25 janvier 2019

SexWar 2 : Marie, Adolpha, Amber et Asmae s’en vont en guerre

Dans ces épisodes de la guerre des sexes, Marie Laguerre s’est fait un nom. On se souvient peut-être de cet incident près d’une terrasse de café à Paris. Elle avait été frappée dans la rue par un inconnu. La scène commence à 0’13’’ sur la vidéo 1. N’hésitez pas à agrandir l’une ou l’autre vidéo ou image selon le besoin.


gillette,féminisme,agressions,fausses accusations,trafic humain,marie laguerre,amber heard,asmae,jacqueline sauvage,les invisibles,toxicitéInsultes croisées

En haut de l’image vidéo, en rouge, Marie Laguerre croise le jeune homme. On le voit s’adresser à elle. Au début elle ne le regarde pas. Quelques pas plus loin on la voit se retourner. On ne sait ce qui se dit. Puis elle disparaît en bas à gauche et lui à droite. 

À 24’’ on constate que tous les clients regardent dans la direction de la jeune femme. Elle a insulté son agresseur (on le saura par la presse). À 26’’ l’homme revient. Les clients sont dès lors absorbés par l’incident.

À 31’’ Marie, la femme en rouge, réapparaît en bas à gauche. Elle revient vers l’homme. À 34’’ il lui assène un coup violent à la tête puis s’en va. La jeune femme est sonnée. Des clients tentent alors d’intervenir. Au final l’homme sera retrouvé et condamné à 6 mois de prison ferme.

Le comportement de cet homme est inacceptable, sans aucune discussion possible. Son culot est sidérant. Rien ne justifie son geste violent. Mais Marie aurait-elle pu l’éviter, non par soumission mais pour sa propre sécurité? Probablement. En effet elle semble d’abord passer tout droit  pendant quelques pas, avant de se retourner.

Ces quelques pas doivent être compris comme une fuite. Elle ne réagit pas en face, mais plus loin, avec une petite distance de sécurité. L’éloignement des protagonistes écarte le risque de confrontation directe. Or la fuite, qui peut être salutaire, attise parfois le risque d’agression.

Elle l’a reconnu dans la presse: elle a insulté l’homme après l’avoir croisé, à cause des remarques lourdingues qu’il avait faites sur elle. Les insultes ont visiblement été entendues par les clients qui tournent la tête vers elle. Ce n’était donc pas destiné à elle-même comme elle l’affirme.

 

 

gillette,féminisme,agressions,fausses accusations,trafic humain,marie laguerre,amber heard,asmae,jacqueline sauvage,les invisibles,toxicitéPas de hasard

Résultat: le gars revient. Elle aussi. Elle retourne vers lui et se prend un coup auquel elle ne réagit pas. Le rapport de force n’est pas en sa faveur.

Quand j’étais gamin et jeune homme on me disait de passer discrètement en cas de tentative d’agression. Répondre sur le même ton, réflexe assez masculin, envenime souvent les choses et nous rend presque co-auteurs de l’agression, puisque nous l’alimentons. Je veux dire que, d’après les images, il ne lui serait peut-être rien arrivé, l’homme ne serait peut-être pas revenu lui donner un coup, si elle ne l’avait pas insulté. Je ne mets pas la faute de l’agression sur elle, je suis simplement pragmatique et réaliste.

Elle a raconté l’incident. Et là elle dérape. Elle dit: « Ce n’est pas de la drague, c’est de la domination. C’est montrer que c’est lui le chef, enfin, c’est un peu la virilité poussée à son paroxysme, poussée à l’extrême… de manière toxique… ».

Et de conclure: « Le problème, c’est l’insécurité systématique que font subir les hommes aux femmes. Certains hommes pensent que la rue leur appartient et qu’on n’a rien à y faire. »

Les mots sont lâchés. Les hommes, donc tous les hommes? Pas des mots de hasard: des mots idéologiquement chargés. Violents. Toxiques. C’est donc une militante au discours radical. Insécurité systématique, toxicité masculine: ces mots impliquent les hommes en général. Pour autant cela ne justifie pas le comportement de cet homme précis, un comportement qui aurait même mérité une réponse plus sévère de la part des hommes présents, comme le maîtriser et éventuellement appeler la police.

 

 

gillette,féminisme,agressions,fausses accusations,trafic humain,marie laguerre,amber heard,asmae,jacqueline sauvage,les invisibles,toxicitéAdolpha

Quant à l’homme agresseur, il ne saurait représenter le groupe masculin mais seulement lui-même. On se demande d’ailleurs pourquoi, si la masculinité est si toxique pour les femmes, autant d’hommes sur la terrasse ont soutenu la victime.

Adolpha, c’est un cran au-dessus. Adolpha Van Meerhaeghe est l’une des personnes sans domicile fixe héroïnes du film Les Invisibles. Elle raconte sur TPMP les violences subies d’un partenaire: fractures, dents cassés, du grave quoi. Un jour elle va à l’étage alors que son mari est au rez. Elle prépare son fusil. La suite sur la vidéo, à partir de 2’30’’.

Elle y raconte sans broncher comment elle a tué son mari et n’a fait que 11 mois de prison. Elle semble réjouie par son geste. Elle a bénéficié de circonstances atténuantes et de la légitime défense, selon elle. Soit. Mais rester avec une personne violente pendant des années, pour finir par la tuer de manière délibérée, cela me paraît injustifiable.

Adolpha, Jacqueline Sauvage: les Françaises sont-elles en passe d’obtenir un « permis de tuer » sous le couvert d’une légitime défense anticipée? La description du monsieur, si les faits sont vérifiés, ne suscite pas l’envie de le plaindre. Mais du moment où elle donne la mort en s’y préparant, délibérément, elle n’est plus tout-à-fait une victime. Pourtant personne sur le plateau ne lui fait de remarque à ce sujet.

On peut se dire que pour cette femme c’est une manière de compenser une force physique moindre, donc une moindre possibilité de se défendre. Malheureusement c’est le concept même d’égalité juridique des sexes, sa pierre angulaire, que l’on corrompt ainsi, au moyen de stéréotypes misandres.

 

 

gillette,féminisme,agressions,fausses accusations,trafic humain,marie laguerre,amber heard,asmae,jacqueline sauvage,les invisibles,toxicitéAmber

Amber Heard est l’actrice pour qui Johnny Depp a quitté Vanessa Paradis. Un mariage a suivi, bientôt rompu par la belle qui accusait Johnny Depp de l’avoir violentée.

Or Johnny vient semble-t-il d’apporter la preuve du mensonge:

« Adam Waldman, l’avocat de Johnny Depp vient de déposer officiellement, devant la justice britannique, des dizaines de fichiers vidéo de caméras de sécurité, ainsi que des dépositions obtenues sous serment de témoins oculaires. Il s’agirait, dit-il de "preuves" que son client n’a jamais battu sa femme, contrairement à ce qu’elle a dit lors du divorce. 

Les témoins interrogés, dont des agents de police intervenus au moment des faits, affirment qu’Amber Heard ne portait pas d’ecchymose et qu’il n’y avait pas de verre brisé dans la pièce. Ce soir-là, Amber Heard avait déclaré à la police qu’il ne s’était rien passé, avant de porter plainte plusieurs jours plus tard. »

La pub misandre de Gillette semble avoir ouvert des vannes chez des hommes. Quelques aspects « toxiques » de certaines femmes sont mis en avant. Une statistique indienne montre qu’à Delhi, 94% des pickpockets pris sur le fait en 2018 étaient des femmes. On rappelle des mensonges, comme celui par lequel un homme risquait 99 années de prison pour de prétendues violence conjugales graves. Un selfie l’a sauvé: il montre qu’il n’était pas présent lors de la supposée agression.

Autre agression inventée: une femme s’est frappée et mutilée elle-même avant d’accuser deux hommes. Elle a finalement avoué sa fausse accusation.

 

 

Asmae

« … la jeune femme avait expliqué aux forces de l’ordre avoir été violentée par deux individus circulant à bord d’une voiture, peu avant 11h, qui l’avaient sortie de son véhicule pour lui voler ses effets personnels et qui l’avaient frappée. … En fait cette femme s’est elle-même administré des gifles pour avoir des ecchymoses sur le visage. Elle s’est également fait une blessure au couteau à une jambe. … La jeune femme est finalement passée aux aveux et a reconnu avoir inventé son agression. »

Est-ce possible? Une femme qui se frappe elle-même et qui accuse ensuite son compagnon de violence conjugale? Voyez en vidéo cette autre femme, prénommée Asmae, une Marocaine mariée à un Australien. Elle  s’est elle-même frappée dans un ascenseur.

Cela suffit à provoquer une ecchymose. Or elle ignorait qu’une caméra de surveillance interne la filmait. En quelques secondes sa fausse accusation était démontée. À ce jour on ignore si elle a été mise en examen par la justice.

gillette,féminisme,agressions,fausses accusations,trafic humain,marie laguerre,amber heard,asmae,jacqueline sauvage,les invisibles,toxicitéAutre criminalité: on peut lire sur ce document de l’ONU que la traite d’humains est majoritairement dirigée par des femmes et non par des hommes dans nombre de pays:

« Surprisingly, in 30% of the countries which provided information on the gender of traffickers, women make up the largest proportion of traffickers. In some parts of the world, women trafficking women is the norm. »

Trad. Google: « Étonnamment, dans 30% des pays qui ont fourni des informations sur le sexe des trafiquants, les femmes constituent la plus grande proportion des trafiquants. Dans certaines régions du monde, la traite des femmes par des femmes est la norme. »

 

Alors, qui est toxique? L’un et l’une, parfois.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

"Répondre sur le même ton, réflexe assez masculin, envenime souvent les choses et nous rend presque co-auteurs de l’agression, puisque nous l’alimentons."

elle a eu un comportement d'homme l'insulte, mais plus après puisque elle a réagi en femme en utilisant les lois, voilà le comportement à la quelle les féministes poussent les femmes, c'est incohérent, quand on se permet d'avoir un comportement d'homme il faut assumer jusqu’au bout.

ça n'a fait penser à un fait raconté par une cliente, une copine à elle chef dans une entreprise du bâtiment a pousser un gars à bout résultat, elle s'est pris un pain dans la tronche, résultat plainte et licenciement pour le gars,

ça me fait penser à une autre histoire un gradé pendant la guerre d'Algérie conflit avec un de ses subordonné, il a retiré ses galons et d'homme à homme explications aux poings.

conclusion une femme ne peut pas question de force physique moindre se conduire comme un homme à moins d'en accepter les risques, faire punir l'homme en utilisant la loi c'est fausser les règles du jeu, à une autre époque il y avait une autre solution pour compenser une force physique par trop inégale, le duel avec choix de l'arme à l'offensé.

duel au pistolet à l'aube, ces femmes qui se permettent d'insulter accepterai t’elles que l'homme quelles ont offensé les provoquent en duel, là elles se comporteraient en homme en défendant leur honneur, l'honneur à une époque était plus important que la vie.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Duel

La plupart des grands noms de ce siècle (Théophile Gautier ou Alexandre Dumas père qui popularisent le roman de cape et d'épée), des personnes qui montrèrent par ailleurs leur intelligence et leur réflexion (Proudhon, « l'homme aux vingt duels » Henri Rochefort) se retrouvèrent sur le terrain à risquer leur vie parfois pour des prétextes futiles. L’effet de mode et la pression sociale expliquent ces conduites. Le « monsieur qui ne se bat pas » devenait un poltron infréquentable, et cette peur de l’exclusion de la société, de la ruine d’une réputation, fit, pour une bonne part, accepter un combat où l’on n’était pourtant pas sûr de briller.

Le duel au regard du droit aujourd'hui
Duel à balles en cire en 1908 à Londres, épreuve sportive de la quatrième Olympiade.

Le dernier pays à avoir interdit le duel fut l'Uruguay dans les années 1980 mais l'interdiction n'est plus universelle depuis que la Suisse a abrogé les articles 130, 131 et 132 de son Code pénal réprimant le duel (respectivement sur la provocation en duel, le duel, et l'excitation au duel). Depuis le 1er janvier 1990, ce mode de règlement y est ainsi à nouveau légal, sous réserve de ne pas tomber sous le chef d'inculpation d'assassinat ou de tentative d'assassinat, en vertu du principe pénal « Tout ce qui n'est pas interdit est permis ».

ces féministes qui insultent les hommes un duel au pistolet à l'aube refroidirait leurs ardeurs

En 1999, l'Italie a en quelque sorte dépénalisé le duel en ne prévoyant de sanction qu'en cas de lésion.

https://www.france24.com/fr/20170612-le-duel-sera-bientot-legal-canada-comme-france

Bref, pas besoin d’aller au Canada pour assouvir ses pulsions de duel : c’est toujours légal de se défier en France. Mais si quelqu'un vous a embêté, on vous recommande plutôt de discuter tranquillement autour d’une bière.

Écrit par : leclercq | 25 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

À propos de violence, la chanteuse Jenifer vient d'être condamnée:

"Après avoir reçu un coup de poing au visage asséné par le compagnon de Jenifer, et alors que je suis toujours au sol, je vois la chanteuse sortir du magasin comme une furie (...) Là, elle m'insulte, me tire les cheveux, me donne des coups de pied", raconte le photographe, selon des propos rapportés par le magazine Public."

https://www.ladepeche.fr/2019/01/26/jenifer-condamnee-pour-violence-sur-un-photographe,7976978.php?mediego_euid={BOJNUMIDSSO_UrlEncode}#xtor=EPR-1-[newsletter]-20190126-[classique]

Écrit par : hommelibre | 26 janvier 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.