de fesses – même si celles-ci, arrimées au même corps, vont forcément de pair.

Donc: vont de pair et non de paires.

Quant à modèle, c’est un substantif masculin. N’étant un nom ni de métier ni de fonction il ne peut être féminisé. On dit parfois une modèle pour un mannequin féminin, mais c’est incorrect.

Donc: les modèles auxquels et non auxquelles.

Enfin l’image 3 montre un impair sur une paire de fesse: un geste typique de harcèlement sexuel, en public, au sein d’une équipe féminine. Bonjour l’exemplarité. Au fait, qui a dit que les sportives ne sont pas assez visibles?

 

 

 

Catégories : Divers, Féminisme, sport 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • En foot, on peut aussi dire "arrière" terme employé en hockey sur glace où les filles jouent dans les équipes juniors et apparemment cela ne pose aucun problème !

    On dit et écrit "secrétaire" que ce soit pour une femme ou pour un homme ...

    Quant à votre dernière phrase, je l'approuve entièrement :-)))

  • Comme quoi le cul reste un enjeu majeur dans notre civilisation ... en pleine évolution ou en plein déclin (à choix).

  • En effet Lise.
    Un ou une secrétaire, c'est une fonction et l'on féminise le mot. Et ça marche bien avec arrière.

  • @Homme Libre:

    Tout comme vous j'ai écrit un message sur la page de Mme Friedli lui demandant:

    Pourquoi n'y a-til pas de compétition de natation synchronisée pour les hommes?

    Pourquoi les migrants sont-il presque tous de jeunes hommes en bonne santé qui quittent le pays pour des raisons économiques en laissant femmes et enfants au lieu de les aider?

    Mais bien entendu elle ne l'a pas publié!

    Et la bêtise et l'aveuglement idéologique ont-ils un sexe?

  • A la rentrée ils vont reprendre la lutte misandre en s'attaquant aux violences conjugales déjà le ton du débat est donné car il n'y aura pas débat, ce sera l'idée d'une répression sans merci contre les mecs

Les commentaires sont fermés.