Temps heureux pour les chats sauvages

Du soleil, des lisières de bois, des hautes herbes, des campagnols en abondance: quoi de mieux pour le chat forestier, Felis silvestris silvestris? Justement, 2017 et 2018 ont été des années fastes pour les campagnols. Les spécialistes parlent de hausse massive de leur population.

 

chat,chat sauvage,campagnolPourquoi?

Selon 20 Minutes:

« La raison de cette hausse massive est à chercher dans la longue et chaude période de végétation de 2017. A la faveur de ces températures clémentes, les campagnols ont pu produire une, voire deux portées de plus que d’ordinaire. »

 

Chaque femelle campagnol peut engendrer jusqu’à 100 petits par année. C’est la cata pour les cultures: « Chaque individu grignote en effet environ 150 grammes de racines par jour », tant de cultures fourragères que de vergers.

 

Les chats des fermes ont en principe la fonction de réguler les populations de rongeurs – réguler étant un mot joli pour dire qu’ils les étripent. Ils ne sont pas les seuls: les renards et les rapaces s’adonnent allègrement au festin de souris fraîche.

 

chat,chat sauvage,campagnolLes chats sauvages, pas idiots, ont rappliqué dare-dare de France dès qu’ils ont su que la Suisse devenait un formidable garde-manger. Et les voilà au pied du Jura, en route pour reconquérir l’Helvétie!

 

Le campagnol est l’avenir de Felis silvestris silvestris.

 

 

Catégories : Bestiaire 3 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • Et bien, en voilà des nouvelles inattendues en ce jour de Pâques:-))
    J'avais en effet vu un documentaire sur cette prolifération de campagnols; on y expliquait que les "régulateurs" étaient les oiseaux de proie, petits ou grands, peu importe. Mais que dû au déboisement, au manque d'endroits où se poser, où nicher, ces prédateurs s'éloignaient de plus en plus des "champs à campagnols"...Ah l'agriculture intensive!

    Mais que dire si c'est la fête pour les chats sauvages français?

    Bon week-end John, ici et depuis une semaine il fait un temps à ne pas mettre un campagnol dehors.

  • :-))

    L'éloignement des rapaces profiterait alors au chat forestier.
    Je n'en ai jamais rencontré, ou alors je l'ignorais. Mais une nuit j'ai croisé un renard, sur un sentier. Lui et moi avons eu la peur de notre vie!
    :-D

    Nous ici avons eu une semaine bien ensoleillée, fraîche au début et plus douce depuis vendredi. La bise a cédé.

  • Peut-être que le Felix a aussi entendu parler de la gentillesse de certains helvètes :-)

    http://brigitteschuster.com/swiss-cat-ladders#bilder-fuer-medien

Les commentaires sont fermés.