03 décembre 2018

Selon Greenpeace la canicule 2018 fut catastrophique

L’association écolo fait campagne. Elle a quelques points communs avec les Témoins de Jéhova. Elle annonce la fin du monde, prêche le salut (la taxe carbone remplaçant la prière), affiche une foi de charbonnier dans les annonces les plus alarmistes, et tente de convertir des adeptes à leur domicile.


2018,canicule,climat,greenpeace,réchauffementLe Matin Dimanche relate les démarches de militants au domicile privé d’élus et élues, en soirée ou en fin de semaine. Selon le chargé de campagne de Greenpeace: « Les militants sont donc venus apporter un livre aux élus qui montre en image les effets catastrophiques de la canicule de cet été. »

Le journaliste Florent Quiquerez mentionne quelques-unes de ces images: glaciers à l’agonie et rivières asséchées.

Le but de ce lobbying est de faire pression sur les élus romands. Selon l’asso, la révision de la loi suisse sur le CO2 n’est pas assez musclée.

J’ai cherché sur le net ce livre d’images, produit par Greenpeace pour sidérer et angoisser les élus. Je n’ai pas trouvé. J’ignore donc quelles images sont proposées. On peut en avoir une idée grâce au qualificatif de catastrophique utilisé dans la communication écolo. Ou grâce à la photo 1 trouvée sur le site de Greenpeace.

2018,canicule,climat,greenpeace,réchauffementElle représente un champ calciné en République Fédérale d’Allemagne. En été il arrive que des champs brûlent. Ce n’est pas nouveau. Parfois les paysans eux-mêmes pratiquent ce que l’on nomme le brûlis. C’est un défrichage par le feu (image 2). Quand j’étais gamin les fossés des routes de campagne étaient plus souvent nettoyés par le feu que par la faux. Rien de nouveau, rien d’extraordinaire, rien à relier à l’actuelle période haussière des températures.

L’été 2018 fut très beau, chaud, et très sec, mais il n’a pas fait tomber les records de 2003. La canicule n’a pas atteint d’extrême ni en durée ni en intensité.

2018,canicule,climat,greenpeace,réchauffementLes glaciers rétrécissent, en effet. Déjà depuis avant la révolution industrielle. Comme ils ont dû le faire pendant l’optimum climatique médiéval et l’optimum romain, ou celui plus ancien il y a environ 8’000 ans. Puis ils se sont reconstitués. Car le climat varie, et les normes ne sont que la résultante des variations dans une région donnée sur une période donnée, assez longue pour faire référence.

Les rivières asséchées font partie de l’histoire météorologique et climatique. La grande sécheresse de 1976 n’a pas été égalée depuis: 9 mois sans eau, des prairies jaunes, des vaches maigres (images 3 à 5).

On peut aussi mentionner l’incroyable canicule de 1947, proche de la démesure en comparaison avec 2018.

2018,canicule,climat,greenpeace,réchauffementOui l’été fut beau, chaud, long. Les viticulteurs sont ravis: la récolte 2018 est classée entre un très beau millésime et une cuvée exceptionnelle.

Oui, le réchauffement a fait passer l’été genevois de 1 mois et demie en moyenne dans les années 1960, à deux bons mois et plus au XXIe siècle, ce qui est fort agréable.

Mais, non, la canicule 2018 n’avait rien d’exceptionnel ni de catastrophique. Greenpeace exagère.

Un livre d’images ne fait pas le climat.

 

2018,canicule,climat,greenpeace,réchauffement

 

 

 

  

 

 

 

 

14:37 Publié dans Environnement-Climat | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : 2018, canicule, climat, greenpeace, réchauffement | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

On peine à nous dire quel temps il fera dimanche dans quinze jours mais certains nous parlent du climat à la fin du siècle...
La fonte des glaciers révèle aux archéologues que certains cols alpins étaient fréquentés avant de ne plus l'être à cause de l'englacement, puis de l'être à nouveau. Il semble que les glaciers vont et viennent.
Alors permettez que l'on ne panique pas et qu'on essaie de garder au moins la tête froide, si j'ose dire.
Il a osé!

Écrit par : nEmo | 03 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Enfin une position sensée, étayée historiquement et qui montre à quel point les cris d'orfraie des Verts et de Greenpiece ne sont que de la propagande! Les media mainstream mentent, il faut le dire une fois pour toutes! Le climat a en effet toujours varié, comme vous le montrez, et cela devrait suffire à convaincre l'honnête homme du fait qu'on vit là sans doute la plus grande manipulation de tous les temps! Pour quels intérêtes? Confidence : il y a pléthore de milliards de dollars à se faire, du moment que les pétroliers sont virés!
Cordialement, Jacques Louis Davier

Écrit par : Jacques Louis Davier | 03 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

"Mais, non, la canicule 2018 n’avait rien d’exceptionnel ni de catastrophique."
En Allemagne, si la sécheresse a été catastrophique, et la elle n'est pas terminée partout à ce jour.

Écrit par : Daniel | 03 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

D'après ce que j'ai suivi dans la presse c'est surtout la sécheresse qui est catastrophique. Comme celle de 1976 probablement, qui avait duré neuf mois sans aucune pluie sur de nombreuses régions. Blocage anticyclonique. La période de quelques jours de canicule est un facteur aggravant mais pas la cause.

Écrit par : hommelibre | 03 décembre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.