26 janvier 2019

Greta Thunberg, nouvelle Fifi Brindacier teigneuse

Difficile de ne pas la voir dans les médias, son déplacement à Davos est commenté largement comme celui d’un ministre. Elle est courageuse, la petite. Faire face aux décideurs politiques et leur envoyer la purée ne doit pas être de touts repos.


greta thunberg,panique,climat,réchauffement,brindacier,davos,wef,apocalypseJeunisme

D’un côté je trouve formidable qu’une adolescente soit aussi droite dans ses pompes à 16 ans, et dispose d’une aussi puissante détermination. D’où lui est venue cette vocation à parler en public? À prendre un rôle de leader? Je l’ignore. Sa nature, ou son éducation.

On trouve probablement un caractère fort, pas trop émotif, sûr de lui, et porteur d’un charisme messianique. Je l’imagine aussi bien entourée et coachée. On ne part pas en croisade pour sauver la planète et pour botter les fesses des grands sans préparation. Et puis elle a cet enthousiasme de la jeunesse, prêt à embrasser de nobles causes. 

On fait d’elle une icône. La presse monte en épingle les faits et gestes de cette nouvelle Fifi Brindacier qui porte porte tresses comme l’original.

On dirait une série de Martine: « Greta manifeste avec les élèves suisses », « Greta, la môme qui engueule les adultes », « Greta passe la nuit sous tente par -18° », « Greta a mis 32 heures pour rallier Davos en train », « Greta bouscule les élites », « Greta donne un coup de pied aux puissants », « Greta impressionne », « Greta veut vous faire ressentir la peur qu’elle ressent chaque jour », etc.

En même temps elle n’est qu’un objet médiatique porté par son jeune âge. À trente ans on l’écoutera moins. Notre société fait dans le jeunisme. Elle n’a rien découvert ni inventé, n’a pas encore d’expérience des choses. Elle relaie le discours cataclysmique qui prévaut aujourd’hui, qui n’est pas le sien mais qu’elle endosse intégralement.

Je ne glorifie pas a priori la fraîcheur de la jeunesse, et ne me laisse pas engueuler par une môme de 16 ans. Surtout si elle n’a que de la théorie anxiogène en tête.

 

 

greta thunberg,panique,climat,réchauffement,brindacier,davos,wef,apocalypseFamines

Elle a par exemple déclaré à Davos: « Je veux que vous ressentiez la peur que je ressens chaque jour. » Elle en est rendue là: la peur. Parce que des adultes matraquent en permanence depuis des années un discours apocalyptique. Elle montre le résultat de ce matraquage depuis l’école primaire: une nouvelle génération qui n’a que la peur pour avenir. Quel désastre.

Mais une population terrorisée est malléable et obéissante. Elle ne pense plus par elle-même et cherche par tous moyens à trouver un protecteur. On peut se demander à qui profite la grande peur climatique. Je ne cède pas à cette peur déraisonnable ni à la culpabilité, pour diverses raisons déjà abordées sur ce blog. Je pense que comme par le passé le réchauffement est une chance pour la vie sur la planète.

Je pense aussi que tenter de manipuler le climat est à la fois fou, arrogant, démesuré et dangereux. Et probablement impossible tant la machinerie planétaire a ses propres logiques dans sa puissance incomparable.

On peut certes diminuer les émissions de CO2, mais cela pourrait ne rien changer: des publications s’opposent au Giec sur le fait que le CO2 serait la cause du réchauffement.

Diverses études montrent qu’il n’en serait que la conséquence. Auquel cas s’attaquer à ce gaz, qui représente 0,04% de l’atmosphère, ne servira au mieux à rien, au pire à plonger la Terre dans un nouveau petit âge glaciaire, avec à la clé le retour des grandes famines. Je crois davantage au captage du carbone qu’à sa suppression, qui serait une vraie catastrophe pour la vie végétale et la photosynthèse.

 

 

greta thunberg,panique,climat,réchauffement,brindacier,davos,wef,apocalypsePanique

Pourtant Greta Thunberg a déclaré sur la page Facebook de KlimatSverige:

«  … bien sûr arrêter de voler et aller vegan seulement n’est pas la solution. Nous devons viser un mode de vie zéro carbone dès que possible. »

Malheureusement les vegan se font remarquer par leur sectarisme et leur agressivité anti-sociale.  Mais  si c’est pour « sauver le monde » comme le dit Greta tout est permis. Hélas.

Sauver le monde? La Terre a survécu à tellement pire que l’on est tenté de rire aux éclats devant cette injonction. Sauver le monde… Au mieux c’est nous sauver nous-mêmes, par un réflexe égoïste et normal de conservation.

Sauver le monde? Cette arrogance est la même que celle de leur aïeux. Fondamentalement Greta ne change rien aux comportements mentaux de nos contemporains. Et quand un journal annonce avec satisfaction que Greta bouscule les élites, cela veut-il dire qu’elle est populiste mais que chez elle c’est bien?

Mais ce qu’exprime son visage, un visage à l’expression un peu teigneuse et hallucinée, ne m’inspire pas. Cette dureté, cette absence visible d’émotions, alliées à un discours moralisateur construit sur une peur quotidienne et une urgence hypothétique, ne présagent pas d’une pensée radieuse et incitante pour l’avenir. Pourtant les adultes présents au WEF louent la demoiselle comme des décérébrés.

Si les enfants font la loi aux adultes on est très mal.

Notez, elle annonce la couleur: « Ich will nicht Eure Hoffnung, ich will, dass Ihr in Panik geratet. » Traduction limpide de son intention: « Je ne veux pas de votre espoir, je veux que vous soyez pris de panique. »

Ce sera sans moi. Je ne suis pas encore assez fou pour donner le pouvoir sur moi à une môme de 16 ans qui vient juste de relire son digest sur le réchauffement.

 

 

 

14:47 Publié dans Environnement-Climat | Lien permanent | Commentaires (41) | Tags : greta thunberg, panique, climat, réchauffement, brindacier, davos, wef, apocalypse | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Dans le passé il y avait les jeunesses communistes ou hitlériennes. Aujourd'hui je ne connais que deux factions qui manipulent et fanatisent les enfants pour les envoyer au front: Les djihadistes et les verts.

Écrit par : Eastwood | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Bonjour Homme libre qu'il fait bon lire un texte intelligent
La similitude avec Martine est fort bien trouvée
Et tout comme vous on est nombreux à refuser toute allégeance à une société de mioches à peine sevrés
Bonne journée

Écrit par : lovejoie | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Ohhh Fifi longues chaussettes, my best friend ever ;-)

Écrit par : oncle alfred | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

"Aujourd'hui je ne connais que deux factions qui manipulent et fanatisent les enfants pour les envoyer au front: Les djihadistes et les verts."
Très juste. Les manifestations des jeunes crétins pour le climat étaient particulièrement significatives. David Moginier dans 24 heures d'aujourd'hui a trouvé la bonne formule : "Que les politiques et les patrons s'occupent du problème du climat, moi, j'ai déjà manifesté vendredi..."
Et les petits crétins vont continuer d'aller à Barcelone se bourrer la gueule avec Easy Jet pour 20 balles, de passer leur temps avec leur nez sur leur smartphones, y compris au volant lorsqu'ils arrivent à l'âge de conduire et de se battre pour chausser des baskets les plus hideuses mais très chères...
Crétins écoliers comme crétins étudiants : vous êtes parfaitement méprisables.

Écrit par : Géo | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

@Géo,

*****

D après vous, les Ecoliers et les Etudiants sont des "méprisables et des crétins"?

Et vous, n avez pas subi un lavage de cerveau, un grave, quand vous aviez leurs âges mais qui perdurent à ce jour, la preuve comme vous parlez ainsi de ces jeunes?

Dans le cas échéant, pourquoi voulez-vous que vos enfants et vos petits enfants, au cas où, qu ils ne se comporteraient pire que leurs parents ou grands parents mais est-ce possible quand on lit vos écrits? Néanmoins, ils ont une conscience plus aigue et plus honnête que vous!

Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 27 janvier 2019

Charles 1905@ "Suck my dick, not plastique", c'est un slogan que vous soutenez?

Écrit par : Géo | 28 janvier 2019

Bon billet John, vous auriez quand même dû préciser que cette jeune fille présente un syndrome d'Asperger, une forme particulière d'autisme, sans handicap de langage ni intellectuel, mais qui empêche le sujet atteint de décoder comme nous le faisons les infos qu'il reçoit. En quelque sorte, son logiciel lui fait voir le monde à travers d'autres fenêtres, selon l'expression d'un psy américain.
On ne l'appelle plus ainsi et c'est évidemment plus compliqué, mais ce n'est pas le lieu pour un traité de psychiatrie.

Vous trouverez sur la toile de bons liens qui parlent de cette affection « invisible », entre autres :

https://www.reiso.org/articles/themes/handicaps/308-le-syndrome-d-asperger-handicap-invisible

https://asperger.autisme.ch/syndrome

Ce qui peut expliquer la rigidité de son discours et de ses positions « doctrinales ». Les Asperger ont aussi de bons côtés (fidélité, honnêteté, méticulosité…), même s’ils peuvent être emmerdants à vivre pour les autres.

Écrit par : Gislebert | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Je vous remercie pour ces précisions utiles pour comprendre cette personne.
Je la taquine, mais gamine ou teigneuse ne sont pas forcément des termes négatifs dans mon esprit. Je le précise.

Je parle d'ailleurs d'un système carburé par une grosse charge émotionnelle dans lequel elle fonctionne. J'ai l'impression d'assister en direct au résultat d'un vaste conditionnement où la réalité et les controverses sont devenues moins importantes que le degré d'émotion dramatisée et le fait d'être "quelqu'un de bien" si l'on manifeste pour le climat ou pour sauver le monde.

Moi non plus je ne veux pas voir la Terre être détruite. L'hypermobilité et les villes tentaculaires le font déjà en partie, plus peut-être que le réchauffement. Mais les changements, s'ils continuent et durent, ne feront pas cuire les gens. Même les éventuels dommages climatiques, comme pour l'ouragan Irma, peuvent être anticipés.

Les pays-Bas ont dû s'adapter et ont fait reculer la mer par des digues. Les êtres humains s'adapteront.

Le rôle de Greta n'est pas négligeable car elle contribue à fixer une croyance, une émotion et une posture politique ensemble dans la culture populaire.

Écrit par : hommelibre | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Vous êtes bien sévère Géo, et plutôt insultants pour eux.
Je ne peux leur faire le reproche de croire aux cataclysmes car je vois le travail à faire pour sortir de l'information-propagande.
Je critique plutôt le fait qu'il n'y ait plus de débats.
Mais, non, de mon point de vue ils ne sont pas des crétins. Ils agissent pour ce à quoi ils croient, et c'est honorable. C'est la croyance qu'il faut discuter.

Écrit par : hommelibre | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Gislebert@ Bonne remarque sur Greta T. Je n'ai appris le côté Asperger que cet après-midi en lisant le journal. Personne n'avait cru bon d'en parler avant, on se demande bien pourquoi...
"Les Asperger ont aussi de bons côtés (fidélité, honnêteté, méticulosité…),"
Bien plus que ça. Il se trouve que ce syndrome implique souvent des facultés intellectuelles supérieures, voire incompréhensibles et "magiques" pour nous. Ce type capable de réciter plus de 20'000 décimales de pi. L'autre capable de dessiner New-York avec exactitude juste après un seul survol en hélicoptère...
J'ai fait un voyage en Espagne il y a quelques années avec quelqu'un du genre, surdoué en chant et musique. Très impressionnant...
En d'autres termes, ces gens présentent des facultés du cerveau que l'on attribuait autrefois au domaine de la magie et de la sorcellerie...

Écrit par : Géo | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Géo@

Vous avez raison, mais vous citez des cas exceptionnels. Il n’y a pas que des génies, comme chez les individus dits normaux. En fait, les « Asperger » souffrent surtout d’un handicap social. Un autre lien qui montre leurs aptitudes au travail, au risque même d’être exploités :

https://www.gbnews.ch/lemployabilite-des-personnes-vivant-avec-le-syndrome-dasperger/

Ce qui ressort également, c’est l’importance de l’accompagnement, de l’encadrement, parents ou autres. Ce qui rend évidemment très tentantes la manipulation et l’instrumentalisation par des proches agissant en coulisses, son « coaching » pour causer le gaulois, ce qu’a déjà relevé notre hôte dans son billet. Au fait, John, vous l’avez édité votre roman ?

Écrit par : Gislebert | 27 janvier 2019

Ce matin je suis allé faire des courses à vélo. Aller-retour 18 kilomètres. Comme tous les samedis. Il y a des jours où je supporterais avec plaisir quelques degrés de plus.

A mon âge, 72, je n'aurais pas été admis dans le cortège des apprenants en grève.

Je suis également frappé par l'empire que peuvent prendre certaines thèses scientifiques sur l'opinion. On ne va pas invoquer nécessairement un complot mais restons zens :) entre les mouvements climatiques à grande échelle et les activités humaines le lien est encore incertain.
Cela ne vous rappelle-t-il pas les mouvements qui s'opposent aux vaccinations que ce soit au Pakistan ou à Lucerne, entre autres.

La balade de Greta à Davos sera-t-elle le déclencheur d'une nouvelle Croisade des enfants(1212)?

Écrit par : nEmo | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

"Ils agissent pour ce à quoi ils croient, et c'est honorable. C'est la croyance qu'il faut discuter."
Comme je vous l'ai écrit, ils n'ont pas du tout l'intention de renoncer à leurs vols mensuels sur Londres, Barcelone et autres pour faire la teuf. Ni à leur smartphone, ni à jeter le plus possible de canettes en alu dans le paysage. Appelez ça comme vous voulez...

Écrit par : Géo | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Je me dis aussi: à voir dans 10 ans quel sera leur mode de vie réel.
Mais cela fait partie des évolutions. Ils croient à ce qu'ils font comme moi-même j'ai cru à ce que je faisais.

Écrit par : hommelibre | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

HL et les commentateurs, merci pour vos lignes !

Dans le mênme ordre d'idées le commentaire d'Y. Terrani sur RTS

https://www.rts.ch/play/radio/emission/signature?id=1784441

Au moins le futur de Greta est tout tracé. Avec notre époque qui a besoin d'icones sortis du néant pour éviter de réfléchir, Greta n'aura plus jamais besoin de travailler jusqu'à la fin de sa vie !!

... un peu comme Cohn Bendit !!

Écrit par : A. Piller | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

"... un peu comme Cohn Bendit !"
Surveillez vos écrits, s'il-vous-plaît. LUI, il parle directement à Macron, comme "on" le rappelle sans cesse aux Français d'en bas.

Écrit par : Mère-Grand | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Face au volcan TOBA elle ne fait pas le poids!

Écrit par : Dominique Degoumois | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Si je comprends bien cette jeune souffrirait du syndrome d'Asperger ?
Voilà ce qui change mon point de vue à l'égard de cette enfant
Ceci étant quand on sait le nombre de jeunes dont le cerveau est domestiqué par des ONG/ sectes il ne faut s'étonner rien

Écrit par : lovejoie | 27 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Et par les iPhone/amazone et les soeurs kardashian!

Écrit par : Dominique Degoumois | 27 janvier 2019

En effet indépendamment du contexte, sa présence publique forte est un exemple positif pour d'autres personnes atteintes du même syndrome.

Écrit par : hommelibre | 27 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Dans toute cette histoire assez amusante les personnes s'occupant de la communication sont à féliciter.
Effectivement cette année "Davos" était en perte de vitesse dans les médias certains diraient les "NEWS".

Cette brave jeune fille a été et est un magnifique alibi pour crédibiliser cette réunion de "ploutocrates".
Les journaux ont pu faire leurs commentaires d'une niaiserie affligeante en nous faisant couler une petite larme. C'est bon pour la vente des journaux et ça déculpabilise.
Brave gamine peut on lire; quel bel exemple positif, magnifique prise de conscience, on doit réfléchir à notre bilan carbone, etc...
Bref, les cons ont bonne conscience et cerise sur le gâteau ils sont heureux.
Tout le monde il est beau tout le monde il gentil. (A chanter chaque matin.)

Écrit par : Boccard | 27 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

@ Boccard: c'est vrai qu'il y a eu peu d'analyses sur le WEF. Elle par contre a été omniprésente.

J'approuverais qu'un adulte lui tienne tête et refuse ouvertement d'entrer dans sa panique, même s'il peut comprendre qu'elle a peur (pour de bonnes ou de mauvaises raisons). Entendre un ressenti est une chose, le faire sien en est une autre. Sa posture est celle des alarmistes: l'affect mis à la soutenir fait que la critique est difficile. L'alarmise surfe trop sur l'émotion et le jugement moral, on n'est plus dans le débat ouvert et encore moins dans la science.

Il me paraît bien d'apporter la contradiction à ce courant, surtout aux jeunes gens, enfin ceux d'entre eux qui semblent s'engager sur cette ligne émotionnelle et impérative.

Écrit par : hommelibre | 27 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Gislebert, oui, chez Publibook. On le trouve chez Amazon, peut-être ailleurs aussi.

Écrit par : hommelibre | 27 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Je n'interviens pas en général sur ce sujet: je ne suis nullement un spécialiste, et le sujet m'emmerde prodigieusement. Je ne compte donc en aucun cas proclamer qui a tort ou raison. Mais j'estime qu'en la circonstance, le principe de précaution prévaut. Et si on peut limiter la pollution quelle qu'elle soit, je ne vois pas pourquoi on se priverait. Donc, qu'une pression s'exerce sur des gens dont le seul intérêt est le profit à défaut de tout autre, pourquoi pas. D'autant qu'aucune violence n'est exercée dans le cas présent. Il s'agit d'une jeune fille qui exprime ses préoccupations. Très bien donc.

PDO

Écrit par : PDO | 27 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Prochain Prix Nobel de la Paix? On tient les paris?

Écrit par : olivier levasseur | 27 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

@ Olivier: c'est très possible.

Écrit par : hommelibre | 27 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Oui, ok. Mais le problème n'est pas du tout la jeune Greta, qui est Asperger comme on l'a dit plus haut, c'est l'utilisation que les médias font d'elle qui est un scandale. Le matin-dimanche, devenu un véritable torchon sous la direction de Ariane Dayer, a fait sa manchette sur " Le climat agite les jeunes, mais n'ébranle pas nos politiciens".
On est dans la malhonnêteté intellectuelle maximum. De la démagogie brute de décoffrage. Bref, du Ariane Dayer bien typique.

Et pour couronner le tout, Christophe Passer, qui a fait un article sur la fin de Lucens, la 1ère centrale nucléaire suisse, ressemblant à un mauvais canular du 1er avril, donnant la parole à un seul extrémiste de gauche, absolument sans compétence aucune sur le sujet, Christophe Passer se révolte contre ceux qui ne supportent plus les journalistes. Il veut plus d'élitisme...

Il ferait mieux de lire le dernier ouvrage de Ingrid Riocreux, Les Marchands de Nouvelles, que je recommande à tout le monde. Cette dame a des analyses brillantes et une intelligence très fine.

Écrit par : Géo | 28 janvier 2019

Oyez oyez braves gens! La religion climatique s'est trouvé sa première sainte! Sainte Greta du réchauffisme, priez pour nous pauvres pécheurs! Oui nous avons peur, oui nous sommes coupables, oui nous ferons pénitence et nous demanderons à dieu le Giec le pardon de nos péchés...
Cordialement, Jacques Louis Davier

Écrit par : Jacques Louis Davier | 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Jeunes crétins, vieux cons, courant, contre-courant, mainstream, alternatif, X de F, Y de F, voyons, voyons, laissez-moi réfléchir...

Écrit par : lagrangien | 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

@ PDO:

"... elle exprime son opinion": je vous trouve un peu angélique sur le coup. C'est un évangile. P'têt pour ça que vous êtes angélique...
:-)

Au fait le CO2 n'est pas un polluant.

Écrit par : hommelibre | 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Cher Homme Libre,

Bien sur que je suis angélique: par le passé, j'ai eu une telle commisération ici même dans certains cas que je me suis tenu à quatre pour ne pas entacher cette appréciation ô combien flatteuse. Je suis sur que vous avez apprécié cette rigueur qui me caractérise. :-)

Cette jeune personne est influencée? Nous le sommes tous: vous, moi, il, elle. Dans le déluge d'informations qui déferle, malgré tout, nous faisons nos choix des éléments "qui nous parlent", ou plus exactement, qui nous touchent et en final, auxquels nous adhérons.

Elle a fait ce choix la? Très bien, et même si sa vision aboutit, ça gêne qui? Qui vivra moins bien si on restreint les émanations de CO2? Je ne vois pas ce qui impacte négativement la population à construire "zéro émission", à rouler en voiture électrique, ou beaucoup mieux, en motorisation hydrogène. La bière aura toujours le gout de bière, le chocolat sera toujours du chocolat... ce n'est même pas un effort, ni de vie ni d'adaptation. Je ne compte vraiment pas m'opposer à ce choix. Il ne me coûte rien.
Et vraiment, ça ne m'arrache pas la peau des fesses de recycler mes boites de coca, de porter mes chimies à la déchetterie, et un jour à changer de chaudière pour diminuer les émissions de gaz brûles.

(on peut aussi prétendre que c'est parce qu'elle est prétendument autiste et que de fait ce n'est pas un choix mais qu'elle a été endoctrinée, mais alors, il faudrait mettre dans la balance les centaines de milliers de gens qui ne le sont pas et qui ont les mêmes positions qu'elle).

Je ne parle pas que du CO2 uniquement, je parle d'une attitude globale: pourquoi sans tomber dans l'extrémisme, (végan, écolo... tout ce qu'on veut) tiendrions nous à continuer des pratiques qui risquent (et qui sont) loin de ne pas être nocives et ridicules? On pourrait prendre des milliers d'exemples.

Si il existe une crainte que l'excès de rejets dans l'atmosphère de polluants (et de CO2 pour vous faire plaisir) c'est assez logique d'essayer de les restreindre au mieux, sans tomber dans le délire extrémiste.

On fait au mieux, les domaines sont divers, le CO2 est une partie du problème. Vous n'y croyez pas, fort bien. D'autres bien. Et chacun a ses arguments. Perso, j'estime que si on peut réduire sans impacter son petit confort de vie, je ne vois -encore une fois - pourquoi on s'abstiendrait.

PDO

Écrit par : PDO | 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Il y a maldonne. C'est le côté religieux qui dérange. L'expression "sauver la planète" est une expression religieuse. Le billet précédent de HL énonçais une longue liste de questions à se poser avant de "manifester pour le climat". On ne peut donc en aucun cas mettre en balance HL et Greta T. Ce qui me dérange, moi, c'est le côté orienté de la religion réchauffiste, donné et soutenu par les médias mainstream.
Et pour ma part, si je dois faire une critique à Ingrid Riocreux, c'est qu'elle croit que l'humanité est immortelle, en citant des auteurs tels que Jean Fourastié.
"Des savants très honorables ont émis l'hypothèse que l'humanité avait encore au moins un million d'années à vivre..."
Ces savants n'ont visiblement pas regardé à quoi ressemble la courbe de croissance démographique des humains...
50'000 humains en -200'000, 100'000 en -100'000, entre 50 et 100 millions en l'an 0, 2 à 3 milliards fin 19ème, 4 milliards en 1940, 8 aujourd'hui bonjour les dégâts...
La courbe va s'infléchir, bien évidemment. Mais cette inflexion ne va pas se faire en douceur et sans douleur.
Donc le problème n'est pas le réchauffement, la pollution des eaux, des terres et des mers, c'est la surpopulation. Et on est déjà en plein dedans. L'Afrique déborde à fond chez nous...
Un scientifique de la démographie nous disait que la part de migrants dans le monde n'est que de 3%. N'empêche, 400'000 personnes par an en France, qu'il faut loger, nourrir, etc, etc...

Écrit par : Géo | 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Bien contente que ma fille de 16 ans soit plus intéressée d’avoir le dernier iphone avant l’apocaypse, rien de plus triste que les enfants politisés ( lobotmises a coup de lavage de cerveau), un enfant devrait vivre son enfance avec insouciance, c’est le propre de l’enfance!

Écrit par : Frieda | 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Pour nous mettre tous d'accord, les Français de Arte sont allé chercher une concurrente de Greta, une certaine Hanouna de Belgique, pour éviter de parler de Davos, qui les rend fous de jalousie. Pauvres Français...
(voir 28 minutes ce soir, avec l'inénarrable Quin)

Écrit par : Géo | 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Je suis étonné que M. Homme Libre a laissé passer ce texte, peut être pour donner à ce commentateur les "dimensions" qu il mérite... Je suis satisafit que j ai tapé dans le mille sans l en vouloir...

------------------------
Charles 1905@ "Suck my dick, not plastique", c'est un slogan que vous soutenez?

Écrit par : Géo | 28 janvier 2019

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2019/01/26/greta-thunberg-nouvelle-fifi-brindacier-teigneuse-296972.html
------------------------

Bien à Vous M. Homme Libre.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

@ Charles 05:

Inspecteur Gadget, sors de ce corps!!!

...

:-D

J'ai hésité, je ne comprenais pas le sens, la formulation n'était pas une attaque personnelle. Je me suis dit que cela avait peut-être du sens entre vous, une référence à un autre dialogue, ou à un slogan que je découvrais. Cela ne semble pas être le cas. Dont acte.

P.S.: vous avez mis le lien, mais nous sommes déjà sur ce billet.
:-)

Écrit par : hommelibre | 28 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Sur la Une du journal 24 heures, nous avons eu droit à une photo de la manif des jeunes idiots décervelés, avec de multiples pancartes. Et sur l'une d'elles, ce slogan ridicule. Ridicule ? Les autres l'étaient tout autant mais eux étaient politiquement corrects...
David Moginier de 24 heures a cru bon de s'excuser d'avoir laissé passer cette photo avec ce slogan. Les Grands Prêtres de la TdG, en charge de la manipulation des idiots genevois, ont eu le réflexe de la stopper...

Écrit par : Géo | 29 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Wikipedia donne quelque infos interessantes: elle serait Asperger (une forme d'autisme) et aurait, dit l'article, forcé sa famille à devenir vegan et à ne plus prendre l'avion. Cela en dit déjà un peu plus sur ses motivations et sa tenacité.

Écrit par : Henry | 29 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Je n'ai peut-être pas bien mis l'info en valeur, mais c'était assez stupéfiant de voir que pour les Français de C à voir, ce qui se fait de plus chic dans le genre "comment il faut penser aujourd'hui en France" à l'usage des ménagères (et des vieux schnoques dans mon genre, sauf que les vieux schnoques sont là pour ricaner...) (surtout de cette pauvre Anne-Elisabeth Lemoine), eh bien leur Greta à eux s'appelle Hanouna et c'est en Belgique qu'elle sévit. Avec les mêmes d'admiration sans bornes vis-à-vis du "courage" et de la "volonté tenace" de cette "merveilleuse adolescente"...
Y a t-il encore une seule personne en Europe qui prend au sérieux les gnomes de l'info appelés journalistes ? Et ils n'arrêtent pas de se demander pourquoi on les déteste...

Écrit par : Géo | 29 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Faisons profiter nos petits camarades de nos lectures, même si la dactylo et moi...
"Rappelons que pour les médias, le réchauffement planétaire inéluctable, continu et d'origine anthropique n'est pas uniquement une thèse vraisemblable : c'est un véritable dogme, sur la base duquel on peut discriminer entre les fréquentables et les "sulfureux", au même titre que sur d'autres questions chaudes (immigration, homoparentalité, etc...). Dans ces conditions, reléguer la neige au rang d'"épisode" est théoriquement puissant : discrètement mais avec insistance (puisque l'expression "épisode neigeux" s'est généralisée), on rappelle que cette période d'intempéries glaciales n'invalide pas le phénomène global sur lequel notre esprit doit rester concentré avec une forme de terreur tétanisante...même quand nous avons les pieds dans 15 centimètres de neige !"
Ingrid Riocreux, Les marchands de nouvelles, p.168.
"terreur tétanisante" a été écrit bien avant que n'apparaissent les Greta et autres Hanouna...

Écrit par : Géo | 30 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

C'est une inversion que l'on retrouve très souvent, vous pouvez constater que dans la publicité ce sont toujours les femmes qui commandent leur mari, et les enfants qui commandent leurs parents. Il me semble d'ailleurs que la mère de Greta a mis fin à sa carrière de chanteuse d'opéra parce qu'elle avait été convaincu par sa fille de 15 ans. En effet les déplacements aéroportés nécessaires à la carrière d'une chanteuse d'opéra sont bien trop polluants.

On a donc ici le résultat d'une éducation typiquement suédoise qui place les enfants sur un piédestal, et les parents en sont réduits à l'impuissance. Et voilà le pays que l'on appelle le modèle de l'Europe .

Étant de culture méditerranéenne tout cela me paraît tout simplement inconcevable.

Écrit par : Timur Leng | 03 février 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.