Appel d’offre de Charlize Theron : « Je suis complètement disponible »

Belle, riche et célèbre? Cela ne suffit pas. L’actrice sud-africaine se morfond. Et le dit à qui veut l’entendre ou veut profiter de l’opportunité. Elle, généralement discrète sur son intimité, lance un véritable appel d’offre via les médias.

femme,homme,charlize theron,couillesPaire de

Les versions varient légèrement d’un support à l’autre, selon le degré d’auto-censure pratiqué dans chacun d’eux. Sur Potins.net l’astérisque émascule le mot qui reste cependant présent dans la phrase:

« Cela fait 10 ans que je suis célibataire. Il faut juste que quelqu’un s’achète une paire de co***les et se lance. Je suis complètement disponible. »

Le Matin en ligne reste prude:

« Charlize Theron aimerait que ses potentiels soupirants «se fassent pousser une paire et se fassent connaître», car elle est prête à trouver l’amour. »

Se fassent pousser une paire? Sûrement pas une paire de cornes. Le Matin sait que le lecteur va penser: couilles. Petit rappel de sens pour couille: le terme évoque les notions de courage et de virilité. Pourquoi ne pas l’écrire? C’est un mot de bon français. Trivial mais correct.  

Pourtant l’actrice la mieux payée au monde en 2019 a engrangé environ 75 millions d’euros entre avril 2018 et avril 2019, qui font monter son patrimoine total à près de 215 millions d’euros. 

 

 

femme,homme,charlize theron,couillesTerriblement, complètement

C’est donc un beau parti, comme on disait dans le temps. Même à 43 ans. Mais  bien que riche, célèbre, sexy et bien dotée par la nature, elle n’arrive pas à rompre son célibat de dix ans d’âge. 

Sur Actudaily, qui relaie le site Entertainment Today à l’origine de l’info, c’est plus clair: 

« Cela fait 10 ans que je suis célibataire. Il faut juste que quelqu’un s’achète une paire de couilles et se lance. Je suis terriblement disponible. »

J’aime beaucoup ce terriblement disponible. Mais je suis étonné qu’une une femme aussi flamboyante et intéressante ne trouve pas d’homme. Elle laisse entendre qu’ils n’ont pas assez de couilles pour oser l’approcher, alors que, terriblement disponible, complètement disponible, elle en crève et se dessèche. 

Étonnante aussi cette référence aux couilles, associée à la séduction, au courage et au final à la conquête d’une femme terriblement disponible. Ce reproche de manquer de couilles, au point de suggérer d’aller en acheter une paire, peut être vu comme un incroyable machisme, du machisme dans sa version la pire, qui assimile les hommes à des testostéronés incultes et suggère que la relation amoureuse est le fruit d’une conquête ou d’une marche du combattant.

Mais on peut aussi y entendre le besoin d’une femme. Dit clairement, il donne un coup de vieux à la campagne MeToo: cette femme veut qu’un homme l’entreprenne. Mais les hommes veulent-ils encore entreprendre une une relation avec une actrice multimillionnaire de Hollywood dans l’ambiance actuelle du monde occidental?

 

 

femme,homme,charlize theron,couillesDéroute de biroute

Il faut savoir: soit les hommes en font trop et devraient être moins insistants, moins sollicitants et plus réservés, soit ils n’en font pas assez et ce sont des lavettes sans couilles.

Je ne sais pas à qui elle adresse cet appel d’offre. Je doute qu’un nettoyeur des rues soit le bienvenu. C’est un peu normal: on fraie dans des eaux proches des siennes. Le riche avec le riche, le pauvre avec le pauvre. Et puis, pour le rencontrer elle devrait aller boire des canons dans des bars infâmes.

Elle va donc chercher dans son milieu. Or quel homme voudra faire sa cour à une femme qui les traite ainsi de sans-couilles? Elle a peut-être raison, beaucoup d’hommes n’osent peut-être pas – à cause de leur propre histoire, ou parce que la dame les impressionne au-delà du raisonnable. Mais je ne suis pas sûr que taquiner les mâles sur leur biroute en déroute soit la bonne stratégie.

Il vaut mieux ne pas reprocher ce genre de choses aux hommes. Ils sont déjà hypersensibles sur la question. Si une femme vient leur dire qu’ils n’en ont pas, c’est trop négatif pour les motiver. Ou alors, mis au défi par Charlize, ils voudront prouver le contraire. Cela pourrait leur donner l’impression qu’ils n’ont plus besoin du consentement, la demande explicite et le défi de la dame en tenant supposément lieu.

Mieux vaut une formulation positive: « Macho wanted, civilisé et qui en a ».  En synthèse: un mec, un vrai.

Charlize Theron est l’avenir du couillu.

 

 

Catégories : société 7 commentaires Lien permanent

Commentaires

  • "Mais je suis étonné qu’une une femme aussi flamboyante et intéressante ne trouve pas d’homme." J'allais vous reprendre là-dessus mais vous y répondez dans la suite du texte. Pour être clair, si vous êtes richissime mais pas seulement : entrepreneur à succès, donc riche ET puissant, si vous êtes très beau et très séduisant, alors Charlize Theron vous recherche. Il y aurait Clooney mais dommage, il est déjà pris. Bonne chance, Charlize. Vous n'avez pas fini d'être célibataire. Comme la plupart des gens, d'ailleurs...

  • Il y a des pages spéciales pour cela dans tous les quotidiens et souvent elles n'annoncent pas non plus les prix.

  • Hors-sujet, mais il faut que ça se sache:

    https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/enfants-voles-dangleterre

    Un ami anglais me disait que le Royaume Uni est un pays fasciste. Maintenant je le crois.

  • Bobobop, elle protège bien Charlize, elle vaut bien un homme même en dior, à elle seule, elle vient à bout de toute une horde de fou furieux, il est k.o Max à côté, y’en a même qui l’on vu valdinguer.
    j’ai bien envi de dire une blagounette bien gratinée mais bon c’est pas le moment ces jours ci.(je pense que c’est pas très chair, et que c’est à porter de toutes les bourses).

  • @ Mère-Grand:

    oui, il y a une sorte de mise en vitrine dans cette déclaration. Personnellement je pense que cela doit rester dans la sphère intime, éventuellement être partagé avec quelques proches.

    Un homme n'entreprend pas une femme simplement parce qu'elle est disponible, sauf pour une relation rapide et ponctuelle, s'il y a accord clair (si possible) au préalable.

    Je note en positif qu'elle évite l'écueil victimaire.

  • Ben qu'elle se prenne en main, se fasse pousser une paire et arrête de ronchonner...

  • Lamentable et grotesque ...

    Je comprends les hommes qui ne sont pas intéressés parce que si c'est pour "se retrouver avec une plainte pour harcèlement, viol, escroquerie (elle s'expose financièrement), etc..., ils n'ont aucune envie de faire la UNE de la presse pipeule !

Les commentaires sont fermés.