05 décembre 2018

Genève : nouvelle agression sauvage, jeunes hommes hospitalisés

Épisode violent au bord du lac dans la nuit de vendredi à samedi. On ne connaît pas les motivations des agresseurs. Ils sont dans la nature. On pense un peu au film Orange Mécanique. La Tribune de Genève a relaté les faits dans son édition de lundi.


agression,geneve,Le journaliste Roland Rossier résume les faits:

« … trois amis sont abordés par un groupe de six ou sept jeunes individus.

Les jeunes accostés, âgés d'une vingtaine d'années, étaient assis sur un banc faisant face au lac. Leurs agresseurs s’approchent et l’un d’eux frappe violemment à la tête l’un des jeunes, au moyen d’une bouteille. Celui-ci parvient tout de même à s’enfuir, en compagnie d’un de ses amis. Mais leur troisième compagnon d’infortune est roué de coups, sur place. »

Deux des victimes ont été soignées à l’hôpital. Leurs jours ne sont pas en danger.

Cela fait aussi penser à l’agression contre un groupe de jeunes femmes en août dernier, dans la vieille-ville genevoise. On assiste à une violence qui se déchaîne sans raison apparente et avec une intensité sidérante.

Toutefois l’information ne reçoit pas le même traitement. Pas d’indignation visible dans la République. Pas d’interview par les doctes patronnes du féminisme victimaire. Pas de dénonciation de la violence faite aux hommes. À part cet article, silence radio.

Étrange. Je n’ose penser à une discrimination et un traitement différent de la violence selon que les victimes sont des femmes ou des hommes. Impossible. Ce doit être un oubli. Elles vont le réparer et défiler cette semaine. Obligées. 

Ou alors leur silence est complice.

À moins qu’elles ne s’en foutent. Va savoir...

 

 

 

11:02 Publié dans Féminisme, Politique, société | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : agression, geneve | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

at Hommelibre.


On ne sait pas pourquoi vous vous inquiétez. Les partis politiques vont résoudre le problème. La preuve, le PDC propose pour 2019 d'élire à Berne des femmes euroturbos ouvertes sur le monde qui vont encore plus abolir les frontières et ouvrir nos portes à la migration. Vous voyez.

Écrit par : Hector | 05 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

"Elles" se préparent peut-être pour ça:

https://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Une-ado-rouees-de-coups-par-quatre-hommes-18543218

Écrit par : absolom | 05 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Merci pour ce lien Absolom.

Écrit par : hommelibre | 05 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Je me suis fait agressé il y a 12 ans par 12/13 jeunes au bord du lac, ils voulaient me voler et comme je n'avais rien, j'ai fini à l'hôpital avec la tête complètement cabossée! C'était tous des mineurs qui savaient très bien frapper, ils étaient complètement ivres et drogués, si la police les avaient arrêté, ils ne seraient même pas allé en prison! Voilà notre belle justice après avoir inventé les enfants rois, on a inventé les délinquants rois, les dealers rois! Ces 3 jeunes sont marqués à vie par cette agression, il est impossible de dire comment ils vont pouvoir vivre maintenant! Ils ne sont donc pas hors de danger!

Écrit par : Dominique Degoumois | 06 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Ces jeunes sont parfaitement informés qu'ils ne risquent pas grand chose pour leurs actes violents et gratuits !

Quant aux parents, "ils ne comprennent pas" comment junior (fille ou garçon) a pu être violent alors qu'"il est si gentil" ...

Dans la même série de gentillesse, on trouve aussi les amis, la parenté, les voisins qui, eux non plus, ne comprennent pas comment "XYZ" a pu être aussi violent, meurtrier, voire classé "terroriste" ...

Jean Yanne chantait au début des années septante : "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" ...

Écrit par : Lise | 06 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

La sauvagerie des agressions perpétuées à Genève n'a d'égal que le laxisme des autorités face à un phénomène mondial.
Le premier des droits de l'homme est celui de pouvoir vivre en toute sécurité, pas d'imposer sa présence par la migration, de revendiquer des exceptions religieuses à la loi, de s'emparer de secteurs entier de l'économie et de la fonction publique de manière clanique, de se permettre de corrompre la société par habitude culturelle.
Notre laisser faire (en faisant semblant de ne pas voir) est le meilleur vecteur de la violence qui nous envahi.

Écrit par : norbert maendly | 06 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

On rigole, mais dans certains cas la loi du Talion peut-être bénéfique...

Je pense en effet que les personnes qui font ça y penseraient à deux fois avant de le faire, sachant que le retour serait pareil, sans pitié, tôt...ou tard !

Écrit par : absolom | 06 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Absolom@ Je crois que vous êtes dans le contre-sens très répandu sur la loi du talion : Wikipedia :
"Les premiers signes de la loi du talion sont trouvés dans le Code de Hammurabi, en 1730 avant notre ère, dans le royaume de Babylone. Cette loi permet ainsi d’éviter que les personnes ne fassent justice elles-mêmes et introduit un début d’ordre dans la société en ce qui concerne le traitement des crimes. Le Code d’Hammurabi se présente sous la forme d’une liste de plus de deux cents jurisprudences et nombre d’entre elles sont empreintes de cette juste réciprocité du crime et de la peine."

En d'autres termes, "oeil pour oeil, dent pour dent", c'est pour éviter la peine capitale pour un oeil ou une dent perdue...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_du_talion


Et Maendly : "La sauvagerie des agressions perpétuées à Genève". Tsssk, tsssk...

Écrit par : Géo | 07 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

"Oeil pour oeil, dent pour dent", c'est bien ce que j'entendais Géo. Peine effectuée par des "pros", sur la place publique, avec l'aval de la société.

Cette peine pourrait-être amoindrie ou supprimée sur demande de la victime, mais en aucun cas augmentée. Il me semble que cela se fait encore dans certaines contrées...
Je rêvasse bien sûr :-)

Hommelibre, il semblerait que nos féministes soient en mode pause/repos. Peut-être qu'une ado n'est pas encore une femme aussi...

Écrit par : absolom | 07 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.