Le Cervin s’effrite. C’est le réchauffement. Ou pas.

Selon Le Temps la montagne mythique serait devenue un terrain miné, bientôt bonne pour l’aspirateur. C’est pas du belge: l’icône valaisanne s’effrite. Regard sur la manière de communiquer autour du climat.

 

cervin,effondrement,chute,geologie,réchauffement,pergelisol,zermatt,eau potable,pénurie eau,17 pays menacés,un quart de l'humanitéCloches

Selon la guide de montagne Carline Georges citée par le quotidien:

« Le Cervin attire beaucoup de gens peu compétents. De plus, il présente des dangers objectifs importants qui s’accentuent avec le réchauffement climatique. »

La guide ajoute:

« Entre guides, le sujet est omniprésent. Les écroulements forment un nouveau danger objectif que l’on ne peut pas mesurer. Certains donnent d’ailleurs dix ans de survie à l’Aiguille du Midi. »

Le Temps relaie donc un discours incriminant le réchauffement des températures, qui serait partagé par le corps des guides.

Or La Tribune de Genève du 3 août présente un autre point de vue, moins alarmiste. L’article, signé par Julien Wicky, publie des réactions recueillies auprès d’autres guides. Autre son de cloche:

« Ce n’est pas demain que le Cervin tombera sur la tête des zermattois. » (Dr Ian Beutel)

« Mon père a grimpé 600 fois au sommet et moi 115, et ce n’est pas devenu plus dangereux qu’avant. » (Martin Lehner, gardien du refuge du Hörnli )

 

 

cervin,effondrement,chute,geologie,réchauffement,pergelisol,zermatt,eau potable,pénurie eau,17 pays menacés,un quart de l'humanitéUsées

« Des guides sont là-haut tous les jours et aucun n’a repéré d’instabilité dans le secteur concerné. » (Benedikt Perren, président des guides de Zermatt)

Ces guides engagent leur propre vie en plus de celles de leurs clients, on peut donc supposer qu’ils ne s’expriment pas à la légère. Plusieurs d’entre eux sont remontés au sommet depuis l’effondrement de roches qui a causé la mort de deux alpinistes il y a quelques jours.

Dernier extrait, le géologue cantonal (et alpiniste) Raphaël Mayoraz:

« À des altitudes élevées le permafrost fait office de ciment jusqu’en surface alors, en cas de dégel, on constate plus d’éboulements. C’est un fait et une tendance. Mais de là à dire que ça devient l’apocalypse en montagne, il ne faut pas exagérer. Depuis toujours, l’histoire de l’alpinisme est faite d’adaptation à un environnement en mouvement. »

À l’école j’ai appris que c’est en partie ainsi que les montagnes s’érodent. Parce que, les montagnes, ça n’arrête pas de s’effondrer. Le Cervin plus que d’autres car sa structure est composée d’un empilement de roches maintenues par le permafrost. Un jour il sera tronqué.

L’effondrement des montagnes ne cesse jamais. C’est grâce à cela qu’il y a des terres riches en plaine et que la vie peut y croître. Alors vive le froid qui fait tenir les roches ensemble, et vive le chaud qui les use.

 

 

cervin,effondrement,chute,geologie,réchauffement,pergelisol,zermatt,eau potable,pénurie eau,17 pays menacés,un quart de l'humanitéConditionnel

Et toujours sur la communication climatique, ces titres sur le risque de pénurie mondial d’eau potable.

Sur le site de la RTS:

« Un quart de la population mondiale est menacée par une pénurie en eau »

Le sous-titre nuance: « … près d’un quart… »

Un quart, cela suggère des images fortes, globalisantes, catastrophique. On imagine le globe terrestre amputé d’un quart comme une pomme. Près d’un quart minimise: la pomme n’est plus amputée.

Sur Kombini, le titre est dramatisé. Ce n’est plus une simple menace, on y est:

« Un quart de la population mondiale en situation de pénurie en eau »

Le Point est plus nuancé et utilise le conditionnel. De plus la formulation un humain sur quatre fait moins masse qu’un quart:

« Un humain sur quatre pourrait bientôt ne plus avoir d’eau »

Pourrait bientôt: on apprécie.

 

 

cervin,effondrement,chute,geologie,réchauffement,pergelisol,zermatt,eau potable,pénurie eau,17 pays menacés,un quart de l'humanitéChoix

Le Temps est plus précis:

« Dix-sept pays menacés par une pénurie en eau »

Donc pour la même information on passe d’un quart de l’humanité, vue planétaire, à dix-sept pays, vue régionale.

Or, comme pour les films catastrophes, la sidération du public est augmentée par la vue planétaire et indistincte, qui laisse entendre: ce sera peut-être vous.

Tandis qu’une vue régionale relativise. Surtout quand on apprend que la menace est localisée à des pays naturellement exposés, depuis des millénaires:

« Ceux-ci sont le Qatar, Israël, le Liban, l'Iran, la Jordanie, la Libye, le Koweït, l'Arabie saoudite, l'Erythrée, les Emirats arabes unis, Saint-Marin, Bahreïn, le Pakistan, le Turkménistan, Oman, le Botswana et l'Inde, deuxième pays le plus peuplé du monde. »

cervin,effondrement,chute,geologie,réchauffement,pergelisol,zermatt,eau potable,pénurie eau,17 pays menacés,un quart de l'humanitéNous avons donc le choix de la vision que nous adoptons. Cette vision n’est à mon avis pas que factuelle. Nos traits personnels de caractère et de personnalité, par exemple l’optimisme ou le pessimisme, prédisposent à l’une ou l’autre. Beaucoup aujourd’hui surfent sur le pessimisme ambiant. On n’est pas obligés de les suivre.

 

 

 

Catégories : Environnement-Climat 7 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Très franchement, l'eau va devenir un problème. Forcément. Avec une telle augmentation de la population dans les zones où justement, il y a peu d'eau disponible...
    Déjà aujourd'hui, je me demande comment ils font...
    Par contre, cette idée de permafrost au Cervin me fait un peu beaucoup tousser.
    Le permafrost ?
    "Le permafrost (ou pergélisol) est un terme géologique qui désigne un sol dont la température se maintient en dessous de 0°C pendant plus de deux ans consécutifs. Il représente 20% de la surface terrestre de la planète. Le permafrost est recouvert par une couche de terre, appelée « zone active », qui dégèle en été et permet ainsi le développement de la végétation."
    https://www.geo.fr/environnement/permafrost-gaz-methane-rechauffement-climatique-53512
    Alors comme ça certains écolos, décidément prêts à toutes les exagérations plus stupides les unes que les autres, voient le Cervin comme un vulgaire champ de blé ?
    Le danger de chutes de pierres en montagne vient du gel/dégel dans les fissures inondées d'eau, qui ne sauraient en aucune manière - sauf les cuistres qui peuplent nos universités et les rustauds qui y enseignent...- être qualifiées de "permafrost". Ils n'évoquent ce terme que parce qu'il est à la mode chez les adeptes de la secte de Ste Greta...
    J'ai 67 ans, j'ai commencé la montagne à 5 et on a toujours su qu'il fallait se méfier de certains blocs pour s'assurer. Et qu'il faut beaucoup se méfier de certains professionnels de la montagne. Prenez par exemple Xavier Paillard, qui dirige l'église protestante vaudoise à l'insatisfaction de tous : il a perdu ses deux soeurs en montagne. L'une s'est assise sur le caillou où il ne fallait en aucun cas s'asseoir au Lion d'Argentine, l'autre est morte sous une avalanche sous la Tornettaz (là où est morte Franziska Moser Rochat, qui a gagné le marathon de New York) un jour où tout le monde disait qu'il ne fallait en aucun cas aller en montagne pour cause de danger d'avalanche. Et que faisait le père Paillard ? Responsable de la colonne de secours de la région. Méfiez-vous de ces pros de la montagne. Ils ne disent que des conneries...

  • Un microcosme réellement fascinant avec ses fantasmes et ses légendes. Il serait intéressant de voir en Bretagne s'ils ont les mêmes, mais adaptés à leur environnement océanique. Dans les sociétés primitives existent les tabous, qui permettent d'éviter de se poser trop de questions sur la nature. Je pense que les chapelles écologistes font le même travail pour le bien de tous...

  • En Bretagne et ailleurs sur la côte atlantique, les guignols de la secte à Greta mettent l'érosion des côtes sur le dos du réchauffement. Elle est bien bonne, celle-là. Mettez en contact une mer et une côte, la côte va s'éroder. Cela s'appelle un phénomène géologique pour le moins courant...
    Avec ou sans réchauffement, les îles volcaniques sont appelées à disparaître, à moins que le volcan ne se réactive. Ce qui n'est pas le cas sur les points chauds quand la plaque sous-jacente s'est déplacée...

  • J'aimerais surtout savoir combien de personnes croient en ces mensonges:
    - l'érosion des côtes due au réchauffement climatique
    - l'érosion des montagnes, c'est encore le réchauffement climatique
    - etc...
    Nous avons appris tout ça à l'école. Est-ce encore enseigné, ou l'école est devenue une fabrique de crétins?

  • @G. Vuilliomenet
    Je crains que ce soit l'option 2: Une fabrique de crétins. Ce qui est finalement assez logique puisque ça fait des décennies que l'instruction publique est noyautée par des crétins. La pointe de l'iceberg étant notamment apparu avec le cas Melgiar a la HEAD.

  • Ce lien est sympathique, surtout si l'on a un peu de temps devant soi...

    Avec par exemple le mot "canicule" en recherche :-)

    https://www.letempsarchives.ch/advSearch

  • Spécialement pour vous voici le programme de la Fête des Vigneron.ne.s 2020 version Sainte Greta et autres:

    La Fête des Vignerons ne peut être que politiquement incorrecte puisque qu'on ose y célébrer notre culture locale et nos racines tant haïes par la gauche bienpensante et les mondialistes. Si les choses continuent ainsi, en 2039 cette La Fête des Vignerons soit aura disparu, soit sera adaptée à la sauce “bienpensante”.

    Spécialement pour vous, voici donc le programme d’une Fête des Vignerons 2039 “politiquement correcte”, organisée par des Salerno, Kanaan, Ada Mara, Cesla Amarelle, Pagani et autres bolchéviques de la gauche caviar locale:

    1) Interdiction des drapeaux suisses ou cantonaux qui sont des symboles de frontières, de repli sur soi et de manque d’ouverture au monde, et qui donc pourraient offenser les étrangers. Le drapeau de l’UE, si elle existe encore, sera lui autorisé et bien entendu le drapeau arc-en-ciel avec pour l’occasion une grosse grappe de raisin au centre.

    2) Interdiction de tout costume folklorique, ces derniers n'étant que des symboles arriérés d'une culture machiste, raciste et fasciste (voir dernière phrase de ce post pour explications)

    3) Interdiction des vaches qui d'une part produisent du CO2 (ce qui mettrait hors de soi les très nombreux adeptes de l'Église de la très Sainte Greta du Buisson Ardent) et qui d'autre part ont toujours été le symbole de ce pays tant haï! Elles seront remplacées par des éléphants et des dromadaires, qui bien qu’ils polluent encore plus, eux au moins nous rappellent l’Afrique et les Moyen-Orient, pays des migrants.

    4) Toute consommation de viande et de produits animaux sera formellement interdite.

    5) Les applaudissement et cris de joie seront interdits, car ils risquent de faire augmenter la production de CO2 par les spectateurs qui pourraient respirer plus vite.

    6) L’hôte d’honneur pourra être n’importe quel pays du moment qu’il ne s’agit pas d’un pays occidental habité par des blancs, avec quand même une nette préférence pour un pays arabe ou africain.

    7) La diversité sera fortement encouragée, sauf la diversité de pensée bien entendu!

    8) Les blancs.ches qui ne font pas partie des amis.es, collègues ou admirateurs.trices des organisateur.trices devront payer leur billets trois fois plus cher et ce pour les punir d’être blancs.ches et donc automatiquement racistes et pollueurs par nature dès leur naissance!

    9) toutes les interdictions faites aux spectateurs.trices ne seront pas valables pour pour les visiteurs.trices ou les résident.e.s en provenance de pays non-occidentaux, car il ne faut pas les stigmatiser et faire le jeu des très méchants populistes.

    10) le spectacle diffusé en direct par la RTS par une Mamarbachi bien frippée, mais toujours aussi politiquement orientée, propagandiste et partiale, sera comme suit:

    -le Ranz des vaches sera remplacé par le nouvel hymne “Mort aux Vaches!” composé pour l’occasion par les resident.e.s du centre alternatif autogéré (en théorie mais pas en pratique car l’argent vient des cons.tribuables) de “l’Usine” à Genève et les autres chants traditionnels, quant à eux, seront remplacés par du rap vigneron aux paroles appropriées à la manifestation, comme par exemple:

    “Lâche-moi la grappe où j’te dégeule dessus tout le vin k’est dans mes z’intestins!”

    -Durant une journée seulement, la musique sera remplacée par un appel à la prière du haut d’un minaret à roulettes tiré par des dromadaires. Ce jour-là, le programme ne sera pas composé en écriture inclusive et toute consommation d’alcool sera formellement interdite sous peine de 100 coups de fouet en public, vivre ensemble oblige! De l’eau sera cependant servie aux spectatrices et aux hommes (étrangers et non blancs uniquement ou aux adorateurs de Sainte Greta du Buisson Ardent) par des femmes en burqua.

    -le jour suivant on verra une parade de femmes seins nus et en string chevauchant des chariots de grappes de raisins tirés par des hommes (blancs bien entendu) tenus en laisse et portant une muselière.

    -puis un concours de destructions de tonneaux remplis de vin à coup de battes de baseball opposant différentes sections black block et antifa du monde entier. Les premiers à détruire leur tonneau auront le droit de lyncher (avec le bénédiction des organisateurs.trices) tous ceux des spectateurs qu’ils estiment être réactionnaires et/ou ne pas penser comme il faut. Les enfants seront cependant épargnés, mais mis dans un camp de redressement pour apprendre à penser juste!

    -Durant une scéance de male-bashing, les femmes dignes de ce nom (ce qui bien entendu ne comprend pas les femmes qui restent chez elles pour s’occuper de leurs enfants) pourront aussi insulter et cracher du vin à la tête des hommes blancs de plus de 50 ans uniquement.

    -les entractes comprendront des récitations en musique des préceptes du C.S.P.R.R.V.D.T.E.B.P.V.E.O.V.J.P.T.T.S.D.S. P.+++ (Comité de Salut Public Rose-Rouge-Vert pour la Diversité, la Tolérance, l’Egalité, la Bonne Pensée, le Vivre Ensemble, l’Ouverture et la Vraie Justice Pour Toutes et Tous Sans Discriminations et Sans Privilèges +++) et de long passages du désormais très célèbre Petit Livre Vert de la très Sainte Greta du Buisson Ardent, scéances durant lesquelles tous les polleurs présumés ou dénoncés comme tells par leurs voisins ou amis devront répéter en choeur “C’est ma faute, c’est ma très grande faute” sous peine de voir leur facture d’électricité annuelle être quintuplée pour financer les bonnes oeuvres de la très sainte l’Eglise de la très Sainte Greta du Buisson Ardent. Il seront aussi condamnés à pédaler pendant un mois ou plus pour produire de l’électricté verte.

    -Le clou du spectacle sera bien entendu une mega gay pride vigneronne où les participants s'aspergeront de vin (si possible importé de pays non occidentaux) en se léchant le corps.

    -Et le tout finira par une grande orgie viticole à laquelle “tou.te.s les spectateurs-trices seront invité.e.s” à participer en petite tenue et sans retenue.

    Cela vous fait rire?

    Qu’est-il pourtant arrivé à la célébration de notre Fête nationale à Genève depuis quelques années déjà. Pensez par exemple à la dernière célébration qui a été détournée en une honteuse propagande politique et idéologqiue par la camarade Salerno: Tout d'abord il n'y avait pas de drapeau suisse sur les affiches: un comble pour une fête nationale, mais c'était déjà le cas avec le camarade Kanaan. Puis on y célébrait uniquement les “Genevoises” en y exhibant un clitoris gonflable géant (ce qui ne me gêne pas en soi, mais cela n’a pas du tout sa place un 1er août). Et les Genevois laisse faire ça avec l'argent du peuple sans se plaindre! De qui se moque-ton? Et que dire du 1er août béninois de Pagani?

    Comme je l’ai dit plus haut. La Fête des Vignerons ne peut être que politiquement incorrecte puisque qu'on ose y célébrer notre culture locale et nos racines tant haïes par la gauche bienpensante et immigrationnsite et par les mondialistes de la droite affairiste: la culture et les racines de l'homme blanc, qui selon ces tristes individus, serait responsable de tous les maux de la Terre.

    La fête des Vignerons existera-t-elle encore en 2039? Rien n'est moins sûr à moins que les gens ne se libèrent du lavage de cerveau quotidien que nous font subir la RTS et la majorité des journaux pour qui tout amour du pays est montré du doigt comme un signe "nauséabond" (pour reprendre le terme novlangue consacré) de populisme et donc de fascisme …, même si l’on omet toujours de nous dire que le fascisme est en fait une idéologie de gauche dont la tête pensante, Giovanni Gentile (le philosophe du fascisme comme on l’appelle) avait écrit un livre intitulé La filosofia di Marx, studi critici, tant il admirait ce dernier!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel