25 décembre 2018

Pardonnons-nous nos offenses

Nous nous indignons. Nous dénonçons des offenses. Ce faisant nous pensons agir pour le Bien, et nous nous rangeons de son côté. Nous pensons être mieux. Il manque pourtant quelque chose.


indignation,offense,pardon,noelLes êtres humains sont complexes et parfois contradictoires. Nous pouvons désirer le Bien – qui au fond ne le désire pas? – tout en commettant des offenses. Inconsciemment, ou parce que nous ne voyons pas l’offense. Et peut-être n’existe-t-elle que dans le ressenti de l’offensé.

Il est difficile de se voir comme une bonne personne et de reconnaître que nous sommes capables d’offenser. Je n’ai pas de mode d’emploi pour cela. Ma façon est de prendre un moment, périodiquement, pendant lequel je repense à ce qui peut avoir été réellement offensant pour d’autres. Juste le voir, et accepter.

Le temps ayant passé, présenter des excuses n’est peut-être plus de mise. Mais nous pouvons travailler à nous pardonner à nous-même, et à éviter de reproduire les mêmes comportements, s’ils sont clairement identifiés et si nous validons intérieurement qu’il s’agit bien d’offense de notre part et non seulement d’un ressenti de l’offensé. Loin de la contrainte publique, se pardonner, ou pardonner à quelqu’un, se fait à l’intérieur de soi. C’est ainsi que je le vois.

Un non croyant peut s’inspirer de textes à vocation mystique, qui agissent réellement à l’intérieur de nous, sans avoir à adhérer à une religion. Par exemple le Notre père chrétien comporte cette phrase:

« Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé »

En adaptant légèrement cette phrase elle peut convenir à un athée:

« Pardonnons-nous (à nous-même) nos offenses comme nous pardonnons… »

 

 

Joyeux Noël à tous et à toutes.

 

 

 

Image associée 

 

 

 

 

14:58 Publié dans Philosophie, Repères | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : indignation, offense, pardon, noel | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Le plus difficile, c'est de pardonner à ceux qui ne sont coupables de rien
(d'après Stanislaw Jerzy Lec).

Écrit par : Mario Jelmini | 25 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Moi je suis de la vieille école. Je pardonne toujours a ceux qui m`ont offensé mais seulement apres l`avoir béni avec mon vieux zweihander a double tranchant. Indulgentiam, absolutionem et remissionem omnium peccatorum vestrorum.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 25 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

--Moi, je vous pardonne @M. Homme Libre pour des fautes que vous n avez pas commises, autant que je sache!

--C est le temps du pardon. Alors je pardonne à Ignaz, le moyne des sables pour sa longue absence regrettable des blog tdg ch en espérant que rien de grave!

--Et pour Cher Mario, je ne pardonne pas à ceux qui avaient "oeuvré" rendre les commentaires de son blog invisibles dans la liste des 10 récents commentaires dans la revue des blog tdg ch et à ce jour. Quant à Mario, il a tout mon estime et qu il me pardonne si j ai échoué à rendre service à lui et à son blog. Néanmoins, il a ma reconnaissance ...entre autres pour cette Prière ...Lui le spécialiste ...

La prière des mères : des femmes palestiniennes et israeliennes ensemble qui chantent pour la paix et pour l Avenir de leurs enfants mutuels...

https://www.pressenza.com/fr/2016/12/la-priere-des-meres-des-femmes-chantent-pour-la-paix/

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 25 décembre 2018

Peut-on pardonner en esprit et en vérité sans avoir compris pourquoi les autres nous ont offensés soit par un problème qu'ils ont ou parce que nous les provoquions sans forcément le vouloir ou en avoir conscience?

On a connu des êtres de bonne foi qui croyaient avoir pardonné tout en cultivant sans en avoir conscience un ressentiment intérieur profond.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Ouah bof. Ce qui se passe sur les blogs est assez éclairant. On se fait tous offenser et on offense tous. On débat. La culture d'où je viens, vaudoise protestante, est taiseuse et soumise. J'ai toujours détesté ça. Et donc, j'ai toujours d'instinct remis en cause les codes. Ce faisant, on offense. Mais les codes sont offensants. Pour ceux qui ont à les suivre et qui en souffrent le plus. Pour les vieux barons omnipotents, c'est plus facile. Pour la servante qu'on bouscule dans la paille et qui n'a qu'à fermer sa gueule, c'est plus dur. Il faut donc se poser la question de qu'est-ce qu'une offense ? J'ouvre la radio suisse le matin et en cinq minutes, je me sens offensé...et cela dure toute la journée si je fais la bêtise de l'écouter.
Ignaz@ Il est temps d'évoluer. Faites comme moi, passez au Smith&Wesson 357 magnum...

Écrit par : Géo | 25 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Cher Géo,

Pardonnez-moi, c est quoi le "Smith&Wesson 357 magnum..."?

Parlez-vous d un Whisky....donc si c est un Magnum de Whisky Smith Wesson de 357 ans d âge à boire, ce n est pas un peu beaucoup et trop vieux?.

Sinon, est-ce la série TV américaine Magnum qui n est pas de 357 mais bel et bien de 162 épisodes (selon Wiki) et si c est le cas de quel no d épisode vous parlez et qui a été diffusée dès 1982(je n étais pas né) sur A2 dans l émission de Jaques Martin appelée Dimanche Martin sur Antenne 2. En passant, j aime bien Jacques Martin surtout pour son émission l école des fans et dessines-moi un mouton (dimanche aprem...).

Bien à Vous et Bonnes Fêtes Cher Géo.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 25 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Mario, je ne passe pas votre dernier comm. Vous vous y attendiez un peu si j'ai bien compris. La raison: vous chargez encore plus la barque, vous alimentez cette diatribe qui a commencé ailleurs et que vous portez ici. D'une part je ne suis pas preneur de l'escarmouche, d'autre part je sais où cela conduira. Je n'ai pas envie, encore moins sous ce billet.

Écrit par : hommelibre | 25 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Géo, dans les offenses il y a l'humiliation, la moquerie, la calomnie, la trahison, par exemple, qui sont des offenses majeures chez nous. L'injure a perdu de sa gravité, semble-t-il.

Il y a de fausses offenses, comme un mot mal interprété, ou une remise en place justifiée qui peut générer du ressentiment chez une personne fière, par exemple.

Les propos d'actu ne sont que des points de vue, pas des offenses à mon avis. Et puis on doit aussi apprendre à encaisser un minimum.

Écrit par : hommelibre | 25 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Voyons. Ai-je été offensé quand géo m'a qualifié de raciste? Ai-je été offensé quand il a argué que je soutenais le fait de l'implication d'Israël dans les attentats du 911 et le fait que personne n'avait encore mis le pied sur la lune (hormis Tintin et cie, bien entendu)? Non, pas du tout. Pourquoi? Parce que dans le premier cas géo se juge lui-même. Pour s'en convaincre, il suffit de lire (ou relire) ce qu'il a écrit sur l'Afrique noire et son "primitivisme". Des morceaux d'anthologie.

Dans le second cas, je remercie même géo de me faire de la publicité sur ces sujets. J'ai une aversion pour le mensonge, et en cas de mensonge je ne pardonne que quand le menteur avoue son mensonge et en tire les conséquences. Il se trouve que géo veut à tout prix éviter le débat par un sophisme ad hominem, parce qu'il sait qu'un débat lui serait insupportable en raison d'une profonde dissonance cognitive.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dissonance_cognitive

https://wikispooks.com/wiki/9-11/Israel_did_it

http://aulis.com/

Ah, et mauvaise nouvelle pour géo et sa dissonance: un grand jury à NY va devoir décider - en fonction de éléments qui seront présentés - si des explosifs étaient présents le 911.

Écrit par : Daniel | 25 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas très convaincu par votre définition : "dans les offenses il y a l'humiliation, la moquerie, la calomnie, la trahison, par exemple, qui sont des offenses majeures chez nous."
Personne n'humilie pour rien. Ni ne se moque, calomnie ou trahit. Il faut analyser chaque cas particulier...
Prenons l'exemple du commentaire de Daniel:
"Ai-je été offensé quand géo m'a qualifié de raciste?" Mon commentaire d'alors répondait à celui de Daniel qui s'offusquait de la colonisation de l'Afrique par Bolloré. J'ai trouvé cela insultant pour les Ivoiriens, qui ne sont pas nés de la dernière pluie en matière de négociation et j'ai trouvé cela raciste.
Il ne s'agit pas d'offense, il s'agit de confrontation.
Sur des sujets comme la Lune ou le 9/11, je ne veux plus perdre du temps à argumenter de quelque manière que ce soit. Il s'agit de la part des négateurs ou des contorsionnistes de fantasmes délirants. Daniel en prendra-t-il conscience un jour ? Ces jours, on a fêté le 50ème anniversaire du premier vol habité vers la Lune. Qui peut sérieusement croire que c'est une escroquerie, quand des dizaines de milliers de personnes ont été mêlées à cette aventure, la plus importante de l'humanité ?
Quant à mes opinions sur l'Afrique, elles s'appuient sur 20 ans de présence : de Tombouctou à Huambo, puis Léo, Kongoussi, Labé, Pemba et Kaédi. Jamais de grandes villes, toujours en présence des populations, ma spécialité étant l'hydraulique rurale. Et sur les livres de Axelle Kabou et de Stephen Smith, entre autres. Daniel semble ne s'intéresser au sujet qu'en lisant Libération ou autre support de la pensée des milliardaires de gauche...

Les positions de Daniel sur Israël sont aujourd'hui dépassées sur sa gauche par le blog de Daher, qui est simplement insupportable de mauvaise foi...
Ma position sur ce sujet tellement compliqué est que l'opinion des gens extérieurs n'a aucune pertinence. Et si on doit être d'un côté obligatoirement, alors je serais pour Israël. Les Israéliens ne veulent pas rejeter les Arabes à la mer mais l'inverse est vrai...
Je ne me sens pas une seconde offensé par les allusions de Daniel sur la dissonance cognitive ou autre : qui se sent morveux, qu'il se mouche...

Charles 05@ "Pardonnez-moi, c est quoi le "Smith&Wesson 357 magnum..."?"
Le pendant moderne du Zweihander. Vous n'aimez pas chercher sur Google ?

Écrit par : Géo | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

@Géo,

Pour votre pendant moderne du Zweihander, je vous le laisse volontiers surtout que Ignaz le moyen des sables a eu la primauté de l évoquer d une manière plus intelligente et recevable. Je suis manchot à une seule main et je vous garantie que ça fonctionne à merveille, la preuve...et je vous pardonne peut être oui peut être non...

Sans autre.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 26 décembre 2018

"Personne n'humilie pour rien":

Oui et non. Il y a des offenses faites en toute innocence, par défaut des codes, du vécu de l'autre, ou par une spontanéité inappropriée. Il y a aussi simplement, parfois, le mimétisme de groupe, ou les jugements portés par les parents sur des gens "différents".

Il y a l'humour, qui n'est pas forcément méchant, du moins consciemment. Mais quand c'est porté par un préjugé collectif cela peut devenir glauque. Pendant qu'on riait des paysans caricaturés par Bourvil, comment eux le vivaient-ils? Offense ou savoir rire de soi?

Pour cela je suis en accord avec la volonté de ne plus stigmatiser ou discriminer pour raisons de particularités de n'importe quel ordre.

Les individus m'intéressent plus que les groupes.

Je m'octroie cependant, parfois, la permission de porter des jugements de valeurs. Pas très nombreux, je n'ai jamais été adepte, mais posés en général assez clairement pour susciter un éventuel débat, y compris par la confrontation des visions et perceptions.

L'offense peut être une défense autant qu'une attaque, ou un besoin de pouvoir (qui n'en a pas besoin d'une manière ou d'une autre?), ou une provocation. On n'humilie pas pour rien, mais les raisons ne sont pas toujours très claires. Par contre le résultat est clair, lui.


D'accord avec vous sur ceci: "Il ne s'agit pas d'offense, il s'agit de confrontation."

Écrit par : hommelibre | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Dans la fameuse "leçon de mathématique", Colette professait "il faut toujours abaisser les zéros, ils le méritent". :-)
J'abonde dans son sens.

D'autre part, les fameux zéros ont tendance à se réjouir lorsqu'on leur applique le traitement adéquat: ça leur donne l'impression d'exister d'une part, et d'autre part cela leur donne une raison de se plaindre de la méchanceté et de la bêtise du monde qui a du mal à considérer a sa juste valeur la hauteur de leurs vues et la profondeur de leurs assertions.

Ceci étant une petite note générale, je dirais que pour ma part c'est impossible de m'humilier ou de m'atteindre: je déteste la notion de respect et j'ai une réserve d'indifférence telle concernant l'avis négatif des autres à mon propos que cela en devient angoissant! :-). Donc à ceux qui le souhaitent, : Enjoy!

Sur ce, joyeux Noël à tous et toutes (Ou à toutes et tous - ou mieux encore "tou.s.te.s icelles ou iceux qui auraient la velléité de croiser mon chemin au cours de l'année à venir.

PDO

Écrit par : PDO | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

On peut observer des fixations concernant les offenses.
Par exemple, quelqu'un a demandé quelque chose à quelqu'un d'autre qui a refusé.
Les paquets d'offenses qui suivront seront de l'ordre du ressentiment mais comme la personne attend toujours de l'autre ce qu'elle a demandé (a priori pas du tout d'ordre affectif) il arrive qu'elle passe de l'offense à l'amabilité avant de repartir du côté de l'offense parce que n'ayant toujours pas obtenu ce que convoité.

Tout autre chose.

En un ouvrage un psy raconta qu'un homme jeune se présenta chez lui souffrant d'une part de schizophrénie et de l'autre d'un apparent problème du dos qui le faisait se tenir tout courbé.
Le père de cet homme ne supportant pas que son fils le dépasse en quoi que ce soit sous couvert de gentilles petites remarques humoristiques l'attaquait en réalité par le moyen de "fions" tels que le jeune avait fini par se courber pour ne pas dépasser non plus son père par la taille.

Quand la cure se termina le psy vit sortir de chez lui un homme bien droit de belle et vive allure.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

"et je vous pardonne peut être oui peut être non..."
Peut-être devriez-vous vous souvenir que c'est vous qui avez écrit ça :
"Pardonnez-moi, c est quoi le "Smith&Wesson 357 magnum..."?"
Pour ma part, je n'ai jamais demandé votre pardon. Vous avez des idées baroques, Charles 1905. A votre âge, cela se comprend mais bon...

HL@ Cette notion d'offense vient du temps où nous avions de l'honneur, me semble-t-il. Alors on giflait le malotru avec son gant et on se donnait rdv aux Carmes-Déchaux à six heures du mat avec ses témoins...
Cela a l'air assez plaisant, vu de loin. Mais c'est comme la chasse, après, il faut faire avec le corps...
Et avec quelles armes, je vous le demande ? Plus personne ne manie l'épée, de nos jours. Les armes à feu sont tellement précises que celui qui tire en premier a gagné. Décidément, le seul duel qui vaille, c'est celui des mots...

Écrit par : Géo | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

offenser offendre fendre défendre

Écrit par : pub | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

hommelibre a écrit:
"Mario, je ne passe pas votre dernier comm. (...) La raison: vous chargez encore plus la barque, vous alimentez cette diatribe qui a commencé ailleurs et que vous portez ici. D'une part je ne suis pas preneur de l'escarmouche, d'autre part je sais où cela conduira. Je n'ai pas envie, encore moins sous ce billet."

Un peu plus loin, dans ce même billet, hommelibre laisse sans problème se développer une escarmouche, une diatribe, une polémique entre Géo et Daniel qui a commencé ailleurs et qu'ils on portée ici.
Je constate que Géo a droit à la parole chez hommelibre et pas moi.
Un poids, deux mesures.

Écrit par : Mario Jelmini | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

HL m'a donné un droit de réponse à Daniel. C'est tout. Relisez les commentaires...

Écrit par : Géo | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Mario, je décide selon chaque commentaire, pas selon les personnes.
Je n'entre pas dans le détail sans quoi je vais tomber dans la bagarre de personnes que j'évite et que justement vous semblez vouloir amener avec insistance. Vous voulez en découdre? Pas chez moi.

Pourquoi Daniel et pas vous? La raison est dans la réponse réfléchie de Géo: "ce n'est pas une offense, c'est une confrontation". L'intention n'est pas la même, et ce qui en découle diffère également.

Il m'arrive de me tromper, bien sûr. Mais sur ce coup je persiste.

Écrit par : hommelibre | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Bonnes fêtes Homme Libre

Écrit par : Frieda | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup Frieda.
À vous aussi.

Écrit par : hommelibre | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

@ PDO:

"... à tous et à toutes": j'ai choisi l'option d'ordre alphabétique.
:-)

Écrit par : hommelibre | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Ce qui est magnifique avec géo, c'est qu'il esquive systématiquement et que ses seuls "arguments" sont des sophismes (en anglais "fallacies").
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sophisme
https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_fallacies

En fait non, les sophismes ne sont pas des arguments, c'est de la rhétorique, de l'enfumage, de la manipulation. Seuls les gogos peuvent se laisser prendre.

Voyons un peu:

"Mon commentaire d'alors répondait à celui de Daniel qui s'offusquait de la colonisation de l'Afrique par Bolloré. J'ai trouvé cela insultant pour les Ivoiriens, qui ne sont pas nés de la dernière pluie en matière de négociation et j'ai trouvé cela raciste."
Sophisme de l'homme de paille (straw man).
Comme si certains dirigeants ivoiriens n'étaient pas corrompus, comme si les dernières élections n'avaient pas été truquées, comme si seuls les Ivoiriens étaient concernés.
Il suffit de consulter certains des liens qui apparaissent pour une recherche Bolloré + colonialisme pour voir ce qu'il en est des relations de Bolloré avec l'Afrique:
https://duckduckgo.com/?q=bollor%C3%A9+colonialisme&t=ffsb&ia=web
Encore plus instructifs sont les liens obtenus par Bolloré + corruption (oui, le mot mafia est utilisé, géo défendrait-il le crime organisé?):
https://duckduckgo.com/?q=bollor%C3%A9+corruption+c%C3%B4te+d%27ivoire&t=ffsb&ia=web
Et puisque géo tient tellement à la Côte d'Ivoire, voici qui devrait intéresser le lecteur:
https://www.afrique-sur7.fr/401900-conakry-lome-bollore-corruption-abidjan

Et en ce qui concerne le racisme, chacun peut juger ce qu'a écrit géo ici:
http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2018/12/11/pacte-des-migrations-et-aquarius-les-routes-du-grand-troupea-296096.html

Je n'ai pas besoin de qualifier ses propos, tellement ils parlent d'eux-mêmes.

Le pire c'est que géo tout fier de ses 20 ans passés en Afrique n'a même pas compris quel était et quel est toujours le principal problème auquel sont confrontées les populations africaines.

"Il ne s'agit pas d'offense, il s'agit de confrontation."
Une confrontation se nourrit d'arguments. Pas de faux semblants, de dérobades et de sophismes. Ni d'insultes et de calomnies, car traiter quelqu'un de raciste avec la justification que vous fournissez ici est - au-delà du sophisme - profondément débile. Que vous ne vous en rendiez pas compte...

"Sur des sujets comme la Lune ou le 9/11, je ne veux plus perdre du temps à argumenter de quelque manière que ce soit."
Dérobade. Lâcheté.

"Il s'agit de la part des négateurs ou des contorsionnistes de fantasmes délirants."
Ad hominem, ad personam, autrement dit purs sophismes.

"Daniel en prendra-t-il conscience un jour ? Ces jours, on a fêté le 50ème anniversaire du premier vol habité vers la Lune."
Faux, ce sera l'année prochaine, en Juillet.

" Qui peut sérieusement croire que c'est une escroquerie, quand des dizaines de milliers de personnes ont été mêlées à cette aventure, la plus importante de l'humanité ?"
Nouveau sophisme: ad populum. Il y a 49 ans la technologie ne permettait pas de réaliser cette expédition, et elle ne le permet pas encore aujourd'hui. Les preuves scientifiques de cette "escroquerie" comme écrit géo existent, mais il refuse d'y être confronté. Les croyants en dieu sont dans le même état d'esprit. Autrement dit dieu existe quand des centaines de millions de personnes croient qu'il existe...

"Daniel semble ne s'intéresser au sujet qu'en lisant Libération ou autre support de la pensée des milliardaires de gauche..."
Encore et toujours un sophisme: straw man. Pour information: je ne lis pas Libération ni aucun "support de la pensée des milliardaires" qui pour moi ne sont jamais "de gauche", mais font partie de la classe des salopards. La manière de géo de construire un monde fictif autour de lui est frappante. Ce qu'il pense serait la réalité, quand ce ne sont que des fictions.

"Les positions de Daniel sur Israël sont aujourd'hui dépassées sur sa gauche par le blog de Daher, qui est simplement insupportable de mauvaise foi..."
Sophismes: straw man encore, ad personam.
Daher est un trotzkyste (si ce qualificatif a encore un sens), il est donc à ma droite, comme l'était géo durant sa période mao. Plusieurs fois j'ai attaqué les positions de Daher. Et géo ne sait même pas quelles sont mes positions sur Israël (pouquoi "mes", je n'ai qu'une seule position et je suis prêt à parier qu'il l'ignore).

"Ma position sur ce sujet tellement compliqué est que l'opinion des gens extérieurs n'a aucune pertinence."
Encore une méconnaissance quand le mouvement BDS marque des points... au point que des lois sont établies au yankeeland pour l'interdire.

"Et si on doit être d'un côté obligatoirement,"
Sophisme une nouvelle fois.
"alors je serais pour Israël. Les Israéliens ne veulent pas rejeter les Arabes à la mer mais l'inverse est vrai..."
Et un mensonge en plus: pas à la mer, mais hors de Cisjordanie, dans un régime d'apartheid, pour un Etat purement juif, comme la purification ethnique des débuts. Comme si la volonté des "Arabes" avait un sens, alors qu'Israël dispose de l'arme nucléaire. Cela ne semble en outre pas déranger géo que ce pays théocratique soit allié à l'Arabie, aux Emirants Arabes Unis, etc.


*****

Écrit par : Daniel | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Daniel, je suis partagé. On sort de plus en plus du sujet et on ressasse un dialogue impossible. Droit de réponse pour droit de réponse, je vais le passer, sans le dernier paragraphe.

Écrit par : hommelibre | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Pour moi, pas de problème. Daniel me fatigue, je laisse tomber. Offense ou pas offense...

Écrit par : Géo | 26 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Bien entendu, le dernier mot a été accordé à Géo.
Mon dernier commentaire (le 3e que vous refusez de publier) était pourtant sobre.
Une telle partialité, un tel favoritisme ne vous honorent pas, hommelibre.
Auriez-vous peur de vous confronter avec moi?

Écrit par : Mario Jelmini | 27 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Mario,

Vous virez au harcèlement? Cela fait plus que trois comm que je vous refuse. Vous tentez de les corriger, mais le fond ne change pas.

Je ne suis ici ni pour me confronter avec vous, ni pour être honoré de vous.
Oui je fais un poids et deux mesures et je l'assume. Dans ce cas c'est approprié, tout simplement.

Je mentionne cependant un extrait de votre avant-dernier comm:

"• Vous avez publié Daniel (et vous avez bien fait) sans savoir qu'une réponse réfléchie allait vous parvenir de Géo.
• Vous refusez de me publier alors que vous ne savez pas si une réaction, réfléchie ou non, vous parviendra de Géo ou de quelqu'un d'autre.
Là encore, un poids deux mesures. "


Je me demandais si vous alliez le relever. La réponse est simple. J'ai estimé que'à ce moment-là le commentaire de Daniel pouvait être reçu sans que cela ne parte en bataille rangée. La suite m'a donné raison. Je pouvais me tromper, mais il y avait plus de probabilités pour que cela se passe sans trop d'animosité. Avec vous, parce que c'est vous et à cause du contenu de votre intervention et de votre intention manifeste de secouer le bocal pour voir ce qui se passe, je prévoyais le dérapage.

Quant à une autre suggestion, celle de soumettre vos comm aux intervenants pour avoir leur avis sur la pertinence de vos propos et leur place ici, non, c'est à moi de décider cela si vous êtes entré dans la zone rouge. Pour le reste vous avez déjà eu l'occasion d'intervenir ici, alors faites moi la grâce de ne pas jouer la victime. Vous savez très bien ce que vous faites.

:-)

Écrit par : hommelibre | 27 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Allons Mario, ménagez vos forces pour d`autres confrontations. Je peux vous dire que vu depuis la dimension poznave (d`ou l`on voit tout et plus encore), l`année qui vient ne sera pas piquée des hannetons. Guerres et catastrophes en tout genre, meme les habitants des vallées cachées de la paisible Helvétie risquent de se ramasser quelques mauvais coups dans les orages qui se pointent. Marguerite, cette sainte gueuse qui a un faible pour vous me prie de vous transmettre ses bons voeux de nouvel an.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 27 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

"Pour moi, pas de problème. Daniel me fatigue, je laisse tomber. Offense ou pas offense..."
Et géo ne tient pas parole... commentaire du 27/12:
http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2018/12/26/referendum-en-france-ce-n-est-pas-gagne-296381.html

@HL
Humm, l'histoire de la paille et de la poutre. On dirait que vous ne voyez pas les provocations systématiques de géo qui interviennent le plus souvent ex nihilo. Provocations bêtes et méchantes qui sont une invitation au "dérapage". Il me semblerait logique de laisser en dernier la parole à celui qui a été provoqué en premier. Non?
Bon, vous faites ce que vous voulez, mais je n'en penserai pas moins.

Écrit par : Daniel | 29 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

@ Daniel: j'ai commenté globalement sous votre autre comm.
Et je sais faire la distinction entre provocation et réflexion ou mise en commun réelle. De ce point de vue, même si je ne m'accorde pas sur pas mal de choses avec lui, je pense que Géo montre plus d'humanité que vous et qu'il a évolué intellectuellement.

Écrit par : hommelibre | 29 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Le seul problème, en fait, c'est que ni Daniel ni moi pouvons disposer du privilège d'avoir un blog. En tout cas sur la TdG...
Le blog de Pierre Jenni était très bien en ce sens (pas de censure) , il a été bousillé par Corto. Il eût suffi que Jenni y mette un peu du sien, qu'il modère modérément...
Dommage. On sent un peu la fin des blogs. nous ne sommes qu'une petite dizaine, nos commentaires passent une fois sur deux ou pas du tout. Bref, il n'y a pas que la presse écrite qui sent le sapin.
Si j'avais un blog, je pourrais écrire : " je pense que HL montre plus d'humanité que vous et qu'il a évolué intellectuellement"...

Écrit par : Géo | 29 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Je rejoins Géo quand il écrit:
"On sent un peu la fin des blogs. nous ne sommes qu'une petite dizaine, nos commentaires passent une fois sur deux ou pas du tout."

Pour ma part, j'ai pris une résolution qui va sans doute faire plaisir à quelques-uns: en 2019, je ne publierai aucun commentaire sur aucun blog autre que le mien, que ce soit sous mon vrai nom ou sous un pseudonyme.
Le présent commentaire est donc le dernier.

Que ne faites-vous pareil, Géo, Daniel, Charles 05, Patoucha, Myriam B. et les autres? Ou bien êtes-vous tellement englué dans votre dépendance aux blogs que vous en êtes devenus incapables de vous priver de cette drogue pour passer à des occupations plus enrichissantes et plus valorisantes?

Écrit par : Mario Jelmini | 30 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Mario,

J'ai failli couper votre dernier paragraphe. Je le laisse pour expliquer une fois de plus que ces mises en causes personnelles sont polluantes.

Vous vous permettez de les citer comme si vous étiez dans leur tête, et de manière dépréciative. Mieux: vous leur suggérez ce qu'ils devraient faire – en fait comme vous!... À quoi cela sert-il? On ne connaît pas les raisons des uns et des autres, ils sont libres de venir ou de se retirer. Ces petits rajouts polluent.

Pollution, petit coup de pied en passant. Commentaire inutile et désagréable pour tout le monde.

Écrit par : hommelibre | 30 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

******

Bons voeux à vous, hommelibre, ainsi qu'à vos amis fidèles commentateurs.trices.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.