Canicule : ce n’est pas la première fois en juin

C’est évidemment une grosse chaleur. Exceptionnelle en juin mais pas unique. Les vieux se rappellent peut-être de l’année météo 1947. S’ils ne s’en rappellent pas les archives rafraîchiront les mémoires. Quoique rafraîchir n’est pas le mot exact…

 

canicule,chaleur,1947,réchauffement700’000

Les médias trompettent aujourd’hui, de manière tonitruante, que cela n’est jamais arrivé à cette période. Cette information est inexacte. Le printemps 1947 avait déjà commencé fort: 32° dans le sud-ouest français le 24 avril.

L’image 1 du 2 juin 47 (archives infoclimat.fr) montre l’étendue et les valeurs maximales de la vague de chaleur: 30,3° à Genève, 32,8° en région parisienne, 32,7° dans le nord de l’Allemagne, entre autres.

L’image 2 date elle du 26 juin 47. Elle affiche des températures entre 35° et 38° sur la France - avec flux d’air chaud par l’autoroute espagnole. Le lendemain 27 juin, 37° sont mesurés à Lyon. La canicule de fin juillet fut assommante. Peut-être battrons-nous ces chiffres d’un, deux ou trois degrés demain.

canicule,chaleur,1947,réchauffementLibération publie à nouveau un entretien avec le célèbre historien du climat Emmanuel Le Roy Ladurie. Il y parle des canicules passées, dont celles des étés 1718-1719 et de leurs 700’000 morts.

 

 

1540

« …la mortalité grimpe lors des étés trop chauds à cause de la dysenterie. Le niveau des fleuves et des cours d’eau baisse, l’eau puisée pour vivre et boire est plus vaseuse, infectée, polluée, et la mortalité est spectaculaire. 500 000 morts lors de l’été 1636 ou de l’été 1705, 700 000 lors des étés caniculaires de 1718-1719, avec même l’apparition de nuées de sauterelles et une forme de climat saharien sur l’Ile-de-France.

Ces morts, ce sont surtout les bébés et les petits de l’année. Il y a, régulièrement, des générations décimées en France par la chaleur. Actuellement, les principales victimes, dans une proportion moindre, ce sont les vieux. »

canicule,chaleur,1947,réchauffementPour rappel la canicule de 1540 fut également terrible. On a aussi constaté des canicules répétées plusieurs années de suite, comme des séries. Mais l’historien précise: « C’est le froid plus que le chaud qui allait se révéler redoutable. »

Ici, la liste des épisodes caniculaires depuis 1901.

La canicule qui débute est annoncée depuis une semaine environ. Voici l’évolution illustrée par des copies d’écran prises le 20 sur le site windy.com.

 

 

900

L’image 3 montre la situation de ce jeudi 20 juin à 12h00 au sol. On voit l’ouest de l’Europe sous de l’air relativement frais avec 16° à Paris alors que l’est est au chaud, jusqu’à 30°.

canicule,chaleur,1947,réchauffementL’image 4 est ce même jeudi 20 juin à 12h00, mais à l’altitude de 900 mètres. On constate toujours cette différence est-ouest.

L’image qui suit, la 5, est la situation de ce mercredi 26 à 12h00 mais prise également le 20. C’est donc une modélisation. On peut ainsi comparer la projection modélisée d’il y a 6 jours avec la réalité d’aujourd’hui (image 6).

Il y a quelques différences mais la montée d’air chaud du sud est bien confirmée. On la sent sur le corps comme on la voit sur carte.

canicule,chaleur,1947,réchauffementL’autoroute espagnole  pousse un souffle brûlant jusqu’en Autriche. Pendant ce temps la Russie, la Biélorussie et une partie de l’Ukraine restent dans une relative fraîcheur par rapport à nous.

Après un mois de mais plutôt frais et un juin mitigé, le ciel voudrait-il se rattraper?

La bonne nouvelle sont les pluies reçues ces derniers temps: la végétation a quelques réserves d’eau en sous-sol. 

canicule,chaleur,1947,réchauffementUne autre bonne nouvelle du réchauffement est l’allongement si agréable des étés. En 1960 il y avait environ six semaines passables entre juillet et août à Genève. Maintenant on va vers 10 semaines. Formidable, non?

 

 

 

 

 

Catégories : Météo 5 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Merci Homme libre enfin d'autres voix que la mienne prennent le relais afin de rassurer une majorité de névrosés du climat qui forcément ne peuvent se souvenir car n'étant pas nés
    Je peux confirmer ,les près avaient une couleur ocre
    En tous cas une chose est certaine on arrive a faire peur aux gens avec trois rien
    Bel été pour vous

  • Peu importe le mois. En attendant vendredi:
    http://www.severe-weather.eu/mcd/all-time-heat-records-are-likely-to-be-exceeded-across-s-france-on-friday-june-28th-2019/

  • En clair, il faudrait que la "canicule" commence le 1 juillet à 00h01 pile pour que ça joue...et qu'elle finisse 3 semaines plus tard, pile évidemment.

    On se demande ce que peuvent représenter 10 jours dans l'espace-temps...

  • @ Daniel:
    ¨
    Oui, il y a du record dans l’air. Concernant Genève on verra pour celui du 30 juin 1950: 35,7°. Pour le moment le record genevois de cette décade de juin reste en 2003 (36,5° le 25 et 35,8° le 23), devant 1950 (35,7 le 30).

    https://www.meteo-geneve.ch/records/mois/juin

    On est encore en-dessous des 34,3° du 22 juin 2017.

    https://www.prevision-meteo.ch/climat/journalier/geneve-cointrin/2017-06

  • Record absolu enfoncé officiellement: de 44.1° en 2003 à 45.9° hier dans le Gard. Selon une source, les 46° ont même été dépassés localement, mais il n'y a pas des thermomètres météofrance partout. A noter que la chaleur était sèche (plus supportable que la chaleur humide).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel