11 octobre 2018

Leslie, l’ouragan oublié

Il a survolé la Panhandle, la queue de poêle de la Floride. C’est le nord-ouest de l’État. Il passe maintenant sur les Caroline. Trois semaines après Florence, que d’eau! Mais Michael s’affaiblit déjà.


Leslie-01.jpgDésordre en Atlantique

De catégorie 4 il est aujourd’hui rétrogradé et fiché S, comme Tropical Storm. Demain il quitte les terres nord-américaines pour la traversée de l’Atlantique. Arrivée probable dimanche en Irlande sous forme de grosse dépression.

Dans la quête aux superlatifs météorologiques, Michael est à choix, selon les médias: extrêmement dangereux, dévastateur, monstrueux, potentiellement catastrophique, l’un des pires à frapper la Floride.

Tous les ouragans doivent être tout cela, sans quoi le météore n’aura que quelques misérables lignes en bas de page 12.

Leslie-06.jpgMichael file comme une flèche vers le nord-est (image 1, clic pour agrandir). Mais quelle est cette autre zone en rouge, en bas à droite de l’image?

C’est Leslie, l’ouragan oublié au milieu de l’Atlantique.

Ça fait désordre d’oublier de ranger un ouragan. Ce climatiseur géant tourne en rond depuis plus de trois semaines. Son intensité varie selon sa position et la température de l’océan. Il est passé de tempête tropicale (TS) à ouragan cat. 1, puis à nouveau TS, puis encore ouragan cat. 1.

 

 

Leslie-07.jpgDes ronds dans l’eau

Il ne veut ni grossir ni maigrir. Alors il oscille de quelques degrés de latitude. Plus au nord l’eau est moins chaude et il faiblit. Plus au sud il se remplume sur des eaux plus chaudes.

L’image 2 montre son périple sur l’Atlantique. L’image 3, son évolution possible pour les jours à venir, jusqu’à sa fin en simple dépression programmée pour lundi.

Leslie danse sur les eaux. Il effleurera les îles Canaries de son pas de deux, avant qu’il ne virevolte à nouveau vers l’ouest sous le flanc sud de l’anticyclone des Açores.

Leslie-05.jpgDans sa longue solitude océanique, Leslie verra peut-être passer au loin Nadine (image 4, bas à droite). Une tempête tropicale née vers les îles du Cap-Vert. Bien placée sur la route des alizés Nadine ne fera cependant pas une grande carrière d’ouragan.

En effet le jet stream qu’elle rencontrera bientôt bousculera son organisation. Un cyclone perd en intensité quand il se tord et se déchire sous l’effet de vents contraires ou instables.

Nadine va également survoler une poche d’eau plus fraîche au beau milieu de l’océan (image 5). Eau fraîche signifie arrêt du moteur « ouraganique ». La Tropical Storm fera flop et Nadine retournera au rang de simple dépression. 

Leslie-04-nadine.jpgElle n’ira pas aux Antilles. Adieu foulards, adieu madras.

 

 

 

 

 

 

 

 

10:33 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Bonjour hommelibre

Peut-être pas le meilleur billet pour cet article, m'enfin...il y a un rapport :-)

https://www.tdg.ch/monde/trois-theses-discutables-giec/story/19645621

+++

Écrit par : absolom | 12 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Merci pour ce lien Absolom.
Il a sa place.

Écrit par : hommelibre | 13 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Au fait Leslie fonce maintenant vers l'Europe. Nouveau billet ici:

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2018/10/13/oups-l-ouragan-leslie-fonce-sur-l-europe-294851.html

Écrit par : hommelibre | 13 octobre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.